« Hors Lits », un phénomène artistique local devenu mondial

Créé il y a dix ans à Montpellier par le danseur et chorégraphe argentin…

Créé il y a dix ans à Montpellier par le danseur et chorégraphe argentin Leonardo Montecchia (de la Compagnie La Mentira), le musicien François Ceccaldi et le plasticien-chanteur-costumier Nicolas Marquet, l’événement Hors-Lits consistait à l’origine en une balade guidée d’appartement en appartement pour découvrir 4 performances (souvent transdisciplinaires, mêlant danse, théâtre, musique, lectures…) réalisées dans des lits. Depuis, le concept a évolué : les performances ne se déroulent plus dans des lits, l’exercice étant trop contraignant.

Les spectateurs sont donc invités à déambuler dans un quartier de la ville pour découvrir 4 spectacles de 20 minutes chacun, donnés indifféremment à l’intérieur ou à l’extérieur, dans des lieux d’habitation ou des lieux plus insolites, comme des garages, les lieux étant aimablement prêtés par les propriétaires. Hors Lits est organisé par des artistes, sans aucune subvention – les « performeurs » se répartissent les recettes des entrées (dix euros par spectateur). Chaque performance est une carte blanche donnée à un ou plusieurs artistes. Les organisateurs n’ont pas de droit de regard dessus et découvrent les mini-spectacles le soir de la répétition générale. Les spectateurs sont au plus près des artistes, et sont parfois même invités à se joindre à eux ou à participer d’une manière ou d’une autre aux performances. Le succès de Hors Lits est tel qu’à Montpellier, 3 séances par soirée sont programmées, 2 soirs d’affilée. Le phénomène a essaimé dans de nombreuses villes en France (Nîmes, Sète, Toulouse, Strasbourg, Bordeaux, Beauvais, Marseille, Lyon et bien d’autres encore…) et à l’étranger (Barcelone et Bruxelles notamment), créant un grand réseau d’artistes.

Montpellier accueille deux Hors Lits par an, l’un au printemps, l’autre en automne. Le plus récent s’est déroulé les 10 et 11 juin derniers. Cette belle édition a révélé son lot de surprises. Les princesses Sandrine Clémençon et Aurélie Turlet ont rencontré quelques déconvenues en tant qu’épouses du prince charmant, entre chant, théâtre et danse ; le Klub Klamuk (avec Marion Picot au violoncelle et Liane Limon au chant sur du Schubert) a révélé la transformation hilarante et poignante d’une Solange psychorigide (interprétée par Marie Nosmas) en une héroïne de Marvel ; et le public a été invité à participer ou assister, c’est selon, à un jeu de l’oie bien singulier, entre naissance et mort, créé par Jacopo Faravelli. Le clou de la soirée a été sans aucun doute la prestation d’Anne Bourrel, connue pour ses romans noirs, en « Livresse », dans un costume de papier créé par Nicolas Marquet, qui avait également réalisé pour l’occasion une envolée de papillons pour le décor. Le public a été conquis par les sombres lectures de la « Livresse » et les chants poignants de Nicolas Marquet, avec en point d’orgue le Go Away originellement interprété par la chanteuse Camille. Le tout sur des musiques de Tony Bruneau et Ceccal.

Ce nouvel opus de Hors Lits prouve une fois encore que la vraie créativité n’a pas besoin de subventions pour s’exprimer. Prochain rendez-vous en octobre. Patience…

Virginie MOREAU

> Parmi les artistes qui participent régulièrement à « Hors Lits » Montpellier figurent aussi Gil Non, Charo Beltran-Nuñez, Marc Na…

> Pour en savoir plus : http://www.horslits.com

Sur la photo : Anne Bourrel en “Livresse” © photo : Paul-Eli Rawnsley

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.