Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

HERAULT - REGION - Les interventions du Parti Radical de gauche au Conseil régional

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint les textes des interventions prononcées, lors…

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint les textes des interventions prononcées, lors de la dernière séance du Conseil régional, au nom du Groupe radical de Gauche :

   . sur le Compte administratif par Florence BRUTUS, Conseillère régionale ;

 

   . sur le Rapport de la Chambre régionale des comptes par Frédéric LOPEZ, Questeur du Conseil régional et Président du Groupe Radical de Gauche.


 Réunion du Conseil régional du vendredi 24 juin 2013

Compte administratif

 

Intervention de Florence BRUTUS au nom du groupe Radical de Gauche


Monsieur le Président, chers Collègues

Le vote du budget, c’est une intention.

Le compte administratif, c’est la réalité de l’action d’une année passée de notre Assemblée au service de la région et de ses habitants. C’est mieux encore : la visualisation d’une solide pierre de plus apportée à la construction de notre avenir commun et à celui des générations montantes.

Cette année encore, la présentation du Compte administratif est l’occasion de se réjouir pour notre région et ses habitants de trois éléments majeurs.

La première satisfaction majeure est l’excellent taux d’exécution du budget : 97,3 % !

Anticiper, arbitrer, décider, voter… c’est bien. Mais l’objectif c’est de concrétiser. Il est très clairement atteint avec une adaptabilité remarquable. L’exécution était de 95 % l’an dernier, ce qui était excellent. Elle est encore en progression, mais ce n’est pas le fruit du hasard.

C’est le résultat de bonnes décisions budgétaires en amont, réalistes et adaptées aux attentes et aux besoins réels de nos concitoyens régionaux.

C’est ensuite la manifestation du travail sérieux, tout au long de l’année, des services de la région pour que ce qui a été pensé puis décidé soit effectif, que les politiques choisies par notre Assemblée profitent au bien être de nos concitoyens et à la construction de l’avenir de notre région.

C’est aussi, la marque de la vigueur des acteurs de la région qui se saisissent de notre soutien pour les actions qu’ils mènent.

Depuis 2004, la région Languedoc Roussillon, c’est l’excellence de l’engagement et de la réalisation.

La seconde satisfaction majeure est la poursuite de l’investissement de la région : 425, 9 M €.

Investir, c’est croire en l’avenir. Investir, c’est se donner des outils pour ne pas subir, mais au contraire infléchir, améliorer, construire cet avenir. C’est aussi insuffler de la confiance aux acteurs économiques régionaux. La gauche continue de croire au progrès : c’est par des investissements judicieusement choisis que nos concitoyens pourront en bénéficier.

Cette année s’inscrit dans la continuité de ce qu’avait impulsé Georges FRÊCHE, en accentuant encore la progression. Lycées, grandes infrastructures régionales de transports, parc d’activité économique, action sociale et environnementale au travers même de ces investissements,… C’est du concret pour le plus grand nombre !

Nous avons été élus pour améliorer les infrastructures qui permettent à notre région d’être encore plus agréable à vivre, de former sa jeunesse dans de meilleures conditions, d’être culturellement et économiquement plus attractive, en veillant à l’amélioration de notre environnement.

Ce qui a été dit est fait.

Les engagements tenus, ce sont aussi des emplois maintenus ou créés et du pouvoir d’achat dégagé grâce à l’action de la majorité régionale.

Depuis 2005, la région Languedoc Roussillon, c’est la région qui croit enfin en son avenir parce qu’elle le construit activement.

La troisième satisfaction majeure est le niveau élevé d’auto-financement

Du fait de décisions nationales anciennes, les régions maîtrisent moins leurs recettes : notre maintient de l’auto-financement n’en est que plus difficile. Notre majorité garde néanmoins le cap avec un taux d’auto-finacement élevé.

Investir autant, en maintenant ce niveau élevé d’auto-financement, c’est construire l’avenir sur des bases solides.

Notre majorité de gauche est ambitieuse pour notre région et particulièrement  pour notre jeunesse : elle réalise pleinement son ambition dans la continuité. Il nous reste à poursuivre sur le même chemin.

Depuis 2004, la région Languedoc Roussillon, c’est la région qui a le courage et la responsabilité de son engagement pour l’avenir.

