HERAULT - AGDE - SETE - Le rapport Denaja sur la place des femmes dans l’université et la recherche

 Le rapport Denaja sur la place des femmes dans l’université et la recherche Sébastien…

 Le rapport Denaja sur la place des femmes dans l’université et la recherche


Sébastien Denaja, député et rapporteur pour avis de la Délégation au Droits des Femmes de l’Assemblée nationale a présenté à la presse, aux côtés de la présidente de la délégation, Mme Catherine Coutelle, son rapport sur le projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et la recherche.

Sur la base d’un constat accablant (une brève analyse statistique permet d’apprécier l’importance des discriminations «femme/homme» : près de 60% des diplômés de l’enseignement supérieurs sont des femmes, 50% de doctorantes, 40% de maitre de conférences, 22% de professeurs des universités, et seulement 14% de présidentes en 2011, moins de 9% aujourd’hui), le rapport Denaja présente une vingtaine de recommandations pour briser le « plafond de verre » qui empêche l’accès à une égalité réelle.

Ces recommandations visent à :

– Assurer une gouvernance paritaire des établissements

– Permettre une évolution égale entre femmes et hommes dans leurs recherches et dans leur carrière

– Systématiser la politique de lutte contre les stéréotypes sexuels

– Mettre en œuvre une prévention et une répression fortes contre le harcèlement sexuel

D’ores et déjà, trois amendements présentés par Sébastien Denaja, au nom de la DDF, ont été acceptés en commission :

– Nomination obligatoire d’un chargé de mission «égalité entre les femmes et les hommes» dans l’ensemble des universités. A ce jour, seule la moitié des universités s’en étaient dotés de façon volontaire.

– Parité dans la composition des sections disciplinaires des établissements.

– Parité dans les nominations des personnalités extérieures pour les conseils d’administrations des établissements.

Cinq amendements seront débattus lors du débat en séance :

– Un amendement présenté à l’article 7 ajoute aux missions de service public de l’enseignement supérieur « l’action contre les stéréotypes sexués »

– Un amendement à l’article 58 prévoit une évaluation globale de la présente loi au terme de deux ans d’application. Ceci permettra de dresser un bilan concret des progrès en matière d’égalité réelle.

– Deux amendements à l’article 3 et 11 précisent que l’ensemble des statistiques d’évaluation composant les rapports d’évaluation et d’orientation soient composés de statistiques sexuées.

– Un amendement à l’article 44 a été remanié après la commission pour tenir compte de l’avis de la ministre et des députés. Il prévoit que les comités de sélection des enseignants-chercheurs devront tendre vers la parité à l’issue de leur deuxième prochain renouvellement.

L’ensemble de ces éléments vont concourir concrètement à l’instauration d’une réelle égalité femmes/hommes dans l’université et la recherche.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.