Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Hôpital d'Agde : le collectif va se transformer en association ... par Genevieve Sabathe

Le Collectif de conquête de moyens pour l'hôpital d'Agde continue à informer la population…

Le Collectif de conquête de moyens pour l’hôpital d’Agde continue à informer la population concernée du risque, désormais plus que probable, de voir l’hôpital tant attendu devenir une coquille vide, sans les matériels et les moyens d’être un vrai service public de santé.
Les Agathois comme tous les habitants du bassin de vie ainsi que les touristes, personne ne souhaite voir disparaître cet espoir d’un espace de santé public de qualité et de proximité. Certes, les murs (voir photo) sont bien là, la structure a belle allure mais ce n’est pas un gage d’ouverture à l’automne.
Depuis sa création, le Collectif a réussi à regrouper une soixantaine de personnes très actives. Ce samedi 22 avril, malgré les vacances de printemps, une trentaine de personnes s’est retrouvée à la maison des syndicats à Agde.
A l’ordre du jour, la lettre ouverte que le Collectif a envoyée à M. D’Ettore, président du conseil d’administration de l’hôpital et maire d’Agde, à la directrice de l’Agence régionale d’hospitalisation et aux directeurs des sites hospitaliers de Sète et d’Agde. Cette lettre sera prochainement portée à la connaissance du grand public. Pour l’heure, les destinataires n’ont pas daigné répondre au courrier qui leur a été adressé.
C’est pourquoi, le Collectif envisage de se transformer en association, ce qui lui donnerait une valeur juridique. A ce sujet, la prochaine réunion plénière dont la date a été fixée au 20 mai, à 14 heures, salle Terrisse (maison du cœur de ville) sera l’occasion de débattre de cette éventualité, de préparer d’éventuels statuts et d’élire le bureau. D’ores et déjà, il semble acquis que le bureau devra être composé de personnes étant issues de tout le bassin de vie et non seulement agathoises. Venez nombreux pour donner votre avis.
En attendant, le texte d’une pétition est en cours d’élaboration. Il s’agit pour tous les usagers potentiels de l’hôpital de soutenir l’action initiée par le député Liberti mais dépassant, aujourd’hui, largement, les clivages politiques. Cette lutte est intergénérationnelle et elle concerne les élus de toutes les communes environnantes. On imagine mal que des élus restent indifférents sur ce dossier tant l’enjeu est de taille pour les citoyens.
D’ailleurs, le Collectif va très rapidement décentraliser ses réunions dans toutes les communes des environs d’Agde : Vias, Marseillan, Florensac, Bessan, Pomerols, Pinet, Saint-Thibéry… La liste n’est pas exhaustive. Il suffit de trouver des salles pouvant accueillir le Collectif. Une commission s’est constituée à cet effet.
Outre la réunion plénière du 20 mai, une réunion de travail se tiendra le 5 mai, à 18 h 30 à la maison du cœur de ville à Agde. On devrait y connaître les chiffres précis des moyens attribués à l’hôpital d’Agde. On sait déjà que la structure agathoise nécessite la création de 71 postes dont personne ne sait d’où ils pourraient bien provenir. La directrice de l’Agence régionale d’hospitalisation a été explicite : pas un sou de plus !
Autrement dit, il faudrait redéployer (selon le terme consacré) les moyens de l’hôpital de Sète. Impossible, d’après les syndicats de personnels qui dénoncent une situation déjà difficile sur le site sétois.
Alors, qu’adviendra-t-il du bel hôpital construit face au lycée Loubatières ? Cela dépend de la mobilisation de tous. Comme on a pu le mesurer dernièrement avec la bataille contre le CPE, il arrive qu’une forte mobilisation fasse plier un gouvernement….pourquoi pas une directrice d’ARH ? D’autant plus que la population marque régulièrement son attachement aux services publics, de santé, d’éducation, d’énergie, de transport… Surtout quand on prend la peine de lui demander son avis.
Ce qui arrive à l’hôpital d’Agde n’est pas un phénomène isolé, des rapports, commandés par le ministère, préconisent, tous, avec une belle constance, la mort des structures de proximité (113 sites sont menacés en France). Des structures dont on connaît pourtant les effets bénéfiques sur la cohésion sociale mais aussi la santé de tous.
Qu’attend le maire d’Agde pour monter au créneau ? Faudra-t-il que nous soyons l’aiguillon qui l’oblige à intervenir en haut-lieu ? En tout cas, nous sommes déterminés à tout faire pour obtenir des moyens et des personnels pour que l’hôpital ouvre, à Agde, dans les meilleures conditions de sécurité. Et à la date annoncée.

Si vous êtes intéressés par ce combat citoyen, renseignez vous au 04 67 00 17 21.

Geneviève Confort-Sabathé Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=163

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.