Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

« Il faut un peu de morale en politique »

« Il faut  un peu de morale en politique »  proclamait Richard Monédero lors d’une récente interview dans les colonnes de L’Agathois du 20 novembre dernier. Cette déclaration  faisait suite aux questions du journaliste qui interrogeait le maire sur son opposition au projet de torche à plasma développé par la Communauté d’Agglomérations . Nous sommes […]

« Il faut  un peu de morale en politique »  proclamait Richard Monédero lors d’une récente interview dans les colonnes de L’Agathois du 20 novembre dernier.

Cette déclaration  faisait suite aux questions du journaliste qui interrogeait le maire sur son opposition au projet de torche à plasma développé par la Communauté d’Agglomérations .

Nous sommes tout à fait d’accord pour convenir que la morale est une vertu  trop souvent absente dans le monde actuel.  Mais la situation n’est-elle  pas plus grave encore  lorsque  ce manque de morale se double d’un défaut de mémoire ? Nous vous laissons apprécier.

A la question du journaliste  «ce coup-ci, le projet (de torche à plasma) ne serait pas envisagé chez vous. Pourquoi s’opposer encore ? Craignez-vous qu’on vous le renvoie à nouveau ? »
Le Maire répond textuellement : « quel est cet état d’esprit qui consiste à dire «ce projet on ne le veut pas chez nous mais pourquoi pas chez les autres » ?
 Il faut un peu de morale en politique ! Cela dit,  franchement, il ne risque pas de revenir ici… » 

Cette réponse diffère singulièrement de son  intervention  du  09 décembre 2004, lors du Conseil Municipal amené à émettre un avis sur le projet de torche à plasma. Cette  intervention figure ainsi  au  procès verbal ratifié par ses soins  : «  Monsieur Richard Monédero manifeste son inquiétude face au manque de modèle de ce type dans le Monde et des manques d’études spécifiques existantes sur de telles réalisations. Il souhaite qu’un autre site soit désigné sur l’Agglomération. »

Si nous lisons bien, Monsieur le Maire, suggérait  hier ce qui offusque aujourd’hui son  sens de la morale.
Nous ne jugerons pas, tout le monde a le droit de changer d’avis, car en l’occurrence ce n’est pas la morale qui a changé.
Comment serait-il concevable de faire appel à la morale sans y soumettre ses propres prises de positions ?
Quelle  serait la valeur de l’un  sans la mémoire des autres  ?
Concernant encore  la mémoire…, il nous paraît nécessaire de préciser  que nous avons demandé au maire , à plusieurs reprises, de pouvoir participer aux diverses commissions de travail  relatives aux dossiers importants auxquels la commune se trouve confrontée.
Si nous attendons toujours sa réponse,  nous ne doutons plus, aujourd’hui,  de  son sens, puisque dans ce même article R. Monédero  regrette de ne pas nous voir «faire  des propositions sur les grands sujets » .
 Alors chiche, Monsieur le Maire,  on commence quand  ? Et soyez rassurés, nous avons beaucoup d’idées car nous avons préparé soigneusement  ces dossiers avant et après les élections.

Nous ne nous  attarderons pas  sur la dernière communication  de la  première adjointe, celle-ci, dans son style si particulier et,  sous prétexte de «décoder » des propos pourtant clairs et intelligibles à tous, fait usage de mépris , d’intolérance et d’un humour qui ne fait rire personne,  si ce n’est elle même …

Les écrits  de sa première adjointe correspondent mal au vibrant appel au rassemblement  de tous les viassois lancé par le maire lors de son installation, ils ne sont  pas , non plus, cohérents  avec sa demande , il est vrai , plus récente  de morale en politique .

Il  ne nous reste plus à espérer  que ce genre de littérature ne  soit pas le  fidèle reflet de l’état  d’esprit du groupe majoritaire .  

Gérard  MOURALIS
Ensemble Au Service DE VIAS

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.