L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Immobilier

Immobilier : GGL Groupe se structure pour attaquer le marché national

Le groupe immobilier montpelliérain, qui rayonne depuis quarante ans en Languedoc-Roussillon, s’implante à Lyon, Toulouse et Marseille. Il est le plus gros opérateur immobilier indépendant du sud de la France. Ses associés, peu bavards, confient leurs nouvelles ambitions à l’Hérault Juridique.

A la Une de notre édition print de ce jeudi 2 juillet – et disponible immédiatement en ligne pour les abonnés aux services numériques de l’HJE (vous abonner ICI) – la nouvelle stratégie du groupe montpelliérain GGL expliquée par ses cofondateurs. Arrivée de nouvelles pointures pour accélérer le développement, nouvelles priorités et nouvel associé, restructuration, diversification sur le marché de l’hôtellerie… A lire en exclu sur heraultjuridique.com

Article d’Hubert VIALATTE

Sortir de la zone de confort. Alors qu’ils pourraient continuer à enchaîner les opérations d’aménagement, qui font leur renommée depuis quarante-trois ans dans l’Hérault, voire se retirer tranquillement, les 3 associés fondateurs du groupe GGL (Alain Guiraudon, Jacques Guipponi et Jean-Marc Leygue, dont les initiales ont forgé le nom) décident d’attaquer le marché national. Un développement qui passe par trois ouvertures d’agences à Toulouse, Lyon et Marseille.

GGL herault juridique
© HJE 2020, Hubert Vialatte

Le plus gros acteur immobilier indépendant du sud de la France

GGL revendique environ 2 000 lots par an (1 000 terrains à bâtir et 1 000 appartements ou lots en résidences gérées), 200 M€ de fonds propres et 215 M€ de chiffre d’affaires pour 100 salariés, entend doubler son volume d’activité dans les prochaines années. Pourquoi cette stratégie de croissance géographique maintenant ? « Avec un tel niveau de fonds propres, ils doivent faire un chiffre d’affaires au moins deux fois supérieur à l’actuel », estime un observateur.


Delafosse insert site


Un monstre de l’aménagement en chiffres

Les projets de GGL représentent 1 million de mètres carrés de surface de plancher, selon Jean-Marc Leygue. Parmi les Zac en cours : Entrée Est de Sète (2 150 logements), Gimel à Grabels, Meyrargues à Vendargues, Pleine Terre (quartier de la Plaine) au Crès, Golf de Provence à Istres (sur 240 hectares, architectes urbanistes coordinateurs : Jean Nouvel, François Fontès et Rudy Ricciotti, 1 500 logements), un autre à Montélimar sur 150 hectares, 700 logements à Poussan, Portiragnes… En quarante ans, GGL a réalisé 180 quartiers « et a contribué à l’installation de plus de 100 000 habitants sur son territoire historique, l’Occitanie », indique le groupe.

Ressort psychologique

Il y a aussi un ressort psychologique. « On s’est dit : arrête-t-on ou continue-t-on ?, confie Alain Guiraudon à l’HJE…

Pour continuer, il faut un souffle nouveau pour nous porter, nous et les équipes. » « On n’a plus grand-chose à prouver en Languedoc-Roussillon, enchaîne Jean-Marc Leygue. Nous sommes tous les trois des passionnés. Aller à l’extérieur va nourrir l’intérieur. On doit être plus stratèges qu’opérateurs. » Un changement radical de culture d’entreprise pour des associés qui ont l’habitude, depuis des décennies, de sillonner les inaugurations dans les communes, de tracer des plans et d’aller négocier en direct avec les propriétaires fonciers. « On s’est crevés à ce métier, de 8h00 à minuit, chaque jour. On ne peut pas continuer comme ça », souligne Jacques Guipponi.


Insert Pub Ventes immo


Des pointures recrutées pour accélérer le développement

Financièrement, le groupe a les moyens de son développement, en restant indépendant. En interne, il se restructure. GGL vient de procéder à plusieurs recrutements. Olivier Dubrou, ancien président d’Urbat, rejoint GGL en tant qu’associé. A la tête de la nouvelle structure Deux Cents, il va piloter le développement de GGL en région Sud (ex-Paca).

Jean-François Gapillout, précédemment directeur général de la région Sud-Est de Pitch Promotion, est recruté au poste de directeur général de la branche promotion immobilière (Helenis) en Languedoc-Roussillon. Il codirigera Helenis avec Thierry Aznar – fondateur d’Helenis il y a quatorze ans –, Thierry Aznar gérant les dossiers en cours et Jean-François Gapillout les nouvelles opérations. « Thierry Aznar quittera la direction d’Helenis au printemps 2022. Associé depuis la création de la marque, en 2006, il aura su en faire une référence en matière d’élégance architecturale et de qualité de réalisation », expliquent les associés.

Un désaccord est intervenu sur l’évolution d’Helenis. Thierry Aznar souhaitait rester dans le périmètre de la métropole de Montpellier, sur des produits premium, alors que les associés historiques de GGL entendent élargir le spectre géographique, ainsi que la gamme de produits : « primo-accédants, social, logements locatifs intermédiaires, commerces, bureaux, activités… L’ambition est de doubler l’activité d’Helenis », indique Jacques Guipponi. La présidence d’Helenis est reprise par GGL. Quant à Laurent Villaret, président de la FPI Occitanie Méditerranée et ex-directeur délégué, il devient associé au sein du groupe. Jean-Roch Mirabel, Gilles Pascal et Sébastien Ruby, associés depuis 2012, restent dans la structure.


tehelene selection ete 2020 insert site


Une soixantaine d’hôtels hospitaliers

Parmi les projets de développement figure la construction d’une soixantaine d’hôtels hospitaliers dans les prochaines années en France, pour accompagner le développement de l’ambulatoire. Porté par Seclem GGL Santé (présidente : Clara Chaperon-Navarro), le projet consiste à « réaliser des audits auprès des hôpitaux, définir avec le personnel et les directions générales le besoin en nombre de chambres, et proposer des hébergements adaptés, proches des hôpitaux : SSR, résidences d’internes ou d’infirmières, unités de soins obstétriques… », détaille Jean-Marc Leygue. Les unités oscilleront entre 40 et 120 chambres, pour une surface de plancher allant de 1 500 à 3 500 m2. Le groupe est également actif dans le mécénat, le sponsoring, l’environnement, l’agriculture ou encore les nouveaux services (gestion de silos de parking, participation dans la start-up Swifti, une application spécialisée dans les prêts immobiliers). Enfin, GGL lance une nouvelle communication de marque. Sous les trois lettres qui symbolisent le groupe figure désormais « Fabrique de territoires vivants ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.