HERAULT - Journée internationale des océans - La France Insoumise s’engage

La mer et les océans sont au centre de la vie terrestre. En effet,…

La mer et les océans sont au centre de la vie terrestre. En effet, 70% de la surface de la planète sont recouverts par la mer. Les océans sont le principal poumon de notre planète, ils absorbent  et permettent la dissolution naturelle des gaz de CO2. C’est les océans encore qui régulent le climat sur terre, notamment grâce au gulf stream. Notre survie en tant qu’espèce dépend des océans tout comme nos civilisations puisque les 2/3 de la population mondiale vivent à moins de 100 kilomètres de la mer.

Pourtant, nos activités mettent en danger directement les océans :

  • Réchauffement de la planète entraînant la fonte des glaciers, eux-mêmes provoquant la montée des eaux. Notre département de l’Hérault sera parmi les plus touchés en France avec la disparition progressive du littoral à Palavas, Lattes, Villeneuve-les-Maguèlone, Mauguio, Frontignan.
     
  • Les rejets des déchets issus de l’activité économique et industrielle dans les mers empoisonnent les espèces les chargeant de métaux lourds et raréfient les populations de poissons. L’activité halieutique se retrouve ainsi en danger et ceci malgré l’instauration de quotas imposés par l’Union Européenne, qui n’a qu’une vision restrictive de la gestion des pêcheries.
     
  • Au niveau mondial, nous assistons à une extinction massive des espèces marines. Cette semaine, les chercheurs Australiens de la James Cook University ont annoncé que les 2/3 du la grande barrière de corail a été détruite définitivement et que nous sommes la dernière génération à avoir eu la chance de la voir.

La France, en tant que grande puissance maritime qui dispose du deuxième plus grand territoire maritime, est directement impliquée et concernée par la protection des océans.

La France insoumise mesure les enjeux de la préservation d’environnement marin et littoral en intégrant grand norme de mesures dans son programme, l’Avenir en commun :

  • Renforcement de la loi Littoral, notamment par l’accompagnement et le soutien financier aux collectivités et autres initiatives locales ;
     
  • Investissement aux énergies marines renouvelables, afin de diminuer les émissions de CO2 et soulager les océans de leur rôle de poumon de la terre, qui provoque aussi l’augmentation de son taux d’acidité. Nous y ajoutons le développement de l’usage des algues comme substitut du pétrole ;
     
  • Favoriser la recherche marine sous tous ses aspects : biologie, chimie, pêcheries etc.
     
  • Développement de la pêche durable avec la protection de la vraie pêche artisanale et l’application des objectifs de développement durable des Nations Unies ;
     
  • Soutien de l’aquaculture extensive et écologique ;
     
  • Mise en place d’un modèle coopératif et de circuits courts pour accompagner les pêcheurs artisanaux ;
     
  • Défense du pavillon français contre le dumping social international ;
     
  • Développer les transports maritimes plus écologiques, en apportant notamment un soutien aux services portuaires pour réaliser une transformation écologique et devenir performant afin de réduire la part modale de la route.

Mon objectif en tant que député sera de défendre ce programme et de tout faire pour améliorer les conditions de travail et de vie de toutes les personnes qui vivent autour de la mer. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.