Hérault : entreprises et RSE, qui sont les 8 lauréats des distinctions ERE 34 ?

Hérault Tribune Pro Reportage

Béziers, Sète, Graissessac… il ne faut pas forcément être implanté dans une grande métropole pour mettre en place une démarche RSE dans son entreprise. C'est ce qu'ont démontré les lauréats des prix imaginés par la CPME34 et mettant en valeur des initiatives écoresponsables saluées ce mardi 29 juin au Domaine d’O.

Notre photo : les lauréats de l’édition #ERE34 2021. © CPME34

ERE pour Entreprises Responsables Engagées, 34 pour l’Hérault, soit #ERE34. Malgré la crise sanitaire, la CPME Hérault a lancé ces distinctions en mai 2020, avec des partenaires économiques du territoire. Leur objectif est de sensibiliser et faire progresser les chefs d’entreprise par rapport aux actions de RSE, leur faire prendre conscience qu’ils en mettent en place sans même le savoir, récompenser les actions de RSE en cours ou abouties, globales ou partielles, allant au-delà de l’objet social de la structure, et valoriser les bonnes pratiques rentables et pérennes.

La cérémonie de remise des prix qui avait été repoussée pour cause de covid, a eu lieu mardi 29 juin au Domaine d’O et plus précisément dans le bucolique théâtre de verdure dit des Micocouliers, une scène en plein air aimablement prêtée par le Conseil départemental, propriétaire des lieux.

C’est en présence du maire de Montpellier et président de la métropole Michaël Delafosse, et du président de la CCI de l’Hérault André Deljarry, que ces trophées ont été décernés devant les nombreux chefs d’entreprise présents. Une première dans l’univers entrepreneurial pour les entités de moins de 50 salariés, où la démarche RSE se fraie lentement un chemin vertueux et collaboratif. “Merci à la CGPME Hérault et son président Grégory Blanvillain de se soucier des bonnes pratiques, de permettre de confronter ces allers-retours entre salariés et dirigeants, ce qui à ma connaissance n’avait pas encore été fait sous cette forme ” a salué le maire de Montpellier. 

ERE34 1
© CPME34

Remerciant également les organisations syndicales patronales d’avoir accompagné les entreprises pendant la crise sanitaire et de contribuer ainsi à son nouvel objectif : “ Mon souhait est que l’on dise chaque heure, se crée 1 entreprise à Montpellier et dans sa métropole”. Sur la RSE, le maire a précisé : “ La commande publique est, et va être de plus en plus exigeante sur cette question “ indiquant que la métropole est sur le chemin de la transition écologique et solidaire “ Il n’y a pas d’autre chemin ” a-t-il affirmé. 

Les lauréats ont reçu outre un magnifique trophée réalisé à partir de plastique recyclé et de mousse des bois de l’Hérault, des bons d’achats culture et restaurant parrainés par la métropole “ pour soutenir les secteurs de l’événementiel les plus touchés par la crise sanitaire “ a souligné Grégory Blanvillain. André Deljarry a également félicité le syndicat et ses partenaires pour cette initiative soulignant : “ Dans l’Hérault, le terreau entrepreneurial est bon, il faut le rendre encore plus vertueux. “ 

C’est ce qu’a semble-t-il démontré la quinzaine d’entreprises qui a souhaité concourir à ces distinctions d’un genre novateur, et plus particulièrement les 8 lauréats de cette première édition 2021. Une édition qui devrait faire des émules, le président de la CPME 31 (Toulouse) également présent pour cette remise des prix ERE 34, a indiqué vouloir s’inspirer de cette démarche et peut-être la développer en Haute-Garonne.  

8 lauréats et un grand prix spécial

En catégorie Management collaboratif : SŸNIA et Sylvain Maillard son dirigeant, interviennent dans le champ du marketing responsable. Le leader européen de l’impression d’étiquettes doming (en relief 3D) basé à Lavérune, a été récompensé pour son management collaboratif qui permet une meilleure autonomie des forces vives de l’entreprise pour une volonté d’innovation mieux maîtrisée. Le prix, parrainé par la Société générale, a été remis par Max Ducros, président CPC Occitanie et Christian Curel, président Leader Montpellier.

Ski Discount (Sète) et son concepteur Nicolas Senlanne sont primés en catégorie Marketing responsable. L’entreprise a créé son marché de niche, le recyclage de skis et matériels de sports d’hiver, pour démocratiser la montagne. Un objectif qui colle parfaitement avec l’esprit des #ERE 34. “ Nous inventons la montagne de demain ” a indiqué son dirigeant qui a sauvé une saison ski frappée de plein fouet par la Covid par la vente hors frontière de 25.000 paires de ski dont 15.000 recyclées. Le prix a été remis par Julien Roset, président d’UCC Grand Sud et Claude Hugonnet, président d’Adetem.   

