Hérault : les grottes les plus spectaculaires et incontournables !

Reportage

Alors que le thermomètre ne cesse de grimper, le bon plan pourrait bien être de se rafraîchir dans les superbes grottes qui maillent l'Hérault. Voici nos suggestions…

Les concrétions des grottes se sont formées au fil du temps, au fil des générations, et constituent l’un des paysages les plus grandioses offerts par la nature. Quand il visite une grotte, la basse température, l’humidité, la beauté des roches propulsent le visiteur dans un univers à part, fait de lenteur et de silence, ponctué ici et là par le léger clapotis des quelques gouttes qui coulent le long des parois ou tombent du plafond.

L’atmosphère des grottes, propice à la méditation, procure rapidement bien-être et apaisement. A moins d’être claustrophobe, les visiter provoque un ravissement inégalé, pour les adultes comme pour les enfants. Alors suivez-nous dans notre périple à la découverte des grottes héraultaises, les deux incontournables étant Clamouse et les Demoiselles !

La grotte de Clamouse : une vue de la
La grotte de Clamouse : une vue de la “salle à manger”.

La grotte de Clamouse

La grotte de Clamouse est nichée tout près du Pont du Diable, dans les gorges de l’Hérault, près de Saint-Guilhem-le-Désert – connu pour être l’un des “Plus beaux villages de France”, selon l’émission de Stéphane Bern. Saviez-vous qu’elle tire son nom du bruit (la clameur) généré par sa rivière souterraine lorsqu’elle est en crue ? Ce site fréquenté dès le néolithique a été redécouvert en 1945 par des spéléologues montpelliérains, après l’assèchement des cavités. Il est ouvert au public depuis 1967.

Classée par le ministère de l’Écologie, ses paysages souterrains seraient quasi uniques en Europe du fait de leur diversité. Ses concrétions (notamment les très rares cristaux d’aragonite et de calcite) remarquablement soulignées par l’éclairage font sa renommée bien au-delà de nos frontières et donnent matière à rêver. On adore sa “cathédrale” et sa “salle à manger” notamment.

La grotte de Clamouse peut être visitée lors d’une visite guidée d’une heure et demie, mais aussi explorée de façon plus sportive, en famille ou entre amis, grâce à un spéléoparc proposant deux parcours (Emotion et Frissons) au cœur de galeries jusqu’ici inexplorées, celles-là même qui furent découvertes en 1945. Ponts de singe, tyrolienne… s’adressent aux enfants à partir de 8 ans ainsi qu’aux adultes. Enfin, deux escape games (un familial, l’autre pour amateurs de sensations fortes), accentuent l’aspect ludique de ce lieu aux mille beautés.

La grotte des Demoiselles.
La grotte des Demoiselles.

La grotte des Demoiselles

Près de Ganges, aux portes des Cévennes, la grotte des Demoiselles, classée au patrimoine national, tire son nom des stalactites drapées de calcite que les paysans des alentours prenaient pour des fées, ou demoiselles. Découverte en 1884 par le pionnier de la spéléologie Edouard Alfred Martel, elle a ouvert ses “portes” au public en 1931.

Un funiculaire aménagé dans la grotte permet de se déplacer et d’admirer ses nombreux espaces : la fameuse “cathédrale”, haute de 52 mètres, large de 48 mètres et longue de 120 mètres ; sans oublier sa salle de musique, dont le nom évoque les sons produits par les gouttes d’eau. Mais peut-être préférerez-vous gravir ses 300 marches ? Ses colonnes, stalagmites et stalactites aux formes incroyables stimulent l’imagination et peuvent évoquer des personnages, des architectures… Nouvelles technologies et sonorisations musicales accompagnent la visite. Une terrasse panoramique réaménagée permet d’apprécier les paysages des alentours.

Plus d’infos ici : http://www.demoiselles.fr/

La grotte de la Fileuse de verre.
La grotte de la Fileuse de verre.

La grotte de la Fileuse de verre (grotte de la Devèze)

La Grotte de la Fileuse de verre, ou grotte de la Devèze, est située à Courniou, dans le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc. Découverte en 1886, les spéléologues Edouard Alfred Martel, Georges Milhaud et Robert de Joly l’ont tous explorée.

Equipée d’un musée de la spéléologie, elle est connue pour la splendeur de ses stalactites et stalagmites, colonnes, draperies, fleurs d’aragonites, fistuleuses… et pour sa fameuse salle des Bijoux. Elle comporte 7 salles réparties sur 2 étages. A la sortie de la grotte, pensez à visiter l’Espace de découverte du monde souterrain et sa salle en 3D !

Plus d’infos ici : https://lafileusedeverre.fr/

La grotte de Labeil et sa rivière.
La grotte de Labeil et sa rivière.

La grotte de Labeil

La grotte de Labeil est nichée au sud du Causse du Larzac, dans le Cirque de Labeil. L’être humain préhistorique y a vécu pendant plusieurs millénaires, comme l’attestent des objets mis au jour lors de fouilles menées sur le site dans les années 1960 : sépultures, parures, céramiques…

Utilisée un temps comme cave à roquefort, la grotte fut ensuite ouverte au public, qui peut y découvrir des cristaux aux couleurs originales et une grande variété de sédiments (sables dolomitiques, basaltes de l’Escandorgue…). Une bonne occasion de se plonger dans une histoire géologique née du cheminement souterrain de l’eau (une rivière à l’origine inconnue y serpente).

Plus d’infos ici : https://grotte-de-labeil.com/

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bien que je sois de Belgique, merci de m’envoyer toutes vos documentations sur les grottes et lacs car j’ai une maison à Colombière-sur-Orb et tout ce que je peux découvrir sur la région m’intéresse énormément.

    1. Bonjour. Pour cela il vous faut contacter les offices de tourisme. Mais nous ne manquerons pas de faire d’autres articles sur ce type de sujets. Bien cordialement. La rédaction

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.