Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

La Place de la Fontaine. Le chef d'oeuvre du duo Raluy-Pépin par Michel SABATERY

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributions Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le territoire Ouest Héraultais.   Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom La Place de la Fontaine. Le chef d'oeuvre du duo Raluy-Pépin. […]


LIBRE EXPRESSION

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre.  N'hésitez pas à apporter vos contributions

Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le territoire Ouest Héraultais.
 

Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom


La Place de la Fontaine.

Le chef d'oeuvre du duo Raluy-Pépin.

Connaissez-vous le prix de la place de la Fontaine ?

Comme la majorité des Bessanais, j'ai été pour la réfection de la place de la Fontaine. Comme un certain nombre d'entre eux, je m'interroge sur le prix final, suppléments compris.

Je suis certain que la municipalité, qui utilise fréquemment les services d'Herault-Tribune, se fera un plaisir de nous donner le prix, sans nous obliger à nous rendre en mairie. Il y avait bien un prix affiché pendant les travaux, mais c'était le prix de départ, sans le forage, sans la mise en valeur du puits, sans le dessin de la tuque, etc, etc.

Par la même occasion, la municipalité pourrait confirmer, ou infirmer, les 35 000 euros concernant la mise en valeur du puits découvert à l'occasion des travaux.

Un forage pourquoi ?

A l'occasion des travaux, un forage de 39,80 mètres de profondeur, doublé métal, a été creusé. A quoi sert-il ? Les entreprises qui ont travaillé sur les lieux affirment que ce forage n'est raccordé à rien ; ni à la fontaine, ni aux WC

Les employés qui ont réalisé la fontaine affirment qu'on ne peut pas raccorder une fontaine à jets à un forage, à cause des remontées de sable. Ils affirment, encore, que la fontaine fonctionne en circuit fermé, utilisant, de ce fait, peu d'eau. Alors pourquoi un forage ?

Que penser de la fontaine à jets ?

Esthétiquement, c'est discutable. On aime ou on n'aime pas les fontaines à jets. En ce qui me concerne, je trouve cela plutôt esthétique, quand c'est bien conçu et que ça fonctionne. D'autres préfèrent les fontaines plus classiques. Pour Bessan, l'idéal, à mon goût, eut été de conserver l'ancienne fontaine, mais elle a été démolie en 1946.

En ce qui concerne la fontaine à jets de Bessan, le mauvais choix, au niveau de la conception, n'est en rien imputable à l'entreprise. Cette dernière a insisté pour faire autrement. Aujourd'hui, suite à une erreur grossière, il est impossible de contenir l'eau sur l'espace désiré et celle-ci se répand jusque devant la poste.

Certes des grilles peuvent encore être posées sur les côtés manquants ; mais il sera difficile de faire disparaître les traces dues aux débordements.

La fontaine est forcément bruyante. Ayant été implantée bien trop près des commerces situés au fond de la place, elle est une source de nuisance pour ces derniers. Par contre, elle fait, l'été, le bonheur des enfants qui viennent s'y rafraîchir malgré l'interdiction.

J'espérais qu'un jour, pourrait s'implanter, au fond de la place, un café, un restaurant, une crêperie ou un salon de thé. Sa terrasse aurait alors apporté un peu de vie au coeur de ville qui en a bien besoin. La mauvaise implantation de la fontaine à jets empêche, définitivement, toute possibilité de ce type.

Et la rampe pour handicapés moteur ?

Il avait été évoqué la construction d'une rampe, ou la mise en place d'un ascenseur, dans le but de faciliter l'accès, à la poste, aux personnes à mobilité réduite. Voilà près de deux ans que la place est terminée. La question se pose donc. Quoi et quand ?

Que penser du sol en béton ?

Le sol est en béton désactivé ; un matériau relativement estéthique, mais impossible à nettoyer efficacement. Il suffit de regarder le sol, pour le vérifier. Il fallait utiliser autre chose. Le village de Cazouls d'Hérault, environ 300 habitants et un petit budget, a réalisé une magnifique place en pavés granitiques. Saint-Thibéry a en fait de même.

Nous avons, à Bessan, des rues à refaire entièrement, comme la partie basse de la rue Porte Douille. On pouvait, à cette occasion, récupérer les pavés basaltiques qui affleurent sous l'enrobé, et les utiliser pour la Place de la Fontaine. On pouvait alors les marier avec un autre matériau facile à nettoyer.

Que penser de l'éclairage ?

L'éclairage ressemble à celui d'un boulodrome, pas de quoi s'extasier dessus. Il aurait pu être pensé comme la première tranche d'un éclairage mettant en valeur la Grand-rue attenante.

Que penser des bancs ?

La moindre des choses, quand on veut commander des bancs, c'est de voir et essayer, pour juger s'ils sont résistants, esthétiques et confortables.

Les bancs de la Place de la Fontaine de Bessan ont au moins un avantage. Ils sont si inconfortables qu'au bout d'un moment on laisse volontiers la place à quelqu'un d'autre.

Un puits romain ou pas ?

Le puits découvert pendant les travaux de terrassement était connu de beaucoup de Bessanais. Il ne l'était pas de Robert Raluy et de Stéphane Pépin-Bonet.

Il a pourtant été, pendant plus d'un siècle, le puits principal de la ville qui a permis d'alimenter la fontaine monumentale. Sur les cartes postales anciennes, on voit cette fontaine et le balancier qui permettait de faire monter l'eau du puits.

Ce puits date d'environ 1825. Il n'est donc pas romain, contrairement à ce qu'a dit le maire lors de l'inauguration de la place. Mais bon, il n'est pas à ça près.

Ce puits a été mis en valeur moyennant 35 000 euros (d'après nos informations). Nous vous proposons d'aller voir le résultat, de jour et surtout de nuit.

Qu'en est-il des WC ?

D'après les employés travaillant sur la place, le puits a été raccordé aux WC prévus face à la pâtisserie Ciliégio.

Quand j'ai donné cette information pour la première fois, j'ai senti quelques inquètudes. En effet, avant la mise en place du tout à l'égout, quelques Bessanais indélicats avaient la mauvaise habitude d'envoyer le contenu de leurs WC dans un puits.

Non, cette fois, on peut accorder un bon-point à la municipalité. Les choses vont dans le bon sens. C'est l'eau du puits qui servira pour alimenter les chasses d'eau, lorsque les WC seront ouverts. Je trouve ça plutôt intelligent.

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.