Myriagone Conseil (Pérols) reçoit le prix “ Développement des Ressources Humaines “. L’agence accompagne les entreprises dans la co-construction de leur stratégie et dans leur croissance grâce au financement de l’innovation, en s’appuyant sur les valeurs de la RSE. Le  prix a été remis par Dany Guiraudon, la présidente FCE Hérault et Didier Grino directeur général délégué Montpellier Business School. 

La société AQMC est lauréate du prix “ Gestion Environnementale “. Le prix a été remis par Amandine Verdier, présidente de JCE Montpellier et Stéphane Bozzarelli président CEMATER à Valérie Rouvet co-gérante du laboratoire pharmaceutique basé à Saint-Aunès et qui œuvre pour la sécurité et la santé des consommateurs​.

Pour la catégorie “ Numérique responsable ”, le jury a récompensé la société Price Comparator Pro (Clapiers, PDG Sébastien Bernis) dont les progiciels permettent de surveiller les prix et d’analyser les stocks de concurrents, les écarts de prix et de calculer plus aisément ses marges ; ceci tout en ayant une démarche globalement responsable en terme d’émission de Co2. “ Une simple requête Google produit de 5 à 10 grammes de Co2, sans compter le stockage des emails souvent inutilisés “ a précisé le président de la CPME 34 ajoutant “ c’est dire le chemin qu’il nous reste à parcourir ”. Le prix a été remis par Amandine Raynaud, responsable coordination de La Mêlée Montpellier, et Alain Krzyzanowski vice-président de l’association French Tech Méditerranée.

ERE34 2
© CPME34

Primum non nocere, l’agence biterroise de coaching RSE dirigée par Olivier Toma, experte dans les domaines du développement durable, de la santé environnementale et de la sécurité, a logiquement reçu le prix “ Engagement sociétal ”. La société à mission employant désormais 25 personnes poursuit son véritable engagement notamment par la mise en place de labels RSE. Roger-Yannick Chartier, président d’Initiative Montpellier-Pic-Saint-Loup et Marie-Laure le Van Vo, vice-présidente Occitanie de l’association 60000 rebonds, ont souligné l’action de l’agence, Olivier Toma précisant que les temps changent : “ Il n’y aura plus d’innovation sans environnement ”.

Pour le prix Ethique, Guillaume Pena, président du CCREM et Laurent Pascal, vice-président de CPME Hérault sur le territoire de Béziers Ouest Hérault, ont salué les performances de la marque Tonton Pierrot implantée à Graissessac dans les hauts cantons. Pierre-Alain Groussaud est le co-gérant de l’entreprise spécialisée dans la production de bonbons écoresponsables (compositions fun à base de marshmallows) créés par l’entreprise Bonbec Show. Son credo : une production de friandises respectueuse de son environnement, de ses clients et de ses salariés. Approvisionnements locaux, emballages recyclables, bien-être au travail et une production européenne, afin de garantir une qualité et un contrôle optimal, sont les atouts de cette entreprise qui vient également de se voir décerner le label PME +. Un engagement RSE fort pour cette pépite héraultaise qui veut devenir la petite licorne française défendant la confiserie de qualité. (Lire notre article ICI).

Le prix Diversité a été remis à la société L3S et son fondateur-PDG Abdelhamid Larbi, par Michèle Tisseyre, la présidente de Face Hérault et Lilian Pitault, vice-président de Cap Occitanie. L3S qui développe ses services dans les domaines de la simulation, de la cyber sécurité et de l’informatique industrielle avec une touche d’I.A., intègre dans sa démarche entrepreneuriale, les concepts RSE tant au niveau de l’innovation que du recrutement et du management. Une démarche appréciée par l’association Face Hérault qui œuvre dans la lutte contre les discriminations et depuis plusieurs années pour l’inclusion des personnes fragiles dans le monde du travail. L’association qui fêtera d’ailleurs ses 20 ans, l’an prochain, bénéficie d’ateliers informatiques co-construits avec L3S. L’association Cap Occitanie qui regroupe 22 entreprises adaptées a souligné l’engagement “égalitaire” et solidaire de l’entreprise.

Un grand Prix Spécial CPME34 (créé pour les sociétés de plus de 50 salariés) a été remis par Grégory Blanvillain à la société ESII (150 collaborateurs, Lavérune) engagée sur les 8 axes définis par les distinctions #ERE 34. Cette entreprise à mission est un constructeur-éditeur français de solutions innovantes de gestion d’accueil qui améliorent l’accueil client et dématérialisent les files d’attente, une solution plutôt précieuse dans le contexte Covid 19. Elle propose ainsi aux visiteurs d’un lieu public ou privatif, une nouvelle façon d’attendre grâce au ticket digital sur smartphone (Lire notre article, ICI).

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.