Hérault : lancement de la campagne pour les élections de la CCI

Reportage

André Deljarry et ses 79 colistiers ont lancé la campagne pour les élections de la CCI de l’Hérault. Elles auront lieu du 27 octobre au 9 novembre 2021 et se dérouleront en ligne. Les résultats doivent être connus le 10 novembre prochain.

Si le programme des cinq prochaines années, coconstruit par l’ensemble des 80 candidats de la liste Votre CCI au service de tous, active et solidaire, sera présenté prochainement, il a été surtout question lors de ce lancement, d’union, de travail collectif et de bilan.

L’ensemble des syndicats patronaux unis

C’est entouré de Gregory Blanvillain pour la CPME Hérault, Jean-Marc Oluski pour le Medef Montpellier et Matthieu Ourliac pour le Medef Béziers que le président sortant, André Deljarry, a officiellement lancé la campagne. « Parce qu’il y aura campagne » précise-t-il, alors qu’à ce jour, une seule liste a été déposée, la sienne. Un mot commun à tous : l’union.

Pour Gregory Blanvillain, président de la CPME Hérault : « la candidature d’André Deljarry a été validée à l’unanimité par notre conseil d’administration. Le travail réalisé pendant cinq ans sur le territoire de Montpellier, puis pendant cinq ans sur le territoire héraultais avec la fusion, a parlé pour lui. Nous sommes ravis de partir sur une liste d’union patronale ; vous savez à quel point l’intelligence collective me tient à cœur. C’est cette force qui a permis à l’Hérault de tenir un peu mieux pendant le Covid. S’il fallait le justifier, cela a montré à quoi servent une CCI et un syndicat patronal. Notre travail collectif autour des services du préfet a aidé beaucoup d’entreprises. »

Pour le Medef Hérault Montpellier, Jean-Marc Oluski, récemment élu, précise : « le monde patronal a effectivement besoin d’unité. Nous sommes satisfaits de cet équilibre respecté dans la composition de la liste. En prenant mes nouvelles fonctions, je me suis plongé dans l’historique de l’action d’André Deljarry et du Medef Montpellier, et je m’inscris dans cette suite. Le Medef Montpellier soutient pleinement André. »

Matthieu Ourliac, président du Medef de Béziers, explique : « nous sommes très heureux de cette liste commune par rapport aux consignes du Medef national, mais c’est également une reconnaissance du travail accompli par l’équipe précédemment en place pour notre territoire ouest héraultais et Béziers en particulier. Nous ferons donc campagne pour cette liste ».


Pour André Deljarry, « c’est un bonheur. J’avais plusieurs missions, dont celle de réunir le monde patronal sur Montpellier. Nous y sommes arrivés tous ensemble. Lorsque j’ai pris la CCI après 3 présidences de neuf mois chacune, nous avions une vraie difficulté par rapport à ‘l’entente cordiale’ sur un même objectif, à savoir être facilitateur et accompagnateur de territoire. Quand on voit aujourd’hui les deux Medef, la CPME, les syndicats de branche, on peut dire : ‘quelle belle maison rassemblée’. C’est donc un réel bonheur d’avoir enfin réussi à unir le monde patronal. Nous avons une belle liste où tout le territoire est représenté, avec près de 30% de femmes. On voit avec cette unité l’envie d’y aller et d’apporter au territoire de façon bénévole. »

CCI 2
De gauche à droite : JM. Oluski (Medef Hérault Montpellier), M. Ourliac (Medef Béziers), André Deljarry (président sortant) et Grégory Blanvillain (CPME Hérault)

