Immobilier : à quoi devons-nous nous attendre en 2022 ? le point avec Aurore Fiorentino

Malgré une année 2020 ralentie et compliquée par l'arrivée du Covid-19, le marché immobilier s’annonçait tout de même sous les meilleurs auspices pour 2021. Le marché s’adapte, avec de nouvelles règles.

Pour Aurore Fiorentino, gérante associée et directrice marketing du groupe S’Antoni Immobilier, « c’est une année record pour le marché de l’immobilier avec plus de 1,2 millions de transactions et une augmentation nette des prix… du jamais-vu. » Nous faisons le point pour l’année à venir, parler nouveautés et tendances du marché.

Vers une stabilisation des prix ?

 « En 2021 comme les années précédentes, les prix de l’immobilier n’ont cessé de grimper. En 2022, les prix de vente devraient se stabiliser pour plusieurs raisons :

2022 est une année électorale : Ceux qui travaillent dans l’immobilier depuis un certain temps savent qu’à chaque scrutin présidentiel, un certain attentisme gagne les acheteurs et les vendeurs de biens immobiliers.

Le durcissement de l’accès au crédit immobilier : Pas de changement à proprement parler pour les conditions d’octroi et des taux toujours très avantageux, mais plus de contraintes pour les banques afin de respecter les recommandations du HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière).

Le manque de logements à vendre peut décourager de potentiels acheteurs, qui reportent leur projet immobilier à plus tard.

Les hausses exagérées du prix de l’immobilier dans certaines zones ont eu raison des potentiels acheteurs : dans la mesure où le pouvoir d’achat ne grimpe pas aussi vite que les prix, un tassement de la demande pourrait être observé en 2022. » indique Aurore Fiorentino.

Pour le marché de l’immobilier neuf, elle ajoute que « la reconduction à l’identique du dispositif Pinel et de ses avantages fiscaux jusqu’en décembre 2022 devrait créer de belles opportunités d’investissement cette année.» et ajoute que « les nouvelles contraintes liées aux dispositions de la loi Climat (nouveaux DPE, permis de louer, etc…), investir dans des logements aux dernières normes qualité et environnementale avec des frais de notaire réduits pourrait séduire plus d’acheteurs. »

Concernant les loyers, entre la loi d’encadrement des loyers en zones tendues, et la crise sanitaire qui a contraint les moyens financiers des locataires en France, leurs montants devraient peu évoluer.

Les grandes nouveautés

Aurore Fiorentino explique le focus du gouvernement sur la lutte contre les passoires énergétiques, « un audit énergétique deviendra obligatoire si vous voulez vendre votre maison ou appartement à partir de septembre 2022 (en plus des autres diagnostics techniques). Pour inciter les propriétaires du parc locatif privé à réaliser les travaux d’économie d’énergie, la loi climat et résilience gèlera tous les loyers des biens les plus énergivores (classés F ou G) dès le 22 août).

Coup d’envoi de France’Rénov : le nouveau nom du service public de la rénovation de l’habitat.

« Il inclut un outil de simulation en ligne pour connaître les aides financières disponibles selon vos ressources – un annuaire des artisans qualifiés RGE (reconnu garants de l’environnement) seuls à même de vous faire bénéficier des aides publiques – et un service de suivi baptisé Accompagnateur’Rénov. À partir du 1er juillet 2022, il ne sera plus possible d’installer des chaudières au fioul. »

Une nouvelle norme de construction RE2020 : une nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs de 2022 qui succède à la réglementation thermique (RT2012) mise en place en 2013.

Réduction d’impôts pour les bailleurs : simplification du dispositif Cosse qui encourage les propriétaires à baisser le loyer au niveau du parc social en échange d’un coup de pouce fiscal. Cela passe désormais par une réduction d’impôts et non plus un abattement.

Demandes de permis de construire en ligne : toutes les communes devront d’ici mi-2022 mettre en place des moyens afin de recevoir les demandes d’autorisation d’urbanisme en ligne. Les communes de plus de 3500 habitants sont priés d’aller plus loin en assurant l’instruction de ces permis de manière dématérialisée.

Une fiche d’information obligatoire pour les syndics professionnels : chaque syndic se devra d’accompagner sa proposition contractuelle d’un document simplifié pour faciliter la compréhension de ses tarifs. Sur cette fiche d’information obligatoire devront apparaître les principaux éléments sur l’identification du contrat, les éléments sur la copropriété concernée, la durée du contrat ou encore le contenu du forfait.

Nouvelles règles de caution : l’acte de cautionnement peut désormais être signé sous forme électronique et la personne qui se porte caution n’a plus l’obligation de recopier mot pour mot la formule légale. Le bailleur peut en effet exiger qu’un proche, voire plusieurs, se porte caution en cas de défaillance du locataire pour éviter les loyers impayés.

Le saviez-vous ? 70 % des transactions immobilières en France sont réalisées par l’intermédiaire de professionnels de l’immobilier. Mais comment choisir le bon interlocuteur pour mes projets ?

La réponse d’Aurore Fiorentino est claire : « l’immobilier a la côte depuis quelques années, et le nombre de conseillers continue “monter en flèche”. La concurrence se fait de plus en plus rude entre agences traditionnelles, réseaux de mandataires (free-lances de l’immobilier), agences digitales ou à frais fixes.

Si j’ai un conseil à vous donner, choisissez un agent sympathique et dynamique bien sûr, mais aussi formé et informé sur les dernières réglementations, les techniques du bâtiment, la fiscalité, etc… Un véritable professionnel de l’immobilier maîtrise son savoir-être et savoir-faire. Fiez-vous aux agents détenteurs de cartes professionnelles : tous les 3 ans, ils doivent réaliser au minimum 42 heures de formation obligatoires et détenir un casier judiciaire vierge pour pouvoir continuer d’exercer leur métier. Attention, aux interlocuteurs qui jouent sur les termes « d’agence » marketing au lieu « d’agence immobilière », les qualifications ne sont pas les mêmes. »

L’agence S’ANTONI, finit l’année 2021 avec une augmentation de 52 % de son chiffre d’affaires et plus de 95 % de satisfaction clients sur tous ses services confondus. Pour 2022, l’accent sera mis sur la formation des équipes aux dernières réglementations.

« Cette réussite, nous la devons au marché, mais surtout à notre travail d’équipe : des collaborateurs impliqués et passionnés, et une équipe de direction en quête perpétuelle d’amélioration. » conclut Aurore Fiorentino.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Très bon message au sujet de l’immobilier. Par ailleurs, Aurore Fiorentino a-t-elle écrit un ouvrage récent sur l’immobilier avec toutes “les grandes nouveautés” immobilières ?

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.