La reconnaissance faciale en questions au Bar des sciences Live

Le prochain Bar des sciences Live aura lieu jeudi 18 mars à 19h sur un nouveau sujet sciences et société : Reconnaissance faciale, de l'humain au numérique !

Cet événement proposé par le Bar des Sciences Live de l’Université de Montpellier s’inscrit dans le cadre de la semaine nationale du cerveau.

Ce nouveau Bar des sciences est à suivre en direct et à retrouver en replay :
https://www.youtube.com/watch?v=Xg9ELvJZ3Q4

Quatre experts pluridisciplinaires répondront en direct aux questions du public connecté. Il s’agit de :
– Gina Devau, neurobiologiste, chercheuse au laboratoire Mécanismes
Moléculaires dans les Maladies Neurodégénératives (MMDN), enseignante en neurosciences à la Faculté des sciences – Université de Montpellier,
– Adel Jomni, enseignant-chercheur au Centre de Recherche et d’Etudes sur la Sécurité de l’Information et la Cybercriminalité (CRESIC) de l’Université́ de Montpellier. Responsable du diplôme d’université Cybercriminalité : droit, sécurité de l’information et investigation numérique légale,
– Abderrahmane Kheddar, Docteur en robotique, chercheur au Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM),
– William Puech, chercheur au Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM), responsable du département Image et interaction (ICAR), Professeur des Universités à l’Université de Montpellier.

La reconnaissance faciale entre mythe et peur

Dans une société qui se numérise de plus en plus, l’irruption des technologies de reconnaissance faciales n’est pas neutre. A l’exemple de la Chine où la traduction politique et sociétale de cette avancée technologique, interroge. Elles peuvent fasciner par leurs performances dignes de science-fiction et leur caractère futuriste, mais rappellent également – à l’exemple des ouvrages de George Orwell, Aldous Huxley, Isaac Asimov et bien d’autres auteurs visionnaires – que leur utilisation peut conduire à des dérives certaines.

Bref historique : dans les années 60, des chercheurs américains étudient la programmation d’ordinateurs en vue de reconnaître des visages. Au début des années 2000, tout s’accélère avec le développement du deep learning et du big data. Aujourd’hui, les technologies de reconnaissance faciale, fondées sur le développement exponentiel des technologies d’intelligence artificielle, sont de plus en plus répandues. La reconnaissance faciale se développe dans notre vie quotidienne, notamment pour la sécurisation de certains accès et les nombreuses applications usuelles en vidéosurveillance, biométrie, robotique, domotique, recherche d’images… Pour quelle finalité ? C’est l’objet de ce débat proposé en digital par le Bar des Sciences Live, le 18 mars prochain.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.