Immobilier, bon plan : investir dans les villes étudiantes où il fait bon vivre

Hérault Tribune Pro

L'investissement en vue de louer un bien immobilier peut être d'autant plus pertinent que ce bien est situé dans une ville étudiante. Revue des villes les plus dynamiques en la matière.

Le classement l’Etudiant 2020-2021

Le magazine L’Etudiant procède chaque année scolaire au classement des villes étudiantes où il fait bon vivre.

Un premier classement distingue particulièrement les métropoles, qui accueillent plus de 40 000 étudiants. Son Top 10 maintient Toulouse à la première place depuis quatre ans, suivie de Lyon, Rennes (en progression), Montpellier, Nantes, Grenoble, Bordeaux (en progression), Strasbourg, Paris (en léger recul) et Aix-Marseille (en progression).

Dans le classement des grandes villes accueillant entre 20 000 et 40 000 étudiants, Poitiers arrive en tête, suivie de Dijon, Caen, Brest et Besançon. Du côté des villes moyennes qui comptent entre 8 000 et 20 000 étudiants, le Top 5 met à l’honneur Orléans, Chambéry, La Rochelle, Pau et Limoges.

Pour leur part, les lecteurs du magazine L’Etudiant préfèrent vivre à Toulouse, puis La Rochelle, Rennes, Strasbourg, Lyon, Lille, Nantes, Angers, Clermont-Ferrand et Tours.

Ces indicateurs permettent aux personnes qui souhaitent investir dans la pierre de faire un premier choix. D’autres indicateurs peuvent être pris en compte avant de réaliser l’investissement…

Etat des lieux des villes étudiantes françaises où investir dans l’immobilier

Drimki, spécialisé dans l’estimation immobilière, a dressé un état des lieux de l’immobilier des villes étudiantes françaises dans lesquelles investir et dévoile ainsi le nombre de transactions au cours de ces 12 derniers mois pour les appartements T1 et T2, surfaces privilégiées par les étudiants, ainsi que les prix moyens au mètre carré.

Marseille est l’une des rares grandes villes étudiantes françaises à noter une augmentation de l’achat de T1 et T2 en 2020 malgré la crise de la Covid-19. On compte respectivement 3138 transactions immobilières d’appartements une pièce et 4752 transactions pour des deux pièces en 2020, contre 2612 ventes de T1 et 3138 ventes de T2 en 2019. Le prix au mètre carré d’un appartement marseillais s’élève à 3 105 €.

Malgré une petite baisse, Paris reste la ville étudiante où il y a le plus grand nombre de transactions immobilières avec le prix au mètre carré le plus élevé (10 286 € pour les appartements). On comptabilise ainsi 11837 ventes de T2 et 9132 ventes de T1 en 2020 (contre respectivement 14695 et 11457 transactions en 2019).

A la première place des villes étudiantes où il fait bon vivre, Toulouse comptabilise 899 ventes de T2 en 2020 (2795 en 2019) et 647 transactions sur des appartements d’une pièce (1986 en 2019) et un prix au mètre carré de 3526 € pour les appartements.

Seconde ville ayant le plus grand nombre d’étudiants après Paris, Lyon compte 1446 transactions immobilières pour un T2 et 1145 pour un T1 en 2020 avec un prix au mètre carré de 5199 € pour les appartements. Quant à Lille, une des villes françaises accueillant le plus d’étudiants, on note une légère baisse des transactions immobilières : 1543 deux pièces et 1383 appartements d’une pièce vendus en 2020 contre 1816 deux pièces et 1656 une pièce en 2019. Le prix au mètre carré des appartements lillois s’élève à 3 530 €.

Pour sa part la ville de Montpellier connaît une forte baisse des transactions immobilières avec respectivement 604 biens vendus, T1 et T2 confondus en 2020 contre 2698 en 2019 et un prix au mètre carré de 3064 € pour les appartements.

Pour les autres villes étudiantes, on compte à Bordeaux 1547 deux-pièces et 1165 une-pièce achetés en 2020 (prix au mètre carré pour un appartement : 4 440 €), 1488 deux-pièces et 1093 une-pièce vendus à Nantes (prix au mètre carré pour un appartement : 3691 €), 788 appartements T2 et 682 appartements T1 à Rennes (prix au mètre carré pour un appartement : 3882 €), 735 deux-pièces et 535 une-pièce vendus à Nancy (prix au mètre carré pour un appartement : 2203 €), 722 transactions pour un T2 et 810 pour un T1 à Aix-en-Provence (prix au mètre carré pour un appartement : 4766 €), 716 deux-pièces et 530 une-pièce achetés à Angers (prix au mètre carré pour un appartement : 2702 €), 423 T2 et 491 T2 vendus à Poitiers (prix au mètre carré pour un appartement : 1890 €) et respectivement 410 et 423 transactions immobilières pour un T2 et un T1 à Grenoble (prix au mètre carré pour un appartement : 2625 €).

Ces éléments chiffrés devraient permettre à chacun de choisir au mieux où acheter un appartement étudiant afin de le mettre en location de la façon la plus rentable possible…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.