Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

La vérité sur la péniche .. par Cathy RAIGADE

Je me présente, je suis Cathy, de la péniche le ” New Capricorne ” ! Celle qui a fait couler beaucoup d’encre ! Je viens vers vous suite à des articles qui sont parus sur votre site et qui sont erronés ! En aucun cas, je ne me suis imposée en Agde, c’est la municipalité […]

Je me présente, je suis Cathy, de la péniche le ” New Capricorne ” ! Celle qui a fait couler beaucoup d’encre !
Je viens vers vous suite à des articles qui sont parus sur votre site et qui sont erronés !
En aucun cas, je ne me suis imposée en Agde, c’est la municipalité qui est venue me chercher !
Monsieur PAUTRAT Laurent participait au tremplin que j’organisais à Sète et suite à sa proposition de partenariat, j’ai rencontré Monsieur COUSSEINS et Monsieur CAVAILLES.
Monsieur le Maire parlait de dynamisme et d’originalité !

Ce partenariat était tout simple : Je mettais à disposition ma péniche pour accueillir les têtes d’affiches donc durant la saison je n’exploitais pas et en fin de saison, je retrouvais mon activité de café-concert !
Je ne faisais du tort à personne !
Je ne pouvais pas croire un seul instant que j’étais indésirable ! Sinon, jamais ma péniche n’aurait quitté Sète !
Le 2 Juin, Monsieur FREY me demande de faire venir la péniche jusqu’en Agde, car la péniche est motorisée et autonome en eau et électricité pour la navigation !
Ce n’est donc pas un tas de ferraille comme j’ai pu le lire !
Le 4 juin je m’amarre au quai des jouteurs et le 11 juin, sous la pression, Monsieur COUSSEINS me téléphone pour me dire bien gentiment qu’il faut que je parte !
Je ne sais pas si vous en avez conscience mais je suis une commerçante comme les autres, avec des enfants à faire manger !
Par respect des commerçants j’ai joué le jeu en déplaçant mon bateau, et, à ce jour, je suis route de la Tammarisière, sur une voie de garage avec comme tous les autres, des charges, des loyers, des enfants !

Personne n’a pris la peine de me rencontrer ou de me contacter avant de publier des articles néfastes pour ma société !
Inversez un instant les rôles et demandez vous si vous méritez de vous faire humilier !
Quand vous travaillez tant d’heures sans savoir si vous allez y arriver !

Demandez vous si vous accepteriez qu’une poignée de commercants anéantisse des années de travail, ruine votre investissement !
Je ne pense pas que votre site soit ” apolitique ” sinon vous ne vous seriez jamais servi de ma péniche comme d’une arme ! Vous et les autres !
Si la scène fliottante à lieu cet année c’est parce que je n’ais pas voulu faire aux autres commercants ce que vous m’avez fait !
J’aurais très bien pu laisser ma péniche en place et faire annuler tous les concerts !
Je n’attend pas de vous des ” Mercis ” mais que les conditions de mon arrivée en Agde soit rétablies en vérité !

Cordialement
Cathy RAIGADE 

06.18.16.22.68


Les textes édités sur le site de libre expression Hérault Tribune sont édités sous l’entière et pleine responsabilité de l’auteur des textes proposés qui atteste qu’il ne viole aucun droit de tiers et la législation applicable en vigueur.


NOTE DE LA REDACTION


Madame,

Bien entendu l’accès à Hérault Tribune vous est totalement ouvert pour exprimer la version de votre installation en Ville d’Agde. 
Je note cependant de votre part, un amalgame involontaire avec un autre site local ayant évoqué votre arrivée.
Hérault-Tribune a effectivement relaté cette derniére dans l’article dont vous trouverez le lien çi-dessous.Cet article me semble pondéré. Il laisse, le lecteur libre de réagir au travers les réactions  individuelles des internautes.
https://www.herault-tribune.com/articles/7631/une-peniche-s-ancre-en-c%9Cur-de-ville%85entre-vagues-et-%85-vague-a-l-ame/

A titre personnel, comme je vous l’ai indiqué au téléphone, je ne suis pas de ceux qui aurait autorisé une telle installation eu égard à l’environnement de la Cathédrale Saint Etienne et du Château Laurens d’une part et de nombreux commerces en proie a des difficultés dans cette zone, d’autre part.

Pour autant, si une autorisation municipale vous a été octroyée, il dépend des autorités signataires d’assumer la légèreté de leur décision, si, après réflexion,  ou au travers des réactions de la population,  elles ont renoncé à cette dernière.

Nous publierons si vous le souhaitez l’autorisation qui vous a été délivrée, si vous le pensez nécessaire à la manifestation de la vérité et à la préservation des droits qui vous auraient été ainsi octroyé par Le Premier adjoint et le Maire d’Agde.

Je reste à votre disposition

Cordialement

Didier DENESTEBE pour Hérault Tribune

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.