Par conséquent, Monsieur le Président, le groupe des Radicaux de Gauche vote ce compte administratif sans retenues.

Florence BRUTUS

Conseillère régionale Groupe Radical de Gauche


Rapport de la Chambre régionale des comptes

Intervention de Frédéric LOPEZ, Questeur du Conseil régional
Président du groupe Radical de Gauche


Monsieur le Président, chers Collègues, Mesdames et Messieurs,

A entendre la droite locale, on finirait par en oublier l’essentiel de ce que dit la Chambre régionale des comptes sur les sujets majeurs de nos actions politiques depuis de nombreux mois.

1. Dans tous les médias, il est question chaque jour de la dette nationale trop élevée qu’il faut réduire ( dette que 10 ans de droite ont fait exploser, soit rappelé en passant ).

Or que dit la Chambre régionale des comptes sur notre dette régionale ? Que «la situation financière est maîtrisée», que l’endettement est inférieur à celui de la moyenne des autres régions, que les charges structurelles «demeurent faibles». On peut toujours isoler un détail pour ne pas avoir à encenser l’essentiel ; mais l’essentiel est dans une gestion saine qui préserve l’avenir.

Mesdames et messieurs de la droite, oubliez, si cela vous arrange votre désastreuse gestion antérieure, mais regardez la réalité du ressort de notre région en face… et voyez loin car l’avenir se construit.

2. Deuxième sujet traité à longueur de colonnes et d’antennes : le marasme économique et le chômage subi depuis de nombreuses années qu’il faut combattre.

CR LR – Rapport de la Chambre régionale des comptes – Frédéric LOPEZ – groupe Radical de Gauche! 1/4

Or, que dit la Chambre régionale des comptes sur le cœur de notre action ? Que «des moyens particulièrement importants» sont consacrés, par la volonté de la majorité régionale, au développement économique de notre région. Plus que la moyenne des autres régions, infiniment plus que lorsque la droite gérait sans projets la région… trois fois plus ! Et vous saupoudriez des aides inefficaces là où nous structurons les actions pour en démultiplier l’efficacité.

La Chambre régionale des comptes dit plus et mieux, en soulignant que la région va «bien au delà de l’objectif tendant à suppléer la carence de l’initiative privée», en proposant un ensemble de moyens complémentaires, cohérents et efficients, de l’implantation jusqu’à la promotion des produits régionaux en France et dans le monde, en intégrant aussi les aides financières !

Cela gêne évidemment les tenant du tout libéralisme et du désengagement des pouvoirs publics.

Il est mis en avant le fait que «l’évaluation des résultats de cette politique s’avère complexe». Belle découverte ! Le Languedoc Roussillon n’est pas sur une exoplanète ! Qui ignore encore qu’en économie, tout est multifactoriels : nos actions sont là pour favoriser nos entreprises régionales dans un contexte national et mondial qui ne les épargnent pas ; nos actions sont là pour les aider à se battre, avec leurs salariés, dans ce contexte difficile, en assumant les incuries de la gestion passée de la droite régionale et nationale. Les fruits de nos efforts se récoltent, années après années, sur la durée. Les baguettes magiques, c’est seulement dans les contes pour endormir les enfants.

«Quand le sage montre la lune, le fou regarde le doigt». Mesdames et messieurs de la droite, regardez, avec nous, l’avenir qui doit être construit concrètement ici et maintenant, mesure par mesure, en cohérence et avec constance ! Et pourquoi pas, contribuez et soutenez ce qui est fait pour le développement économique, l’emploi, le pouvoir d’achat de nos concitoyens régionaux au lieu de dénigrer des détails discutables.

3. Nous avons un grand respect de la Chambre régionale des comptes, comme celle-ci doit avoir le respect des électeurs et de la responsabilité politique de celles et ceux que le suffrage universel a choisi. Et vivre à son époque.

