Hommage solennel à André Bessière, héros Viassois de la Seconde Guerre Mondiale

Samedi 30 septembre dernier, Jordan Dartier, Maire, avait donné rendez-vous à la population Viassoise…

Samedi 30 septembre dernier, Jordan Dartier, Maire, avait donné rendez-vous à la population Viassoise pour une cérémonie organisée en hommage à André Bessière, Grand Résistant Déporté, qui s’est éteint le 5 janvier dernier à Vias, entouré de l’affection de son épouse Danièle, de tous ses proches, et de très nombreux Viassois reconnaissants.

Après un rassemblement sur le Parvis de l’Hôtel de Ville, le cortège s’est dirigé vers la Croix de Lorraine – implantée sur le parking de l’école Geneviève de Gaulle-Anthonioz – pour se recueillir devant cette stèle. Madame Bessière, Monsieur Conan, Monsieur Dham – Vice-président des Déportés Tatoués, Madame Aben – Présidente Départementale de la Société des Membres de la Légion d’Honneur, le Colonel David – représentant de l’Association des Ecrivains Combattants, les représentants d’associations d’anciens combattants, de Déportés et victimes de guerre, les anciens combattants, les Porte-drapeaux, les représentants des autorités civiles et militaires, le premier magistrat de la commune et les élus, ont livré tour à tour des discours plus émouvants et poignants les uns que les autres.

La Seconde Guerre Mondiale, conflit effroyable ayant ravagé l’Europe, a marqué les esprits à jamais. Des héros en sont issus : André Bessière est l’un d’entre eux. Titulaire des plus hautes distinctions Nationales – Officier de la Légion d’Honneur, Médaille Militaire, Croix de Guerre avec Palmes, Médaille de la Résistance, Chevalier des Palmes Académiques, Médaille de Vermeil de l’Etoile Civique – cet homme est issu d’une famille Viassoise.

André a été un valeureux Résistant, c’est-à-dire un combattant dont les idéaux reposent avant tout sur l’espoir. Cette espérance, que portait le Général Charles de Gaulle, André l’a également eu en lui toute sa vie.

A quinze ans, il s’engage dans la Résistance Française pour rejoindre une poignée d’obstinés de tous âges, de toutes conditions sociales ou d’opinions politiques, qui refusent la défaite et se retrouvent en ce grand personnage qu’est de Gaulle.

André finit par être arrêté et, trois ans plus tard, le 27 avril 1944 il se trouve dans le convoi qui s’ébranle en gare de Compiègne pour la Déportation en Allemagne.

Libéré par les Russes le 7 mai 1945, André a été sauvé de l’enfer sur terre. La tragédie des camps de concentration Nazis et le courage de ceux qui, comme lui, ont lutté pour la sauvegarde de la dignité humaine, doivent rester présents dans nos mémoires.

Cette cérémonie empreinte d’émotion, a permis de se souvenir des horreurs passées afin de prendre l’engagement de tout mettre en œuvre pour que les générations futures ne connaissent plus jamais cette extermination de la race humaine.

C’est en ce sens que les témoignages d’André ne doivent pas rester vain. Au travers de ses ouvrages, il restituait et conservait la mémoire en tant que Résistant Déporté. Ce qui lui tenait le plus à cœur était la transmission orale.

André Bessière s’est particulièrement investi à Vias. Les différents Maires l’ont invité au cours de leurs mandats respectifs, afin qu’il raconte son vécu au plus grand nombre. Jordan Dartier l’avait invité, le 20 mai 2016, à tenir une conférence intitulée « Charles de Gaulle, de Dakar à Saint Pierre et Miquelon », présentée au cœur de la Salle de la Vigneronne.

A son épouse et à sa famille, les élus Viassois n’ont pas manqué de formuler puis de renouveler leurs plus sincères condoléances. Il aura fallu près de deux heures à l’équipe municipale, aux commandants et à Madame Bessière – particulièrement émue – pour dire au revoir comme il se devait à ce Grand Homme qu’était André. Il a laissé une trace indélébile dans l’Histoire du pays, dans le passé de la cité Viassoise. André demeurera toujours dans les mémoires locales, grâce notamment à la plaque qui a été posée à son effigie, au-devant du majestueux symbole de la France Libre.

Un apéritif a clos cette cérémonie très émouvante.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.