L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

INSECURITE selon L'EXPRESS : Les " vrais " chiffres faussés !

lnsécurlté: Le Palmares de l'EXPRESS ne fait  pas la part belle à la Ville d'Agde. L'EXPRESS paru cette semaine passe au crible l'ensemble du territoire, et met en évidence les villes et les secteurs plus ou moins sûrs, en zone police ou de gendarmerie.   Le baromètre traite donc les données des 408 “circonscriptions de sécurité […]

lnsécurlté: Le Palmares de l'EXPRESS ne fait  pas la part belle à la Ville d'Agde.

L'EXPRESS paru cette semaine passe au crible l'ensemble du territoire, et met en évidence les villes et les secteurs plus ou moins sûrs, en zone police ou de gendarmerie.
 
Le baromètre traite donc les données des 408 “circonscriptions de sécurité publique” ( POLICE ) et des 379 “compagnies de gendarmeries départementales” ( GENDARMERIE ).

L'étude a porté sur les violences aux personnes, les violences physiques,crapuleuses et les cambriolages. 

Sur 408 circonscriptions de police, avec  24567 habitants,  Agde est classée dans des positions peu enviées dans toutes les catégories de délinquance, avec un record national pour le nombre de cambriolages par habitants et une place sur le  podium pour les atteintes aux biens  

– 369 ° pour les violences aux personnes
– 407 ° pour les atteintes aux biens
– 350 ° pour les violences physiques crapuleuses
– 408 ° et dernier pour les cambriolages
– 385 ° pour les vols de voiture  ! 

Alors Agde est elle devenue subitement la rivale de CHICAGO ? 
A la lecture de ce Palmares qui ferait presque passer MARSEILLE pour une cité endormie en regard de la  cité agathoise, on pourrait le penser ! A quelques mois des prochaines échéances electorales, il y a fort à parier que ce classement sera exploité en données brutes sans la nécessaire pondération d'usage . 
 
Qu'en est Il vraiment ? 
Ce palmares a été calculé en rapport du nombre dhabitants réels du secteur désigné et non en regard de sa population touristique. De l'aveu même de l'auteur de l'article Pierre FALGA : “ Les données de la délinquance sont en quelque sorte ” faussées” car elles sont calculées par rapport au nombre d'habitants réels du secteur en question et non par rapport à la population de passage. ” .   
On me permettra donc de penser que ces données faussées de l'EXPRESS  ” n'auraient jamais du figurer dans une enquête qui s'enorgueillit de présenter  les ” vrais chiffres ” de l'insécurité à  la UNE de son hebdo. 

En effet, les quartiers satellites que sont le Grau et le Cap d'Agde passent durant plus de 6 mois de l'année d'une population de 24 000 habitants à une population moyenne de prés de 100 000 habitants et même à plus de 220 000 habitants en pleine saison estivale. 

Des renforts saisonniers ( sans doute insuffisants et même en diminution depuis deux ans) viennent d'ailIeurs renforcer à cet effet les effectifs permanents de la Police Nationale.
Le classement est donc faussé.
Si Agde enregistre un très fort taux de  cambriolages par habitant, le taux se retrouverait à un niveau acceptable si il était comparé au nombre de résidences ( principales et secondaires ) situées sur le territoire communal.
Agde compte en effet plus de 46 000 logements pour seulement 11 300 résidences principales. Notre commune fait figure d'exception et même de cas d'espèce puisqu'elle est la plus grande station touristique européenne.
 
La situation en matiére d'insécurité.
Agde n'est pas une ville de haute criminalité. Bien entendu, comme dans toutes les communes de plus de 20 000 habitants, des faits divers, parfois morbides, et des braquages, viennent perturber le quotidien de la commune. Trop sans doute, mais pas plus qu'ailleurs.
Agde est par contre incontestablement confrontée dans quelques quartiers bien identifiés à des incivilités trop nombreuses, perpétrées bien souvent par une minorité en manque d'éducation et de repères.
 
Agde est également montrée du doigt pour quelques cas annuels de trafiquants de drogue épinglés par les forces de sécurité. La paupérisation de certains quartiers du coeur de ville et la montée inexorable du chômage, notamment chez les jeunes, sont certainement le terreau d'une petite délinquance qu'il faut à tout prix juguler.
 Pour autant, Agde n'est ni CHICAGO ni MARSEILLE !  
AGDE vit, aujourdhui essentiellement du tourisme et notre commune  aurait  beaucoup à perdre en terme d'image si cette place imméritée au panthéon de l'insécurité était exploitée à des fins de démagogie politicienne.
Notre commune n'est déjà pas épargnée par la crise et  les ravages du chômage ( malheureusement bien réels quant à eux ) ne seront pas prés d'être résolus si une réputation injuste ou pour le moins trés éxagérée venait assombrir le tableau général ! 

Si le tableau n'est pas si noir il n'est pas pour autant idyllique.  

L'arrivée récente du commissaire Francois DUCRETTET,  spécialiste de l'investigation et du terrain, fort d'une longue expérience au sein des forces de l’ordre est une nouvelle rassurante qui ne peut faire oublier que les effectifs de Police Nationale ont notablement diminué ces dernières années de l'aveu même des syndicats des forces de l'ordre. 
Le remplacement d'un commandant de police récemment parti en retraite doit être appelé de nos voeux, tout comme doivent être renforcés les effectifs  saisonniers et permanents de sécurité urbaine d'une ville dont la démographie est en accroissement constant.

 
Plus encore que la recherche de responsabilités  actuelles ou passées, nos élites politiques d'aujourd'hui et de demain seraient bien inspirées d'être unis et solidaires pour réclamer de concert un renforcement des effectifs et des moyens.
 
 VOIR le TABLEAU proposé par L'EXPRESS


EXPRESS

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.