Intérim Occitanie : FASTT démultiplie ses services aux intérimaires

Le Fonds d'Action Sociale du Travail Temporaire (Fastt) met en place un plan de démultiplication du volume de ses services d'accompagnement aux intérimaires. En 2017, le Fastt renforce le volume de ses services aux intérimaires dans 5 domaines : la nouvelle mutuelle « Intérimaires Santé », la location de véhicule, l'extension de son réseau "garde des enfants", l'accès au logement et au crédit…

La nouvelle mutuelle « Intérimaires Santé »

Fastt propose une couverture de qualité pour une cotisation de 7,2 centimes d’euro de l’heure travaillée (0,072 €). Cette mutuelle est accessible pour tous dès la première mission d’intérim, sans ancienneté. L’adhésion est ensuite automatique à partir de 414 heures travaillées sur les douze derniers mois. Les intérimaires cotisent proportionnellement à leur activité, et la mutuelle est maintenue entre deux missions, gratuitement et sans cotisation. Cette période peut durer jusqu’à deux mois sans condition ni formalité, voire cinq mois en plus pour ceux qui bénéficient d’une allocation chômage. Le conjoint et les enfants peuvent aussi être couverts, moyennant une cotisation complémentaire volontaire.

Accès au réseau de garde d’enfants

En 2016, le Fastt a signé des partenariats avec 10 réseaux de crèches différents pour faciliter l’accueil des enfants d’intérimaires dans plus de 500 crèches en France, réparties dans toutes les régions. A compter du 1er avril 2017, les intérimaires ont accès à 400 heures de garde en crèche par an (contre 190 heures auparavant) et 800 heures si les deux conjoints sont intérimaires. Le tarif horaire de 19 centimes à 2,91 euros de l’heure (repas compris) est défini par la prestation de service unique (PSU) de la Caisse d’allocations familiales en fonction des ressources et de la composition de la famille.

Pour la garde des enfants d’intérimaires en Occitanie, le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (Fastt) a signé une convention de partenariat avec 5 réseaux de crèches présents sur la région : BébéBiz, Babilou, Les Petits Chaperons Rouges, People and Baby et Crèche de France. Cette nouvelle collaboration vise à permettre à tous les salariés intérimaires de la région de trouver une place dans l’une des quarante crèches de ces réseaux.

Si l’enfant a plus de 4 ans ou que la crèche n’est pas accessible, une offre de service complémentaire est proposée par le Fastt avec une garde à domicile pour 1 euro de l’heure (jusqu’à 80 heures par an à compter du 1er avril, contre 50 heures auparavant), quels que soient l’âge de l’enfant et son lieu de domicile.

Un problème de mobilité ?

En cas de difficultés ponctuelles de transport, les intérimaires peuvent solliciter le service Mouv’Emploi du Fastt. Une voiture de location est mise à disposition sous 48 heures maximum pour 5€ par jour, au lieu de 10€ auparavant, avec une mobilisation possible sur 90 jours au lieu de 30 jours avant. Au-delà des 90 jours, il est possible de prolonger la location à des tarifs négociés auprès des partenaires loueurs nationaux (Enterprise, Opel Rent, Rent a Car, Ucar et France Car) et 72 partenaires associatifs. Pour la mobilité en Occitanie, le Fastt a déjà noué des partenariats privilégiés avec différentes plates-formes de mobilité, comme Les associations solidaires Ail (Lot 46, Haute Garonne 31), Mobil’Emploi (Aveyron, 12) Montauban Service, Sotral (Tarn et Garonne, 82), Acee et Transmobile (Gard, 30), La roue qui Tourne (Aude, 11), Passerelles (Hérault, 34).

Accéder au logement

Pour l’accès au logement, le Fastt propose des garanties gratuites pendant 3 ans qui assurent aux bailleurs qui louent aux intérimaires le paiement du loyer et des charges au 20 de chaque mois. Pour faciliter la recherche de logement, un service de coaching individualisé est proposé, avec un plan d’actions sur mesure et de nombreux outils pratiques, comme un kit de candidature. Enfin, le service MobiliPro permet de détecter rapidement les meilleures solutions de logement disponibles à proximité du lieu de mission ou de formation.

Pour accéder à ces solutions, le seuil d’heures travaillées en intérim dans les douze derniers mois est réduit, au 1er avril, à 414 heures, soit environ trois mois à temps plein, contre 600 heures auparavant.

Accéder au crédit

Pour les solutions de financement, le Fastt facilite l’accès au crédit des intérimaires dans des conditions sécurisées grâce à une étude personnalisée de chaque projet. Cette étude, réalisée gratuitement et sans a priori lié au statut d’intérimaire, permet de déterminer la maturité du projet, les démarches déjà engagées, la situation budgétaire et le besoin en financement.

Pour accéder à ces solutions, le seuil d’heures travaillées en intérim dans les douze derniers mois est réduit, au 1er avril, à 414 heures, soit environ trois mois à temps plein, contre 600 heures auparavant.

Le Fastt

Le FASTT est la plateforme d’animation de la politique sociale au bénéfice des intérimaires. Association loi 1901 à but non lucratif créée en 1992, le FASTT est financé, au travers d’un accord de branche, par les entreprises de travail temporaire et géré par les partenaires sociaux (Prism’emploi, organisation représentant les professionnels du recrutement et de l’intérim, et les organisations syndicales représentatives des salariés intérimaires : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, CGT-FO). En 2016, le Fastt a répondu à plus de 290 000 demandes d’informations (+ 8,2 %) ; délivré plus de 80 000 prestations de services différentes et mobilisé 16,6 millions d’euros de prestations aux intérimaires.

Ligne d’information téléphonique du Fastt : 01 71 25 08 28  ou sur www.Fastt.org

Repères

Le travail intérimaire en France aujourd’hui

2 millions de salariés intérimaires en France. Un quart des intérimaires ont moins de 25 ans et les trois quarts ont moins de 40 ans, 25 % sont sans diplôme, 33 % sont titulaires d’un CAP ou BEP et 42 % des intérimaires ont un bac ou plus.

Les effectifs intérimaires sont en hausse. Leur croissance a été de 8 % en janvier et de 8,6 % février 2017 par rapport à janvier et février 2016.

L’emploi intérimaire progresse dans l’ensemble des secteurs : transports (+14,5%), BTP (+10,1%), industrie (+7,8%), commerce (+7,4%) et services (+7,1%).

Toutes les qualifications sont en hausse. L’emploi intérimaire se développe chez les cadres et dans les professions intermédiaires (+12,2%), chez les ouvriers qualifiés (+11,4%), les employés (+7,4%) et les ouvriers non qualifiés (+5,6%)

(Source : Prism’emploi)

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.