Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

HERAULT - Le député affiche son soutien aux salariés de l’entreprise Flexsys

Soutien aux salariés de l’entreprise Flexsys Le 11 septembre dernier, la direction d’Eastman Chemical a annoncé la fermeture du site de l’entreprise Flexsys située dans la zone industrielle des Eaux Blanches à Sète, dans le cadre d’un projet de réorganisation industrielle dont la conséquence directe serait la suppression de 32 emplois directs et la mise […]

Soutien aux salariés de l’entreprise Flexsys

Le 11 septembre dernier, la direction d’Eastman Chemical a annoncé la fermeture du site de l’entreprise Flexsys située dans la zone industrielle des Eaux Blanches à Sète, dans le cadre d’un projet de réorganisation industrielle dont la conséquence directe serait la suppression de 32 emplois directs et la mise en péril de près d’une centaine d’emplois indirects.

Face à ce risque de fermeture, et alors que le site de Flexsys venait à peine d’achever le 5 septembre dernier, après deux ans de travail, la mise au point d’un procédé unique au monde dans le traitement du souffre insoluble indispensable à la fabrication des pneus, le député de Sète Sébastien DENAJA s’est emparé du dossier en vue d’explorer toutes les voies qui pourraient permettre de sauver les emplois directs et indirects liés à l’activité de Flexsys.

A cette fin, le député a saisi le 17 septembre le ministre de l’économie M. Emmanuel MACRON. Ce dernier lui a répondu le 7 octobre en signifiant qu’il demandait au Commissaire au redressement productif M. Pascal THEVENIAUD d’examiner les solutions qui pourraient être envisagées.

A ce titre, M. THEVENIAUD a récemment pris contact avec les représentants des salariés. Et, à la demande du député, une rencontre prochaine devrait être organisée.

Le député DENAJA a lui-même reçu à plusieurs reprises les représentants des salariés.

Il leur apporte son entier soutien dans la réalisation de leur projet de reprise de l’entreprise par l’intermédiaire d’une SCOP (Société coopérative et participative : reprise par les salariés de l’entreprise, chaque salarié ou “coopérateur” disposant d'une voix lors de l'assemblée, selon le principe “une personne = une voix”) ; cette formule  ayant déjà fait ses preuves dans d’autres régions.

Il s’agit d’une stratégie « gagnant-gagnant », pour le groupe Eastman comme pour les salariés qui pourraient ainsi, avec le soutien de la Banque Publique d’Investissement notamment, sauver leurs emplois. Aussi, le député demande à la direction d’Eastman de considérer cette offre de reprise avec la plus grande bienveillance.

En outre, le député DENAJA lance solennellement un appel à toutes les autorités compétentes et à toutes les bonnes volontés à venir en soutien des salariés qui veulent sauver leur entreprise, dont ils sont si fiers, et leurs emplois.

La désindustrialisation de la France n’est pas une fatalité.

Alors qu’entre 2002 et 2012 ce sont près de 750 000 emplois industriels qui ont été supprimés en France, il est temps de stopper l’hémorragie et d’œuvrer, tous ensemble, au redressement productif du pays.

En pièces jointes :

Courrier du député Sébastien DENAJA au ministre de l’économie M. Emmanuel MACRON

Réponse du ministre de l’économie M. Emmanuel MACRON

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.