L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.

Justice : Christiane TAUBIRA a démissionné de ses fonctions

Plus d’infos sur le site LeMonde.fr http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/27/la-ministre-de-la-justice-christiane-taubira-a-demissionne_4854309_823448.html#z25fDZiFbShzWzmB.99 —————————————————————————————————————————————- ” Je ne veux pas perdre mon âme place Vendôme. Je veux sortir de la place Vendôme à peu près dans l’état dans lequel j’y suis entrée “… …disait Christiane Taubira le 25 septembre 2015 à Montpellier. Nous relations ses doutes dans l’Hérault Juridique & Economique du […]

Plus d’infos sur le site LeMonde.fr

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/27/la-ministre-de-la-justice-christiane-taubira-a-demissionne_4854309_823448.html#z25fDZiFbShzWzmB.99

—————————————————————————————————————————————-

” Je ne veux pas perdre mon âme place Vendôme. Je veux sortir de la place Vendôme à peu près dans l’état dans lequel j’y suis entrée “…

…disait Christiane Taubira le 25 septembre 2015 à Montpellier. Nous relations
ses doutes dans l’Hérault Juridique & Economique du 1er octobre 2015 (n° 3066).

Dans notre édition du jeudi 1er octobre 2015 faisant suite à la visite officielle de Mme Taubira à Montpellier, notamment pour découvrir les nouveaux locaux de l’Ecole de Formation des Avocats Centre Sud (EFACS), au sujet des négociations sur l’aide juridictionnelle, nous avions noté les incertitudes pointées par la garde des Sceaux quant à son avenir au ministère de la Justice.

Nous écrivions : « … Christiane Taubira revient ensuite sur sa méthode. Dans un élan dithyrambique, elle lance : « Je n’aime pas la brutalité. Je ne vais pas vous [NDLR : les avocats] faire de brutalité, parce qu’en plus, j’aime votre profession. J’aime les professions d’intelligence. Pas que la vôtre, mais la vôtre aussi. Et la vôtre parmi les premières. C’est-à-dire que j’assume le risque d’un échec sur une méthode qui est une méthode de discussion, de négociation, de franchise, de clarté, de transparence ». La garde des Sceaux invitait ensuite à la confidence : « Je ne veux pas perdre mon âme place Vendôme. Je veux sortir de la place Vendôme à peu près dans l’état dans lequel j’y suis entrée. Donc je vais poursuivre la négociation [sur l’aide juridictionnelle] ». S’adressant à la profession, elle avait ajouté : « je vous dis franchement qu’il ne nous reste pas beaucoup de temps »…

Le dernier budget pour négocier et des confidences

« Ce n’est pas une menace, affirmait alors la garde des Sceaux. C’est juste le dernier budget où l’on peut intervenir. Après cela, il n’y aura plus rien à essayer. J’ai tenté pendant trois ans. J’ai limité les dégâts quand d’autres ont essayé de le faire à notre place. Si l’on n’arrive pas à le faire seuls, on en prendra acte. Maintenant, je sais bien qu’après mon départ, je ne laisserai aucun sillage de nostalgie. Il demeure que je vous assure que vous vous rendrez compte que vous aurez raté le seul garde des Sceaux qui aura voulu vraiment moderniser et rénover l’aide juridictionnelle. »

Nous écrivions alors dans nos colonnes – de façon prémonitoire et avant la révision constitutionnelle engagée ce jour à l’Assemblée nationale –  :

De façon prémonitoire et avant la révision constitutionnelle engagée à l’Assemblée nationale, nous écrivions également dans nos colonnes : « Mais comment interpréter les propos de Christiane Taubira, dans un contexte d’annonce insistante d’un remaniement ministériel ? Celui-ci pourrait être programmé début janvier 2016, après les élections régionales. Est-ce le dernier budget de Christiane Taubira en tant que ministre de la Justice – appelée à d’autres fonctions ou remerciée ? – ou la certitude d’un arrêt brutal des négociations ? » La garde des Sceaux avait précisé, presque énigmatique : « Quelles que soient les qualités du futur garde des Sceaux – qualités qui seront sûrement supérieures aux miennes – cela m’étonnerait qu’il essaie. Il essaiera peut-être, mais sans vous [NDLR : les avocats] ». Et de citer Nelson Mandela : « Tout ce que vous faites sans nous, pour nous, vous le faites contre nous ». Elle avait ensuite conclu son intervention par une autre citation, de Michel de Montaigne cette fois : « Une belle harmonie, c’est lorsque le faire et le dire vont ensemble ».

Daniel CROCI. Extrait de l’article paru dans notre édition du 1er octobre 2015 N°3066, pages 6 à 8.

——————————————————————————————————————————————–

A la Une de l’HJE : Christiane Taubira à Montpellier, retour sur une visite ministérielle
Dans son édition du jeudi 1er octobre 2015 n° 3066, l’Hérault Juridique & Economique revient sur la venue de la garde des Sceaux Christiane Taubira à … Par Daniel CROCI Dernière modification 01/10/2015 13:17
Avocats / Montpellier / Christiane Taubira prône la dissolution des malentendus
Convention nationale des Avocats 2014 à Montpellier. C’est dans un contexte de réforme des professions réglementées et de l’aide juridictionnelle, que la garde … Par Daniel CROCI Dernière modification 31/10/2014 08:18
Eric Dupond-Moretti, l’avocat aux 120 victoires en cours d’assises à l’EFACS Montpellier
Ce lundi 21 décembre 2015 à Montpellier, la cérémonie de remise des diplômes des quelque 180 nouveaux avocats de la promotion 2014-2015 de l’Efacs s’est … Par Daniel CROCI Dernière modification 22/12/2015 11:53

——————————————————————————————————————————————–

• S’abonner en ligne (CB) à l’Hérault Juridique & Economique

• Voir toutes les infos du fil d’actualité heraultjuridique.com

• Voir toutes les infos IMMOBILIER de heraultjuridique.com

• Vous abonner à la newsletter gratuite ECO-LR du jeudi de l’heraultjuridique.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.