Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Informer oui, calomnier non ! .. par Anne Devailly

Les journaux d'opinions sont les bienvenus en ces temps d'uniformisation de l'information.Mais le Club…

Les journaux d’opinions sont les bienvenus en ces temps d’uniformisation de l’information.

Mais le Club de la Presse du Languedoc-Roussillon et plus particulièrement son antenne des Pyrénées-Orientales ne peuvent cautionner, qu’en guise d’opinion, on manie l’insulte et la calomnie à longueur d’article.
Traiter un homme mis en examen de “neuneu de l’année” ou des journalistes d’un quotidien local de “pétasses” n’est pas la meilleure façon de valoriser notre métier auprès du grand public.

Voir les éditions du Petit Journal des P-O et de la Semaine de l’Hérault et du Narbonnais du 21 mars dernier.
Les journalistes sont souvent amenés à déplaire par les faits qu’ils relatent comme par le ton qu’ils emploient, inutile d’y ajouter la grossièreté et la méchanceté.

Certes “Sans liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur” mais la liberté de la presse implique un minimum de devoir, elle a donc ses limites : la liberté d’injurier n’est pas acceptable vis à vis de quiconque, journaliste comme tout citoyen.

Une chose est sûre, le Club de la Presse Languedoc-Roussillon ne se reconnaît pas dans cette pratique du journalisme.
 
Anne Devailly,
Présidente du Club de la Presse
du Languedoc-Roussillon

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.