HERAULT - LE DERNIER ACTE D’UNE ANNÉE TROP POLITIQUE : LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Je suis fondamentalement attaché à la devise de la République française qui devrait être…

Je suis fondamentalement attaché à la devise de la République française qui devrait être une actualité exemplaire pendant cette dernière campagne législative :

  • La Liberté de s’exprimer ….
  • L’Egalité des candidats …..
  • La Fraternité des électeurs ….

Dans notre terre méditerranéenne, les réactions ont souvent la chaleur du soleil … Est-ce bien raisonnable lorsqu’il s’agit de choisir la meilleure personne pour l’intérêt général de notre territoire ? …

Tous les candidats sont respectables et la démocratie ne mérite nullement les invectives qui parcourent trop souvent les réseaux sociaux.

C’est une évidence, il n’y a nul ressentiment ou représaille dans mes propos.

Simplement, un homme libre qui s’exprime en tant qu’élu profondément enraciné dans la protection de notre environnement et la promotion de nos ressources économiques et culturelles. C’est la seule motivation à mon action politique.

J’ai compris début avril que ma candidature ne convenait pas aux décideurs parisiens … lorsque j’ai appris que le mouvement  « En Marche » avait proposé l’investiture à Monsieur Denaja … cadeau qu’il ne pouvait accepter après avoir été le porte-parole de Monsieur Hamon.

J’ai signifié ma désapprobation aux responsables parisiens en retirant ma candidature « En Marche » … et pour finir,  le Modem s’est vu octroyer notre circonscription sans pouvoir rien faire d’autre que d’investir un perpignanais destiné sans doute à ne pas faire trop d’ombre à l’option parisienne …. (Les autres candidatures, pourtant déposées directement par deux voies différentes dont une sénatrice parisienne, ayant disparues ..).

Toute notre équipe regrette cette façon de faire trop proche des petits arrangements que nous voulons supprimer.

Cela ne nous a nullement démotivés dans notre campagne présidentielle que nous avons continué jusqu’au bout avec confiance et persuasion, l’élection du Président Macron restant notre objectif prioritaire.

Pour le choix de notre futur député 

La décision  entre les 3 candidats présentés ici ne mérite pas beaucoup d’hésitation pour demander poliment à Monsieur Euzet de regagner Perpignan en laissant la place aux femmes et aux hommes de notre terroir (il y en a beaucoup parmi tous les candidats) qui ont la connaissance des habitants et du territoire et donc la légitimité pour les représenter à l’Assemblée Nationale.

Entre Monsieur Denaja et Madame Magne, nous avons un technocrate consciencieux et une femme volontaire, enracinée dans son territoire par ses attaches familiales et professionnelles.

Le premier représente trop le dernier quinquennat de Monsieur Hollande dont nous ne souhaitons pas une reconduction.

C’est vers l’équipe de Laurence Magne que je dirigerai vos suffrages si vous souhaitez être représentés par une femme humaine et honnête, une femme de cœur !

Les soutiens L.R. et UDI de Madame Magne sont tout à fait compatibles avec la volonté du Président Emmanuel Macron d’unir les compétences socio professionnelles au destin politique de droite et de gauche qu’il a lui-même choisi.

Elle saura être dans la majorité présidentielle lorsque cela sera favorable à votre vie familiale et professionnelle, elle saura défendre les intérêts de notre territoire lorsque cela sera nécessaire !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.