Influenceurs : des conseils beauté, brico ou conso loin d'être impartiaux

Vous adorez suivre les tutos beauté, bricolage ou minceur des influenceuses et influenceurs… Mais connaissez-vous l'envers du décor ?

Des influenceurs payés par les marques dont ils vantent les bienfaits

On les voit partout sur les réseaux sociaux. Il est tentant de suivre leurs conseils à la lettre, mais leur sincérité peut être remise en doute. En effet, les influenceurs, qui étaient sans doute, au départ de cette mode, des personnes souhaitant faire découvrir leurs bons plans ou des produits efficaces au grand public, sont désormais payés par les marques pour leur faire de la publicité, ou en tout cas, bénéficient de cadeaux de leur part : séjours gratuits dans des hôtels, vêtements, produits de beauté… De quoi remettre en cause leur objectivité lorsqu’ils choisissent un mascara plutôt qu’un autre, une perceuse plutôt qu’une autre, un hébergement plutôt qu’un autre.

Selon le Centre Européen des Consommateurs France, “nombreux sont les consommateurs qui cliquent sur le lien de la marque mise en avant pour acheter le produit présenté”. Or, ils ne sont pas toujours informés qu’il s’agit d’une forme détournée de publicité. On est bien loin en effet de l’avis personnel, spontané.

brico

Les obligations des influenceurs en France

Le Centre Européen des Consommateurs France explique les obligations qui encadrent l’exercice des influenceurs dans l’Hexagone : “En France, selon l’article 20 de la loi n°2004-575 du 21/06/2004 pour la confiance dans l’économie numérique et la transposition de la directive 2005/29/CE sur les pratiques commerciales déloyales, les influenceurs doivent préciser que leur communication découle d’un partenariat avec une marque ou un professionnel et qu’ils sont rémunérés pour faire la promotion des produits qu’ils présentent.

Cette mention peut être faite oralement, dans un texte ou via les fonctionnalités intégrées dans les réseaux sociaux (liens). Si l’influenceur mentionne le partenariat à l’oral, dans une vidéo par exemple, il doit le repréciser dans sa description dans les trois premiers hashtags associés au post. Exemples : #sponsorisé ; #partenariat.

En France, les influenceurs ne doivent pas porter atteinte à la dignité humaine : ne pas heurter la sensibilité de leur public, ne pas dévaloriser une autre personne en fonction de critères physiques, radicaux ou religieux, ne pas banaliser la violence, etc. Si le contenu promu est à destination des enfants ou adolescents mineurs, ils doivent être informés que l’autorisation des parents sera nécessaire.

Les influenceurs ne doivent pas non plus commettre d’actes de concurrence déloyale c’est-à-dire dénigrer les produits ou services d’une marque concurrente ou d’un autre influenceur”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.