HERAULT - FA-FPT Police Municipale : De l'armement pour l'ensemble des agents

DE L’ARMEMENT OBLIGATOIRE, EN PASSANT PAR PPCR, AU VOLET SOCIAL SANS OUBLIER LES ASVP…

DE L’ARMEMENT OBLIGATOIRE, EN PASSANT PAR PPCR, AU VOLET SOCIAL SANS OUBLIER LES ASVP ET LES GARDES CHAMPËTRES

Lundi 8 août 2016 la FA-FPT Police Municipale était reçue à 14h00 au Ministère de l’Intérieur à l’invitation de monsieur Philip ALLONCLE, Préfet « délégué aux coopérations de sécurité ».

Jean-Michel WEISS Secrétaire National de la FA-FPT Police Municipale a pu pendant l’entretien rappeler les principales revendications de la FA-FPT Police Municipale concernant les policiers municipaux (toutes catégories), mais aussi les gardes-champêtres et les agents de surveillance de la voie publique.

L’armement obligatoire pour l’ensemble des agents

Si l’Etat demande aux collectivités territoriales de participer à des missions de sécurisation (grandes manifestations, grands rassemblements et sécurisations des plages du littoral), aux côtés des services de police et de gendarmerie ou même des militaires de l’opération « Sentinelle », les policiers municipaux doivent avoir des moyens de défense performant. Aussi, la FA-FPT Police Municipale demande de rendre obligatoire l’armement de l’ensemble des policiers municipaux et de leur permettre d’être dotés de type pistolet automatique 9 mm et/ou d’arme d’épaule. La FA-FPT Police Municipale a revendiqué le port d’arme en dehors du service. Elle a par ailleurs déploré le comportement de l’Association des Maires de France qui ne prend pas de position affirmée sur ce sujet. La Fédération a également réclamé que les ASVP puissent être porteurs de matraque et de bombe lacrymogène puisqu’ils exercent en tenue sur la voie publique.

Le salarial et le social au cœur des débats

La FA-FPT Police Municipale a martelé ses revendications notamment concernant les mesures liées à PPCR (Parcours Professionnel, Carrières et Rémunération) notamment à l’égard des brigadiers chefs principaux et des chefs de police en exigeant la suppression de l’échelon terminal contingenté.
Elle a réclamé aussi l’ouverture des négociations concernant la mise en place de l’Indemnité Spéciale de Fonction (ISF) obligatoire, augmentée et prise en compte pour la retraite. 

Les gardes champêtres et les agents de surveillance de la voie publique ne doivent pas être les oubliés

La FA-FPT Police Municipale a rappelé qu’elle était attachée à la fusion des cadres d’emplois des gardes-champêtres et des agents de police municipale, et a déploré que ce dossier ne soit pas mieux suivi. Par ailleurs, elle a également précisé qu’il était venu le temps de travailler sur le devenir des plus de 8 000 agents de surveillance de la voie publique.

Les 21 000 policiers municipaux doivent prendre toutes leurs places dans le système policier Français

La FA-FPT Police Municipale a demandé aux représentants du Ministre de l’Intérieur que les 21 000 policiers municipaux qui composent la « 3ème force de police en France », puissent prendre toutes leurs places et rien que leurs places aux côtés de la police et la gendarmerie nationales. Elle demande plus de moyens et un cadre juridique renforcé pour être plus performants et crédibles dans la lutte contre la délinquance mais aussi dans la lutte contre le terrorisme (renforcement des contrôles, accès aux fichiers, meilleures coordinations avec les Officiers de Police Judiciaire, facilitation de relevé d’identité, simplification de la verbalisation des infractions à la police du Maire, harmonisation des écrits professionnels).

Un Préfet qui maitrise son sujet !

Notre interlocuteur, le Préfet Philip ALLONCLE a été particulièrement attentif à nos propos. Il faut préciser qu’il connait parfaitement notre profession puisqu’il a été en charge du dossier « police municipale » dans plusieurs cabinets ministériels. Il a également exercé des hautes responsabilités au sein des services des ressources humaines au Ministère de l’Intérieur et au sein de la police nationale notamment. Pendant l’entretien, il était accompagné du Lieutenant-Colonel MARBOUTIN, le nouveau chargé de mission.

La FA-FPT Police Municipale compte sur le Préfet pour faire remonter nos revendications mais aussi notre détermination, rappelant au passage que nous sommes plus que jamais déterminés à faire entendre nos propositions et que nous déplorons la lenteur de l’administration dans bien des sujets.

La FA-FPT Police Municipale restera une FORCE de proposition et mettra tout en œuvre pour se faire entendre dans le seul but d’améliorer l’action des policiers municipaux au service des populations. Pour cela, les 30 000 fonctionnaires territoriaux en charge de la sécurisation de la voie publique doivent être pris en considération et obtenir des réponses à leurs revendications. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.