Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

La France à la Mao-Tsé Toung par Roger Vivier - Agde ( Hérault)

Je terminais une réponse au débat, boudé par les Agathois, que j'ai lancé récemment…

Je terminais une réponse au débat, boudé par les Agathois, que j’ai lancé récemment sur les formes modernes de la démocratie française ,quand j’ai ouvert mon journal quotidien et parisien ce jour , pour y trouver une confirmation inédite et imprévue de mes remarques qui découlent de la situation :
SEGOLENE veut soumettre les élus à des jurys populaires , comme de vulgaires membres de la Magistrature , ou encore comme l’a fait la révolution culturelle de MAO .

La relance de la” démocratie participative “, est une crainte pour moi aussi vive que l’est celle de la démocratie “de la Rue ” . Cela mérite explications .

Je n’envisage pas naturellement de priver le peuple français de son expression politique , au contraire, mais a quoi bon le faire voter une fois seulement a la Présidentielle sur des programmes âprement discutés et acceptés , si le poids des lobby qui s’expriment ultérieurement en ” démocratie participative” ou encore “délibérative” , n’est pas compensé par un exécutif autoritaire , bien informé des problèmes, soucieux du tri sélectif des idées et de l’intérêt général ?

Car une orchestration des blogs informatiques , par exemple, peut parfaitement formater ou influencer une décision prise ou a prendre , comme un défilé peut le faire .
Est ce un bien ou un mal , s’ajoutant aux manifestations de rue qui continueront avec ceux qui résistent a tout , par idéologie ou par manque d’information , les Français lisant de moins en moins ?

On voit aujourd’hui ,par exemple, l’importance et la puissance ( bénéfique dans ce cas ) prise par le rassemblement électronique lancé par SOS EDUCATION dans sa lutte pour l’application de la méthode syllabique à l’école , où les syndicats d’enseignants , jusqu’alors tout puissants , sont obligés de plier devant les parents et leurs pétitions .

La désaffection des populations vis a vis des hommes politiques semble due en grande partie à des changements de pieds incessants , qualifiés facilement de mensonges successifs , provoqués par les forces déjà existantes , et je crains que la multiplication des groupes de pression par informatique
s’ajoute et accentue nos difficultés de gestion , notre chaos national, quel que soit le gouvernement .

Jacques GENEREUX, dans son dernier livre ” LA DISSOCIETE ” ( SEUIL) explique bien comment les citoyens sont conscients d’être désarmés pour se faire entendre par des hommes politiques qu’ils jugent hors du coup , mais également comment certains de ces citoyens sont dressés déjà les uns contre les autres , dans un réflexe défensif ou les peurs de l’environnement et de l’avenir les transforment en guerriers acharnés .

Alors, puisqu’il ne sera pas possible de supprimer cette nouvelle soif de donner son avis , peut être que des formules constructives sont a étudier , comme des bilans semestriels à l’échelle de la Nation , qui pourraient être présentés et discutés par les autorités en sollicitant les blogs intéressés comme soupape de sûreté et en toute transparence ?

SEGOLENE n ‘a rien dit d’autre , Samedi , sauf qu’elle préconise des jurys populaires à la MAO-TSE-TUNG de sinistre mémoire , comme elle avait suggéré des militaires pour garder les voyous des banlieues .

Mais cela ne suffira pas à réparer notre démocratie malade .

ROGER VIVIER
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=171

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.