La filière des métiers de la Mode et du Luxe recrute en Occitanie

Les métiers de la Mode et du Luxe font leur promotion. Objectif : ces filières qui produisent l'excellence française, et exportent dans le monde entier, recrutent leurs futurs talents. Pourquoi pas vous ?

La France est le premier acteur mondial du secteur Mode et Luxe. Avec une grande diversité d’acteurs et de métiers répartis sur le territoire, la filière est composée de grands groupes (LVMH, Kering, Hermès…), de marques de créateurs comme de prêt-à-porter, mais aussi d’artisans et d’entreprises de fabrication, dont une grande majorité sont des PME, voire des TPE, réunies parfois au sein de petits groupes familiaux comme en Occitanie.

La région Occitanie compte de nombreuses entreprises intervenant pour le secteur de la Mode et du Luxe, notamment dans les filières Cuir et Textile. Pour les métiers du cuir 63 établissements emploient 905 salariés et pour la mode, 160 établissements qui emploient 3000 salariés contribue efficacement à l’excellence de ce pan important de l’économie française.

Afin de mieux faire connaître, ses entreprises et ses métiers, le CSF Mode & Luxe invite le grand public, à travers sa campagne de communication “Savoir pour faire : façonnez votre avenir !” à découvrir ICI le film réalisé avec l’intervention de plusieurs ambassadrices(eurs) de la filière.

Chiffres-clés

En 2018, la filière Mode et Luxe représentait plus de 600 000 emplois directs et 154 Milliards d’euros de chiffre d’affaires. 1 entreprise industrielle sur 13 travaille dans le secteur Mode et luxe en France, et en majorité des PME. L’OPCO 2i agit ainsi auprès de 70.000 entreprises et 3,05 millions de salariés en France dans la mise en œuvre de la stratégie emploi-formation. L’OPCO-2I Section paritaire professionnelle Industries Créatives et Techniques Mode et luxe est l’opérateur de compétences interindustriel. Il rassemble 32 branches professionnelles dont 8 appartiennent à la filière mode et luxe.

Mode Luxe concepteur 3d 575

Des filières qui recrutent

Les deux filières doivent faire face à l’élargissement de leurs effectifs et recrutent. Elles proposent ainsi 480 projets d’embauche pour 2021, mais 66,7% ont des difficultés à être pourvus (chiffres Pôle Emploi).
Les métiers exercés sont pourtant variés et accessibles à tout niveau de qualification : formation initiale, continue ou reconversion.

Exemples de l’excellence occitane

L’entreprise BLEU DE CHAUFFE, située Saint-Georges-de-Luzençon dans l’Aveyron, s’est investie depuis de nombreuses années dans le savoir-faire du cuir à tannage végétal. Elle emploie près d’une vingtaine de salariés. Parmi les métiers exercés, on trouve ceux d’agent(e) de Finissage Couleurs & Effets, et d’opérateur(trice) de tannage. Un tannage particulier parce qu’il fait appel au végétal. Le tannage végétal permet d’avoir un cuir qui va se patiner avec le temps, sans risque d’allergies en raison du contact avec la peau. Le cuir absorbe l’eau sans laisser de traces, il ne marque pas du tout. 

LA MÉGISSERIE RICHARD, implantée à Millau, toujours dans l’Aveyron, et qui emploie une quarantaine de personnes, est le spécialiste de la peausserie souple. Labellisée Entreprise du patrimoine Vivant depuis 2010, incarne le savoir-faire du cuir français. Un savoir-faire reconnu hors des frontières de l’Hexagone, LA MÉGISSERIE RICHARD exporte en effet, environ 60 % de sa production de cuir. Cette société familiale, fondée en 1852 au coeur de l’Aveyron à Millau, est spécialisée dans la fabrication sur mesure de cuirs d’agneaux plongés haut de gamme, destinés à l’industrie du luxe pour la confection de maroquinerie, vêtements, chaussures, et ganterie. Spécialisée dans la peausserie souple, la Mégisserie Richard travaille plus particulièrement les peaux d’agneaux de bonnes origines telles celles d’Aveyron en France et Entrefinos en Espagne. Ces peaux, le plus souvent traitées façon nappa, le fameux « plongé » de Millau, peuvent aussi être traitées façon velours. Parmi les exemples de métiers exercés: Classeur(se) de peaux, et Refendeur(se) de peaux.

Luxe

Autre groupe, dont le savoir-faire est plus médiatisé et connu du grand public, ÉMINENCE, à Aimargues et Sauve dans le Gard. La marque depuis sa création en 1944, a résisté au phénomène de la délocalisation des industries françaises est reste experte dans la fabrication de sous-vêtements en maille pour homme. Eminence emploie 500 personnes en France et exploite trois marques leader sur leur marché : Eminence, Athéna (France), Liabel (Italie), avec un process de fabrication intégré, de l’achat du fil au produit fini. Une performance aux accents vintage : le modèle 108 en côtes fines a fait fureur dans les années 50 et garde toujours sa place auprès des nouveaux modèles d’Eminence. Parmi les métiers exercés et recherchés : opérateur/rice en confection, conducteur/rice et régleur/se de machine.

L’entreprise JULES TOURNIER & FILS, à Mazamet dans le Tarn, est experte dans la maîtrise de la chaîne textile d’un bout à l’autre. Elle emploie près de 110 personnes et exporte sa production dans 42 pays. L’entreprise a su évoluer dans les années 60 pour proposer des tissus à destination de la haute couture. Aujourd’hui, grâce à sa production verticale, ses créations sont distribuées dans toute la France. L’entreprise gère en effet, toutes les étapes de fabrication : depuis la filature au lavage de la lève qui est ensuite peignée avant d’être filée, à la teinture, au tissage ou au tricotage selon le tissu attendu et enfin la dernière étape l’ennoblissement. L’État a décerné au tisseur le label d’Entreprise du Patrimoine Vivant qui distingue l’excellence de fabrication et les savoir-faire rares. Exemple de métiers exercés : Opérateur/rice en confection, conducteur/rice et régleur/se de machine.

Découvrir ces nobles métiers qui recrutent

Pour découvrir les métiers techniques de la Mode et du Luxe qui recrutent, visitez le site dédié dont le lien est publié ci-dessous :

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.