Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

L’Agglo d’Agde isolée ? ... par Brice BLAZY

Suite aux différents articles publiés par le journal midi-libre (ci-joints) samedi 30 octobre et…

Suite aux différents articles publiés par le journal midi-libre (ci-joints) samedi 30 octobre et dimanche 31 octobre 2010, l’agglo d’Agde est actuellement isolée.

Depuis plusieurs années, l’intérêt général dicterait à l’agglo d’Agde de rejoindre celle de Béziers.

Pour cela plusieurs arguments :

-la structuration de l’agglo par l’arrivée de l’A75 (axe Montagnac, Pezenas, Agde, Béziers)

Les effets de son arrivée sont considérables et doivent être accompagnés sur l’ensemble du territoire qu’elle traverse.

-l’existence d’un SCOT (schéma territorial de développement encadré par l’Etat regroupant aujourd’hui en terme de territoire l’agglo d’Agde et de Béziers).

-l’aéroport de Béziers-Vias-Cap d’Agde

-l’arrivée de la future gare TGV

Autant d’intérêts économiques et d’intérêts communs autour d’infrastructures structurantes du territoire pour partager un développement touristique et économique possible.

De plus les Présidents de ces deux agglomérations sont du même bord politique avec un gouvernement également UMP.

Il apparaît évident que la mise en place d’une agglo Agde Béziers pourrait rapidement créer une synergie forte et la levée de budgets conséquents auprès de l’Etat pour lancer de grands projets.

Pourquoi devoir se regrouper ?

Face à l’agglomération de Montpellier grandissante et captant les budgets départementaux et régionaux, favorisant également l’émergence de projets importants financés par l’Etat (Université, campus par exemple)

Une véritable concurrence territoriale où il convient d’être visible et crédible.

Le développement des fonds structurant Européens nous impose également un regroupement afin de capter des budgets de développement.

Pourtant dans ce contexte que peut-on lire dans la presse ?

Gilles D’ettore s’enferre dans sa vision d’agglo-circonscription, évoquant non pas des éléments économiques mais avant tout des éléments politiques.

Eléments politiques on ne peut plus contradictoires par ailleurs !

On peut ainsi lire dans la presse que Georges Frêche aurait empêché cette agglo et que sa mort (selon Mr D’ettore) allait débloquer le dossier, quel tact ! (Midi-Libre du 30 Octobre).

Pourtant Mr D’ettore dans les mêmes colonnes du Midi-Libre rend hommage à Georges Frêche au salon nautique et parle d’un partenaire de la ville(midi-libre du 31 Octobre). Alors Georges Frêche partenaire ou opposant de Mr D’ettore ?

Dans le même temps, le Préfet est traité d’amnésique, tandis que le Président du Conseil Général Mr Vézihnet, apparaît comme un homme ayant une bonne vision territoriale puisqu’il préconise « des agglos batties sur les territoires des circonscriptions »… dixit toujours Mr D’Ettore (Midi-libre, 30 et 31 Octobre).

Le Président du Conseil général PS est-il devenu le nouveau mentor de Mr D’Ettore UMP ?

Mr D’ettore député maire UMP est il informé de la réforme en cours concernant les collectivités et en particulier la fusion des conseils régionaux et des conseils généraux ? Surprenant…

Où est donc l’intérêt général défendu par Mr d’Ettore à la lecture de ces multiples interventions dans le Midi-Libre ?

On y lit des des références à Frêche puis à Vézinhet, quelle est la cohérence de son projet ?

Quel est le contenu de son projet ?

Que propose-t-il de concret en face des éléments positifs et structurés d’une agglo Agde-Béziers ?

En fait, à la lecture des arguments avancés par Mr d’Ettore Député Maire d’Agde, il n’est question que de politique, mais pas celle de son camps puisque le rapprochement avec le sénateur maire de Béziers semble exclu.

Alors quelle est cette vision politique dans les faits ?

Le seul rapprochement qui vaille en fait, est celui de son intérêt, celui de sa circonscription. Encore une fois Mr d’Ettore Député Maire défend son intérêt et malgré tous les efforts déployés, cela apparaît de plus en plus au grand jour la presse ne faisant que relayer ses propos contradictoires.

En substance ce projet présenté comme l’avenir du territoire est très mal engagé et l’obstination vers un projet bien trop personnel (limité à l’intérêt d’un homme) ne pourra pas porter l’approbation générale de l’Etat et des élus qui ne pourront plus le défendre au-delà d’une certaine limite qui semble maintenant être proche.

Les déclarations contradictoires et le manque d’arguments valables de la part du député maire également Président de l’Agglo d’Agde au sujet de ce projet d’agglo Agde-Sète devient criant.

Il y eu un avant D’Ettore, il y aura un après D’Ettore c’est ainsi, aussi Mr le Député maire essayez de faire en sorte de vous projeter à 10 ou 20 ans et ne restez pas bloqué sur votre sort de 2012.

La démocratie est ainsi faite, les hommes ne sont pas toujours renouvelés, mais les projets et les habitants eux sont toujours là et les décisions prises aujourd’hui impacteront le territoire pour de nombreuses années.

Elles sont importantes et doivent s’extraire des petits calculs politiques même si votre bilan est inexistant en matière de parlementaire, cela personne ne peut en être responsable, si ce n’est de votre fait et lié à votre travail et à votre implication à l’assemblée nationale et sur votre circonscription.

La bonne décision même si elle impacte une partie de votre circonscription à partir vers Montpellier (Sète) et l’autre vers Béziers (Agde), vous privant de cette formidable opération de communication, serait une opportunité à montrer votre attachement aux valeurs que représentent votre portefeuille parlementaire et votre capacité en qualité de Député de défendre l’intérêts des populations que vous représentez même si cet intérêt est en opposition avec le vôtre à court terme.

Il est même à parier que les électeurs pourraient peut-être même vous en tenir grès.

Comme quoi, l’intérêt général pourrait indirectement vous profiter Mr le Député Maire.

On a toujours le droit de rêver !

Pour plus de précisions :

Ci-joint Revue de Presse Midi-Libre du samedi 30 octobre et dimanche 31 octobre 2010 :

Cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir
Revue Presse

http://www.scot-biterrois.fr/accueil

Pourquoi faire un SCOT ?

–   Parce que certains choix doivent nécessairement reposer sur une vision d’ensemble du territoire, et être effectués au niveau du bassin de vie et non seulement au niveau communal ou intercommunal.  – Pour permettre aux communes et aux structures intercommunales d’harmoniser et coordonner les politiques menées en matière d’urbanisme, d’habitat, de développement économique et d’implantations commerciales,…qui ont chacune des effets sur les territoires voisins et leurs habitants.  Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT), a été créé par la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbains) de décembre 2000, comme outil d’élaboration et de mise en œuvre d’une planification intercommunale. 

– Il doit prendre en compte trois grands principes :

– L’équilibre (espace urbain/rural)

– La diversité des fonctions urbaines et la mixité sociale

– Le respect de l’environnement

Les membres du SCOT de Béziers par intercommunalité : 
Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée
 
Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée
 (AGDE)
Communauté de Communes “La Domitienne”
 
Communauté de Communes du Pays de Thongue 
Communauté de Communes Canal-Lirou 

Communauté de Communes du Saint Chinianais
 
Communauté de Communes Orb et Taurou
 
Communauté de Communes F.R.A.M.P.S 909
 
Communauté de Communes Côteaux et Châteaux 
Communauté de Communes du Faugères
 

Le courrier du Préfet constituant le Scot de Béziers intégrant Agde

http://www.scot-biterrois.fr/filemanager/download/10

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.