HERAULT - SETE - Le sénateur François Commeinhes défend les trains d’équilibre du territoire

Le sénateur François Commeinhes défend les trains d’équilibre du territoire Caroline Cayeux, sénateur-maire de…

Le sénateur François Commeinhes défend les trains d’équilibre du territoire

Caroline Cayeux, sénateur-maire de Beauvais, présidente de Villes de France et François Commeinhes, sénateur-maire de Sète, ont été reçus aujourd’hui à l’Assemblée nationale par la commission Duron, chargée d’une mission sur le sujet par le Gouvernement.

Objectif : Clarifier  l’articulation d’une quarantaine de lignes Intercités avec les autres formes de mobilité.

Lors de cette rencontre, Caroline Cayeux a souligné « l’importance de la prise en considération des trains d’équilibre du territoire, c’est-à dire la reconnaissance qu’il existe un réseau de trains de moyenne et de longue distances, secondaire mais complémentaire à la grande vitesse ferroviaire, et dont la fréquentation marque également le pas. »

Le sénateur-maire  François Commeinhes a insisté sur les risques « d’une  disparition des TET qui consacrerait une France à deux vitesses : celle des métropoles et des régions, celle de la grande vitesse et des TER. » et rappelé que « l’exigence de service public et d’aménagement du territoire ne s’oppose par au réalisme économique ».

Les deux représentants de Villes de France ont précisé que la prochaine convention TET – qu’ils appellent de leurs vœux – devrait être articulée avec le schéma national des services de transport de voyageurs (présentation de l’offre TET avec toutes les offres de transport TGV et TER) et adossée à un financement stable et durable.

Au terme de cette audition, François Commeinhes, sénateur-maire de Sète a également soulevé la question – que l’État retienne ou non la piste d’un conventionnement – de l’ouverture de concessions de service public de lignes, à titre expérimental, pour les lignes TET qui seraient amenées à être supprimées. « La relance des services Intercités n’exige pas un financement colossal. Les investissements nécessaires restent inférieurs au coût moyen d’une LGV, et le déficit d’exploitation peut être maîtrisé », a t-il conclu.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.