L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

Hommage à André BESSIERE

Le 30 septembre 2017, la commune de Vias en la personne de Monsieur le Maire, en compagnie de nombreuses personnalités civiles et militaires ​a rendu un vibrant hommage à André Bessière, déporté tatoué du 27 avril 1944 et enfant du pays. Une plaque commémorative a été fixée au pied de la Croix de Lorraine, sur […]

Le 30 septembre 2017, la commune de Vias en la personne de Monsieur le Maire, en compagnie de nombreuses personnalités civiles et militaires ​a rendu un vibrant hommage à André Bessière, déporté tatoué du 27 avril 1944 et enfant du pays. Une plaque commémorative a été fixée au pied de la Croix de Lorraine, sur le parking de l'école primaire Geneviève de Gaulle.

​HOMMAGE A ANDRE

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs, mes chers amis,

Je remercie M. le maire et son conseil municipal pour cet hommage rendu aujourd'hui à un enfant du pays, mon mari André Bessière. J'adresse également un merci particulier à ma cousine Sylvie Marseillan et aux porte-drapeaux toujours si fidèles.

Bien que président nationale de l'Amicale des déportés tatoués du 27 avril 1944 qui honore et perpétue la mémoire des quelque 1700 hommes envoyés en déportation pour faits de résistance, mon époux était un homme discret, qui ne se mettait pas en avant pour recevoir les honneurs.

En revanche, il savait se faire aimer, respecter.

C'était un homme de devoir, qui possédait un grand sens des valeurs civiques, patriotiques, morales et humaines.

Toute sa vie, il a oeuvré pour son pays.

D'abord en répondant à l'appel du général de Gaulle en entrant dans la Résistance, puis en fondant sa propre entreprise, créant ainsi des emplois. Enfin, en témoignant dans les établissements scolaires dans un esprit de transmission d'un vécu qu'il ne voulait pas voir renaître pour les générations à venir.

Son charisme, sa générosité, sa tolérance étaient appréciés par les enseignants et leurs élèves dont il a reçu de nombreux témoignages de reconnaissance.

Ses interventions auprès des jeunes entraînaient des prises de conscience ainsi que le prouvent de nombreux courriers qu'il recevait, comme celui de cet élève de4ème.

« Non, on ne partage pas les mêmes valeurs. Peut-être la liberté, oui, mais les autres, justice et tolérance, pas du tout. Ces valeurs sont en danger pour nous, surtout la justice, vous ne trouvez pas Monsieur Bessière ? Quelle est votre opinion ? Avez-vous souffert pour rien ou pour quelques chose ?

« Ou ce courrier d'un jeune de seconde affirmant : « il faudra que moi j'explique à mes enfants. J'ai un rôle à jouer dans la transmission de la Mémoire . »

Enfin ce professeur d'histoire-géographie qui mobilisait ses élèves pour participer au concours national de la Résistance et de la Déportation qui avouait :  « Quand je vois certains élèves qui assistent encore aux cérémonies alors qu'ils ne sont plus au collège, je suis très heureux. »

Oui, bien qu'il soit difficile pour lui de revivre à chaque fois cette période de sa vie, mon mari était heureux de rencontrer cette jeunesse qui l'écoutait avec attention et ces enseignants qui s'impliquaient avec conviction.

Parti vers un autre monde, je suis certaine cependant qu'il est présent aujourd'hui parmi nous, sur cette place où son village lui rend un vibrant hommage.

Cet hommage, je pense qu'il le partage avec son papa, François Bessière qui, avant lui, avait défendu son pays, la France au cours de la Prémière Guerre mondiale.

Ma famille et moi-même sommes très émues par cette reconnaissance manifestée à celui qui est et restera notre héros, un exemple de courage et de grandeur d'âme.

Nous y sommes d'autant plus sensibles que le symbole est fort avec cette Croix de Lorraine qui représente La France Libre avec le général de Gaulle, mais aussi la Résistance et la Déportation avec cette plaque qui va être dévoilée portant le nom d'André Bessière.

André Bessière pour qui cette Croix de Lorraine qu'il a peint sur les murs de la capitale représentait aussi un symbole fort, celui de la résistance pour la liberté.

Une liberté dont il a été privé pendant plus de 17 mois.

Une liberté dont il a connu le prix à payer dans l'enfer des camps de concentration nazis réduisant l'être humain à un numéro.

Cette phrase d'un garçon de première exprime le sentiment général de toutes et tous ceux qui ont approché mon mari.

« Ce tatouage que vous avez au bras, j'espère que plus personne ne le portera et c'est pour ça que je dis MERCI. Merci André, merci la liberté… MERCI ».

Et merci encore,Monsieur le Maire, car réunir la mémoire du général de Gaulle et la mémoire d'André Bessière sur cette Croix de Lorraine représente le plus bel hommage qui pouvait être rendu à mon époux.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.