HERAULT - Une campagne choc du SDIS 34

 Depuis quelques jours, les pompiers de l’Hérault ont décidé de passer un message "clair…

 

Depuis quelques jours, les pompiers de l’Hérault ont décidé de passer un message “clair et sans équivoque” pour prévenir les incendies d’origine humaine

Alors qu’un violent incendie, certainement dû à un mégot mal éteint, a détruit 800 hectares ce week-end dans les Bouches-du-Rhône, les pompiers de l’Hérault, eux, ont décidé de faire passer un message “clair et sans équivoque” sur les réseaux sociaux.

Pour ce faire, ils ont publié un montage sur lequel on peut lire la phrase : “Ce petit geste qui fait de vous un gros con”, accompagnant une photo de mégot encore allumé jeté sur une route, probablement depuis une voiture, que l’on distingue au loin. En réalité l’image n’est pas nouvelle et les pompiers l’ont simplement reprise, mais le message est clair.

 

Dans un post publié sur Facebook et supprimé depuis, les pompiers expliquaient :

“Au quotidien, nos sapeurs-pompiers interviennent trop souvent pour des feux de végétation qui sont bien trop souvent dus à l’homme. Afin d’éviter des drames, soyons vigilants. Un simple mégot par la fenêtre peut entraîner une catastrophe, humaine et écologique”

3 ans de prison et 45 000 euros d’amende

“Le jet de mégot qui cause, même involontairement, un incendie de végétation, est puni par la loi d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende”, comme l’a rappelé dimanche Rémy Avon, vice-procureur de la République d’Aix.

Et comme le déclarait il y a quelques jours dans Le Figaro Thomas Curt, directeur de recherche à l’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture), en France, “seuls 5 % des feux sont liés à des départs naturels, notamment à la foudre. Les 95 % restants sont dus à l’homme”.

Un message supprimé depuis

 Le SDIS de l’Hérault ne s’attendait pas à de telles retombées suite à cette campagne de communication “choc”,  diffusée  en réaction aux évènements liés aux nombreux feux de forêts du week-end dernier.

“Ce tweet ne constitue en aucun cas une campagne officielle du SDIS 34 et du Département de l’Hérault, mais une réaction à chaud comme un cri d’alarme à titre préventif en ce début de saison avec pour objectif de faire un choc de conscience. Le visuel utilisé n’est pas une création du SDIS mais une reprise d’une campagne antérieure pour illustrer simplement le message du tweet afin d’interpeller les internautes” pouvait on lire ce matin sur le site du SDIS 34.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.