CR LR – Rapport de la Chambre régionale des comptes – Frédéric LOPEZ – groupe Radical de Gauche! 2/4

Je veux revenir sur les critiques qui sont faites sur l’opération de LoRdi. On peut toujours critiquer tel ou tel aspect. C’est facile, mais être responsable, c’est avoir la volonté de la perfection, tout en sachant qu’on ne fait que la tutoyer. On peut toujours prolonger les concertations, multiplier les études, comme autant de prétextes à différer et ne pas décider. On peut ergoter sur le cadencement de l’outil et de la pédagogie, comme sur la prééminence de l’oeuf et de la poule. Mais qui ignore que l’informatique est devenue primordiale dans nos vies professionnelles ? Et qu’il y avait urgence ?

Aujourd’hui, des chirurgiens opèrent à distance grâce à l’informatique ; bientôt des coeurs artificiels seront scrutés et pilotés à distance. Les architectes ont abandonné leur planche à dessein pour des logiciels chaque mois plus perfectionnés. Nous lisons de plus en plus d’informations sur nos divers écrans et écrivons infiniment plus de courriels que de lettres. L’accélération du temps est devenue, que cela plaise ou non, une réalité professionnelle discriminante.

Et même dans nos vies personnelles, associatives et de consommateurs. Depuis plusieurs années déjà, ne pas maîtriser l’outil informatique, c’est une autre façon d’être analphabète…

Ne pas maîtriser l’informatique, c’est être entravé dans la course de plus en plus difficile à l’emploi. Au mieux, ne pas maîtriser l’informatique, c’est être sous employé et sous payé. Or, toute année différée, c’eût été sacrifier une classe d’âge ; ou plus exactement, sacrifier toutes celles et tous ceux dont les parents n’ont pas les moyens de leur acheter un ordinateur. Fallait-il flâner et sacrifier des milliers de nos enfants parce que certains traînaient les pieds ? Que cela ne gêne pas la droite, on le sait. Quant à nous, radicaux de gauche comme tous les autres groupes de la majorité régionale, nous avons une obsession : favoriser la réussite scolaire de nos jeunes pour qu’ils trouvent plus vite et mieux un emploi. Ce n’est pas une mince affaire : raison de plus pour ne pas flâner. C’est aussi pour cela que la rénovation des lycées vétustes voire dangereux, hérités de l’ancienne majorité a dû être entreprise à marche forcée par Georges FRÊCHE et sa majorité, tout en construisant de nouveaux établissements. Politique poursuivie par l’actuelle majorité et son Président Christian BOURQUIN.

Quand le monde avance si vite, ceux qui sont irresponsables sont ceux qui traînent. En classe, comme dans la vie professionnelle et politique.

Quant à ceux qui disent que quelques enfants irresponsables ( combien ? ) ont revendu leur LoRdi, vont-ils nous proposer de supprimer les feux rouges

CR LR – Rapport de la Chambre régionale des comptes – Frédéric LOPEZ – groupe Radical de Gauche! 3/4

 

sous prétexte que certains conducteurs ( immensément plus nombreux pourtant ) les grillent ?

L’avenir de nos enfants vaut mieux que certains enfantillages, même s’ils viennent de cet hémicycle.

4. Pour terminer dans le temps qui nous est imparti, je voudrais relever ce qui est dit sur «la perte de l’autonomie fiscale». Qu’y peut la région ?

Félicitons-nous plutôt de la politique qui a été initiée par le Président Georges FRÊCHE dès 2004 qui, comme le relève la Chambre régionale des comptes «a permis à la région Languedoc-Roussillon (…) de dégager un autofinancement important et d’accroître ses investissements».

Les radicaux de gauches se félicitent que le Président BOURQUIN ait inscrit son action dans cette continuité.

Laissons l’opposition régionale continuer de regarder par le petit bout de sa lorgnette. Quant à nous, radicaux de gauche, comme l’ensemble de la majorité du Conseil régional, continuons de travailler à un avenir meilleur pour notre région, ses entreprises pour qu’elles se développent, ses salariés pour qu’ils aient du travail et un meilleur pouvoir d’achat, pour ses enfants afin qu’ils puissent réussir leur vie professionnelle et personnelle !

Le travail est bien engagé depuis 2004 ; il faut le continuer, avec la même détermination, en nous consacrant à l’essentiel : les résultats en terme d’emplois, d’attractivité touristique et économique, de bien vivre, de préparation de nos enfants à un meilleur avenir !

Frédéric LOPEZ, Questeur du Conseil régional, Président du groupe Radical de Gauche

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.