Journée Officielle d’hommage aux morts pour la France en Afrique du Nord

Samedi 5 décembre, a eu lieu la Journée Nationale officielle d’hommage aux morts pour…

Samedi 5 décembre, a eu lieu la Journée Nationale officielle d’hommage aux morts pour la France en Algérie et dans les combats du Maroc et de la Tunisie.

C’est au cimetière d’Agde, devant le Monument aux Morts, que le Député-Maire d’Agde Gilles D’Ettore, les élus du Conseil Municipal, les porte-drapeaux et les représentants des associations patriotiques se sont réunis pour célébrer leur souvenir.
http://wwww.ville-agde.fr/spaw2/uploads/images/citoyennete/actualites/originaux/commemoration_5_12_2009_craba_frey-[original]-2009-12-16-16-57-51.jpg

La cérémonie s’est ouverte sur un premier dépôt de gerbe devant la stèle des rapatriés par le Premier Adjoint au Maire et Conseiller Général Sébastien Frey et le Président de l’Amicale des Français d’Afrique du Nord, Robert Craba. Celui-ci a ensuite pris la parole pour rappeler que “nous commémorons aujourd’hui nos disparus, dont certains avaient à peine 18 ans… 48 ans plus tard, rien ne s’efface dans nos mémoires, les souvenirs sont toujours présents.”
http://wwww.ville-agde.fr/spaw2/uploads/images/citoyennete/actualites/originaux/commemoration_5_12_2009_gde_glomot-[original]-2009-12-16-16-59-21.jpg
La cérémonie s’est poursuivie de l’autre côté du Monument, au pied duquel Gilles D’Ettore et Rémy Glomot, Conseiller Municipal chargé des Associations patriotiques, ont à leur tour déposé une gerbe de fleurs. Paul Alric, Président de l’Union Française des associations de combattants et victimes de guerre d’Agde, a ensuite lu le manifeste de l’Union Nationale des Anciens Combattants d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie.
http://wwww.ville-agde.fr/spaw2/uploads/images/citoyennete/actualites/originaux/commemoration_5_12_2009_gerbe_ac-[original]-2009-12-16-16-58-39.jpg
 Puis Pierre Connan, Président de l’Union Nationale des Combattants – section d’Agde, a rappelé que “le 5 décembre est désormais inscrit dans la mémoire nationale. Chaque année, à cette même date, la France entière se recueille dans le souvenir de tous ceux qui, de 1952 à 1954, ont versé leur sang en Afrique du Nord. Ils ont donné leur vie pour la France et ont incontestablement contribué à la défense des valeurs de liberté et de tolérance qui, de tout temps, ont fait la renommée et la grandeur de la France, de sa civilisation et de ses armées. Nous leur devons une reconnaissance éternelle.

”Le Député-Maire a conclu les discours en lisant l’allocution d’Hubert Falco, secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants. “Appelés du contingent, militaires de carrière, Harkis, membres des forces supplétives, Français ou étrangers, ils ont servi la République, avec courage et fidélité. Loin de chez eux, dans le bled, le djebel et le désert, venant de toutes les régions de France, ils ont donné au mot fraternité son sens le plus beau et le plus exigeant. Dans cette période douloureuse de notre histoire, ils ont accompli leur devoir. La République s’incline, avec respect et reconnaissance, devant leur mémoire. Nous ne les oublierons jamais. Nous nous souvenons également des nombreuses victimes civiles de ce conflit meurtrier, comme de tous ceux qui ont été tués après le cessez-le-feu. Nous associons à cet hommage les deux millions de combattants qui ont servi, de 1952 à 1962, en Afrique du Nord, ainsi que les Harkis et les rapatriés. De part et d’autre de la Méditerranée, ces années de guerre ont laissé des plaies ouvertes dans les mémoires nationales. Mais ce n’est pas sur l’oubli que se construisent la réconciliation et l’apaisement, c’est sur la mémoire et le souvenir. N’oublions jamais ceux qui ont donné leur vie, pour la France, en Afrique du Nord.” Gilles D’Ettore a également souligné, en conclusion, que “l’ensemble des rapatriés n’a jamais, au-delà de son histoire personnelle faite de douleur, cessé d’aimer la France. A l’heure où l’on débat sur l’identité nationale, il faut noter que l’histoire des rapatriés fait partie de notre histoire et qu’ils font partie de la Nation. Ils sont un exemple pour la France.”

http://wwww.ville-agde.fr/spaw2/uploads/images/citoyennete/actualites/originaux/commemoration_5_12_2009_craba_frey-[original]-2009-12-16-16-59-55.jpg

A l’issue des cérémonies, une remise de décorations a eu lieu. Ainsi, Michel Dremont a reçu la médaille des porte-drapeaux, André Ramon s’est vu décoré de la Croix du Combattant, de la Commémorative Algérie et de la Médaille du Titre de Reconnaissance de la Nation, Michel Barbaste s’est vu remettre la Croix du Combattant et enfin Jacques Timossi s’est vu décerner la Croix du Combattant, la Commémorative avec barrette Algérie et la Médaille du Titre de Reconnaissance de la Nation.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.