L’actualité des experts-comptables vue par Philippe Lamouroux, président de l'Ordre régional de Montpellier

Philippe Lamouroux, président du Conseil de l’Ordre des experts-comptables de la région de Montpellier (territoire du Languedoc-Roussillon et Aveyron), évoque, pour l’HJE, la rentrée chargée d’une profession en attente de précisions législatives et la prochaine assemblée régionale* « Hors des sentiers battus » qui se tiendra à la fin du mois à Alès, dans le Gard.

Quelle est l’actualité de la rentrée pour les experts-comptables ?

Philippe Lamouroux : « Au niveau national, les mesures en cours, et qui ne sont pas encore définitivement arrêtées, nous interpellent. Je veux parler des ordonnances sur la Loi Travail, de l’évolution du RSI, du doublement éventuel des seuils de chiffre d’affaires pour les microentrepreneurs et même un peu plus loin, vers octobre-novembre, de la Loi de Finances 2018. Celle-ci recèlera aussi des nouveautés. Avec notamment la taxation des revenus mobiliers ou le fameux nouvel impôt sur la fortune ou encore impôt sur la fortune immobilière… dont on ne connaît pas encore précisément les contours législatifs. Autant d’actualités qui impactent notre profession de manière très sensible et sur lesquelles nous allons devoir travailler et nous pencher pour conseiller au mieux toutes nos entreprises clientes. »

Pourquoi le RSI ?

« Le régime des indépendants posait effectivement problème ces dernières années, mais il commençait à s’améliorer. L’adossement du RSI va – je pense – recréer des difficultés par un nouveau mode de fonctionnement. Il se trouve intégré à l’Urssaf. J’ai la crainte qu’à terme, les cotisations ne soient ajustées sur les cotisations du régime général, ce qui voudrait dire qu’à l’horizon de quelques années, on aurait une augmentation des cotisations des indépendants. C’est peut-être aussi ignorer les spécificités des indépendants par rapport aux salariés. Un chef d’entreprise indépendant est souvent moins malade et moins en arrêt de travail qu’un salarié, ce qui peut expliquer aussi des taux de cotisation plus faibles. »

Au niveau régional, vous préparez une assemblée générale « hors des sentiers battus »…

« Effectivement. Le Conseil régional de l’Ordre de Montpellier organise son AG le 22 septembre à Alès. Nous y accueillerons le président national du conseil supérieur de l’Ordre, qui viendra justement évoquer les actualités professionnelles. Notre président national, Charles-René Tandé, viendra aussi nous parler des spécialités [NDLR : lire à ce sujet l’interview publiée dans notre édition n° 3150 du 11 mai 2017]. C’est un axe de travail sur lequel il faut être informé. Avec une actualité intense aussi sur le plan régional. Faisant suite à la réforme territoriale, notre tutelle nous demande en effet de fusionner avec le Conseil de l’Ordre de Midi-Pyrénées, pour former un seul Conseil régional des experts-comptables d’Occitanie au 1er janvier 2019. Nous aurons également la prestation de serment de nos jeunes experts-comptables, au nombre de 37 cette année : 17 femmes et 20 hommes. Nous arrivons presque à la parité. »

Pourquoi choisir un paléoanthropologue pour intervenant ?

« Nous avons choisi pour cette assemblée statutaire un paléoanthropologue comme conférencier et un lieu inédit : le nouveau multiplexe cinématographique du centre-ville d’Alès, dans un quartier nouveau… C’est une AG 2017 hors des sentiers battus. Parce qu’elle est pour la première fois organisée à Alès, qui n’est pas dans le sillon autoroutier du Languedoc-Roussillon. Pascal Picq va nous apporter sa vision décalée sur la transition numérique et le phénomène de l’uberisation. Le thème de la conférence, « De l’Homo erectus à l’Homo economicus », permettra aux 400 experts-comptables présents de lever la tête du guidon, de prendre un peu de hauteur, et peut-être de voir sous un autre angle l’évolution de notre profession.

Une évolution multiple, puisque dans la continuité de notre AG, le congrès national de la profession, qui se tiendra à Lille les 26, 27 et 28 septembre, aura pour thème « Le conseil ». Et c’est justement ce vers quoi travaille d’ailleurs le conseil régional depuis ma prise de mandature. Comment accompagner nos consoeurs et nos confrères après la transition numérique, vers de nouvelles perspectives pour la profession ? Nous sommes en effet à un tournant. A terme, la comptabilité en tant que telle ne représentera plus beaucoup de valeur. Il va falloir savoir accompagner nos clients dans des missions à plus forte valeur ajoutée et des missions de conseil. En région, nous avons par exemple mis en place des accompagnements sur la situation patrimoniale de nos clients dirigeants, en matière de RSE – responsabilité sociétale des entreprises – et en matière de comptes de campagne pour les candidats aux élections. Les experts-comptables ont d’ailleurs une mission d’attestation des comptes de campagne électorale. Ces secteurs en évolution vont être très importants pour notre profession dans les années à venir. »

La rentrée est donc chargée…

« C’est une rentrée dynamique, dans la mesure où notre profession doit prendre connaissance et intégrer toutes ces nouveautés. Or, nous n’avons, à ce jour, aucun élément légalisé ni texte validé. La profession est donc dans l’attente et sur le qui-vive. Nous ne sommes actuellement pas très à l’aise, parce que nous ne pouvons conseiller par anticipation nos clients. Par exemple, quelles vont être les décisions prises en matière d’ISF ? On parle d’un impôt sur la fortune immobilière. Est-ce que l’immobilier d’entreprise sera pris en compte ou pas ? Quid des parts de sociétés civiles immobilières ? Nous aimerions avoir un petit peu plus de visibilité. Nous sommes dans l’attente de ces précisions, ce qui n’est pas évident, il faut l’avouer lorsqu’on a un rôle de conseil. Et souvent, nous sommes amenés à dire à notre clientèle qu’il est urgent d’attendre. »

Propos recueillis par Daniel CROCI

* Depuis Nîmes jusqu’à Perpignan, de Rodez à Narbonne, en passant par Mende, Alès, Carcassonne, Béziers, Clermont-l’Hérault et Montpellier, les 1 000 experts-comptables de la région accompagnent les TPE, les PME et les associations de la région Languedoc-Roussillon et de l’Aveyron.

 

A lire aussi sur ce site


experts comptables ag ales 2017

ecozoom experts comptables montpellier occitanie
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.