Hérault : contre la pyrale du buis, le Département fait appel aux mésanges et aux chauves-souris

C’est un véritable fléau qui a décimé les populations de buis en zones naturelles. Les rando-pisteurs du département veulent attirer les animaux prédateurs dans les zones les plus touchées…

Un fléau venu d’Asie

La pyrale du buis (Cydalima perspectalis) est un papillon nocturne originaire d’Extrême-Orient, introduit accidentellement en Europe en 2007, en Allemagne via des végétaux importés d’Asie. Depuis, Il se développe vitesse grand V et sa chenille décime les populations autochtones de buis. Plus d’infos sur le site www.conseils-coaching-jardinage.fr/.

Les dégâts occasionnés dans l’Hérault depuis une dizaine d’années, sont nettement visibles notamment autour du ravin des Arcs à Saint-Martin de Londres, où les magnifiques feuillages vert foncé ont laissé place à des tiges comme grillées et desséchées, condamnées à dépérir. Le FREDON Occitanie, organisme au service de la santé des végétaux et de la protection de l’environnement, a d’ailleurs repéré en juin dernier, des nuées de pyrales dans ce secteur, signe que la lutte contre ce ravageur sera longue et difficile.

pyrale du buis
Les dégâts de la pyrale du Buis, chenille et papillon. © www.conseils-coaching-jardinage.fr.

De gloutonnes mésanges

Une lueur d’espoir vient toutefois du côté du conseil départemental de l’Hérault, qui mène parallèlement une autre lutte, celle de l’utilisation zéro de produits phytosanitaires pour l’entretien de ses routes et de ses domaines. Pour réduire l’impact de la pyrale, le Département favorise dans les périmètres infestés, la présence de chauve-souris et de mésanges. Il faut dire qu’elles ont un solide appétit puisque ces dernières mangent près de 300 chenilles par jour !

Voir la vidéo de Le Petit Ornitho

3 sites d’expérimentation

Via son service Biodiversité et avec son service rando-pisteurs (en partenariat avec LPO et Thomas Boivin, chercheur ornithologue à l’INRAE) le département lance une nouvelle expérimentation dans cette lutte contre la pyrale. Des nichoirs à mésanges et des abris à chauve-souris sont installés dans des zones touchées. Les spécialistes vont ainsi suivre leur fréquentation. 30 premiers nichoirs ont été fabriqués par les rando-pisteurs et placés dans 3 sites : le domaine départemental des Lavagnes à Saint-Guilhem-le-Désert, la forêt de l’Escandorgue à Lauroux et à Siran dans le Minervois. 

A ce stade, indique le département, les mésanges semblent bien s’implanter. Il s’agit désormais d’étudier si leur présence permet d’endiguer la prolifération de ces chenilles. Si l’expérimentation s’avère concluante, d’autres nichoirs seront déployés dans l’Hérault et une communication sera menée auprès des collectivités et gestionnaires de forêts sur l’efficacité de cette méthode naturelle.

Des rando-pisteurs sentinelles de l’environnement 

Les Rando-Pisteurs est un dispositif inédit mis en place par le Département de l’Hérault. 28 agents travaillent ainsi toute l’année à l’entretien des itinéraires de randonnée. Répartis en 6 groupes, au plus près des lieux d’intervention, à Saint-Martin-de-Londres, Saint-André-de-Sangonis, Lodève, Bédarieux, Saint-Pons-de-Thomières, Saint-Chinian, ils effectuent le débroussaillage, l’élagage, le balisage, la mise en sécurité. Mais aussi la restauration des murets en pierre sèche et des passages à sec sur des écoulements d’eau. Formés à la connaissance des écosystèmes et des espèces, ils peuvent intervenir en limitant l’impact sur le milieu naturel, favoriser la biodiversité et alerter en cas de présence d’espèces envahissantes. Ce sont des sentinelles de l’environnement.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.