Le bilan des 5 dernières années, entre restructuration, fusion et Covid

« Il a fallu se battre au niveau Occitanie pour que notre département ait toute sa place » soulève André Deljarry. Il poursuit : « Nous y sommes arrivés. Ici, il fait bon entreprendre. Grâce à une action forte pendant cinq ans, nous sommes reconnus par nos partenaires : l’État, la Région, le Département, la Métropole de Montpellier, toutes les agglomérations et communautés de communes. Tous travaillent avec nous, annuellement, main dans la main, de façon positive, chacun pour le territoire. Nous avons réussi à faire de l’Hérault ce à quoi nous nous étions engagés. En 2017, 60 000 entreprises constituaient la CCI de l’Hérault, aujourd’hui nous avons 84 000 entreprises ! J’en profite pour remercier mon équipe d’élus sortants et témoigner de toute ma fierté et ma reconnaissance pour le travail accompli, et je n’oublie pas d’associer à eux les 1 000 chefs d’entreprises bénévoles, membres associés, conseillers techniques, ambassadeurs qui se sont investis également. Je remercie également l’ensemble des collaborateurs de la Chambre qui ont su déployer avec brio les stratégies impulsées par le président et son équipe”.

Il ajoute : “Nous avons réussi la fusion entre les CCI de Montpellier, Sète et Béziers. Cinq ans plus tard, la fusion a été bénéfique par le décloisonnement des actions et la vision globale, au-delà des limites administratives. Nous avons réussi à mailler le territoire et à assurer une présence partout. Et cela malgré les contraintes d’un budget qui est passé de 17 M€ à 7 M€, et d’une équipe de 220 collaborateurs à 70. Nous avons, à Montpellier, démarré la réhabilitation de l’hôtel Saint-Côme à Montpellier pour 1 M€ (neuf mois de travaux qui débuteront en octobre, en concertation avec les commerçants du centre-ville). Saint-Côme deviendra un véritable lieu d’échange et accélérateur pour les entreprises, notamment grâce à un accueil connecté. Quant au nouveau campus, je me suis battu depuis dix ans pour ce projet qui permet d’injecter sur le territoire de l’Hérault plus de 300 M€ de travaux sur quatre ans (campus et logements ainsi que les travaux sur l’ancien site Alco). »

Matthieu Ourliac cite trois exemples représentatifs de l’action de la CCI sur le territoire biterrois : « la rénovation du parc des expositions (6,5 M€) dont l’inauguration se tiendra le 25 octobre prochain, celle du CFA (5,2 M€, dont 3,2 M€ financés par la Région) sujet important pour notre territoire, dont les travaux commenceront à l’automne, et le maintien d’Intersud et son rayonnement. »

Concernant la gestion de la pandémie, André Deljarry a rappelé que plus de 38 000 dossiers ont été accompagnés par la CCI et la préfecture de l’Hérault.

La mobilisation au cœur de l’ancrage territorial et régional

Comme le souligne Gregory Blanvillain : « l’enjeu, surtout s’il n’y a qu’une seule liste, c’est la mobilisation et donc le taux de participation. Si nous voulons avoir une bonne représentativité, il faut que les chefs d’entreprise votent. Nous pourrons alors être une force de proposition incontournable pour les pouvoirs publics. Sans compter que nous allons arriver à un carrefour pour les entreprises, notamment la reprise et le remboursement des PGE. Des questions de rentabilité vont se poser, avec l’augmentation du coût des matières premières et les problématiques d’approvisionnement. Nous serons confrontés à des enjeux managériaux avec les questions de ‘sens’ dans le travail, le recrutement et la formation, la transition digitale et le respect environnemental. »

Jean-Marc Oluski poursuit : « nous allons nous engager dans cette campagne en termes de communication, car il est important d’avoir une participation majeure. Nous voulons montrer que l’économie doit se décider avec les entreprises, alors que ce sujet est souvent préempté par les politiques. Nous devons prouver que l’électorat nous suit pour construire la suite avec eux. La liaison entre une CCI et les syndicats patronaux est un atout majeur pour le développement économique : le rôle est plus politique pour les syndicats et plus lié aux services pour la CCI, mais de temps en temps, ces rôles s’entrecroisent dans l’intérêt des entreprises. Nous serons donc attentifs et attentionnés pour que cette participation soit importante. »

Pour mobiliser au maximum les chefs d’entreprise, 16 réunions territoriales auront lieu, les 342 communes du département seront visitées, et 3 grands meetings seront organisés : le 22 octobre à Sète, le 28 octobre à Béziers et le 4 novembre à Montpellier.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.