Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Histoire et patrimoine : l’énigme du blason de Bessan (première partie) extrait du Journal de la Tuque

 Nous avons l’habitude de commenter, lors des visites guidées du centre historique, le blason…

 

Nous avons l’habitude de commenter, lors des visites guidées du centre historique, le blason de Bessan en mettant en avant sa particularité et son énigme : « Etant de forme ovale, cet écu est celui d’une dame, la cordelière qui le coiffe, et qui se termine par une houppe, semble vouloir indiquer qu’il s’agit plus particulièrement d’une veuve. Le timbre, ou couronne, positionné sur l’écusson ne peut être celui d’une ville car il serait orné de tours crénelées. Ici il est orné de pointes surmontées de perles, représentant la couronne d’un comte ». 

Animés par la curiosité, deux informations connues de l’histoire de Bessan ont été recoupées. La première est, qu’en 1219, les châteaux de Touroulle et de Bessan deviennent la propriété d’Amaury de Montfort. La deuxième est que la fondation de la chapelle du Saint-Sacrement de notre église date de 1338 et fut commandée par Eléonore de Montfort. Avant de formuler toute hypothèse, faisons un peu d’histoire et de généalogie… A la fin du XIIe siècle, la religion des Cathares s’est étendue dans le Midi de la France. Devant l’impossibilité de régler le problème par le dialogue et la « raison », le pape Innocent III, demande aux seigneurs du Nord (les Français) de venir combattre les seigneurs du Midi qui refusaient d’évincer de chez eux, ceux que l’on nommait « les hérétiques ». Les seigneurs du Nord, mus autant par leurs sentiments catholiques que par leurs désirs de conquêtes, formèrent en 1209, une armée de croisés et vinrent conquérir le Languedoc. 

Après la prise des vicomtés de Béziers et de Carcassonne, ce sera un certain Simon de Montfort – l’Amaury qui se retrouvera à la tête de cette armée. Simon de Monfort avait plusieurs fils dont l’aîné Amaury, qui l’accompagna dans cette croisade, ainsi que Guy son demi-frère dont nous aurons à reparler. Lors de ses conquêtes Simon de Montfort expropriera les seigneurs en place et deviendra le nouveau seigneur des baronnies gagnées. A la suite de son décès survenu le 25 juin 1218 sur le siège de Toulouse, c’est Amaury qui héritera de toutes ses conquêtes. Après s’être retrouvé seul pour mener le combat, Amaury cèdera au roi Louis VIII une partie des villes importantes, gagnées par son père. 

L’évêque d’Agde, Thédise, visiblement intéressé par certaines possessions d’Amaury de Montfort, pratiquera une sorte d’échange avec lui. Florensac et Pomérols dans la vicomté d’Agde, Touroulle, Bessan, et la moitié de Vias dans la vicomté de Béziers, et certainement quelques autres châteaux contre les biens détenus à Agde, les châteaux de Marseillan, Loupian, Aumes, Mèze, Saint-Pons de Mauchiens et Castelnau de Guers, la terre de Bouzigues et des droits sur Montagnac. C’est ainsi qu’en 1219 Amaury de Montfort devient propriétaire, et donc seigneur, des châteaux de Touroulle et de Bessan.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.