Grau d’Agde : un chalutier remonte une épave dans ses filets et précipite une enquête judiciaire

Les fidèles promeneurs sur les quais du Grau d’Agde ne se lassent pas du magnifique spectacle offert quotidiennement par les chalutiers de retour de pêche avec le soleil couchant en arrière-plan et les mouettes au-dessus des bateaux. Ce jeudi, l’un d’eux est revenu avec une épave dans ses filets qui pourrait être le Romain Luca ayant sombré avec 2 marins à bord dans la nuit du 29 au 30 novembre 2020.

La carte postale était encore une fois idéale ce jeudi après-midi entre les phares du Grau d’Agde et de la Tamarissière au retour des chalutiers revenant d’une journée de pêche. En fin d’après-midi, le sillage du « Belle Île » a quelque peu glacé l’ambiance paisible du port de pêche en ramenant dans ses filets l’épave d’un bateau qui pourrait bien être le « Romain Luca » ayant emporté la vie de deux frères, Sébastien et Christophe Gil, âgés respectivement de 23 et 33 ans. Seul le patron Christian Arnaud échappera par miracle au drame.

Le capitaine du navire, un homme de 61 ans, pêcheur professionnel depuis 1978, avait été secouru et hospitalisé en état d’hypothermie à 11 milles nautiques des côtes.

De nombreuses zones d’ombre

Le permis de navigation du navire fixait une limite de navigation de 5 milles nautiques des eaux abritées du port de départ, un nombre maximal de deux personnes à bord et un chargement maximal autorisé de 3 500 kg, équipage et carburant compris, avait précisé au lendemain du drame Raphaël Balland, le Procureur de la République de Béziers.

Déjà verbalisé

Le capitaine du navire avait déjà été verbalisé par la Direction départementale des territoires et de la mer de l’Hérault, notamment en janvier 2020, avec déjà le même équipage à bord. Cette première infraction avait engendré l’ouverture d’une enquête pour travail dissimulé et exploitation d’un navire sans respecter les conditions du permis de navigation.

À la suite de ce drame, le parquet de Béziers avait ouvert une nouvelle enquête pour « homicides involontaires aggravés par la violation manifestement délibérée d’une règle de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, et de travail illégal par dissimulation de salariés ».

L’enquête toujours en cours

Raphaël Balland a confirmé ce jeudi soir qu’un bateau a bien été remonté dans les filets d’un chalutier. « S’il s’agit bien du Romain Luca c’est grave car la zone était interdite à la pêche, à cause du danger que pouvait représenter le navire coulé, mais aussi et surtout parce qu’il fallait préserver tous les éléments de preuve après ce naufrage ” précise le magistrat dans les colonnes de nos confrères de Midi-Libre.

Le procureur de la République précise qu’il était prévu de renflouer le Romain Luca dans les semaines qui viennent.

Des constatations précipitées

Sur le port, la consternation était dans tous les esprits ce jeudi soir, d’autant que cette découverte va inexorablement précipiter l’enquête puisqu’il va falloir maintenant et sans délai, remonter l’épave à la surface et procéder aux premières constatations.

épave bateau Grau dAgde
L’épave remontée à la surface pourrait livrer ses secrets dans les prochains jours
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.