L'Arlésienne, un joli nom pour l'Aire d'accueil...

L'Arlésienne, un joli nom pour l'Aire d'accueil...des Gens du Voyage à Agde.Les conditions de…

L’Arlésienne, un joli nom pour l’Aire d’accueil…des Gens du Voyage à Agde.Les conditions de l’accueil des Gens du Voyage sur le territoire de notre commune ne se rapprochent toujours pas des normes fixées par la Loi, ni des promesses maintes fois réitérées d’y apporter une solution définitive, bien au contraire.
Mercredi 16 février, nous avons été une nouvelle fois informés de l’envahissement du parking se trouvant derrière le Palais des Congrès: voir la photo :
https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/?Ax_Id=106
, au Cap, par plusieurs dizaines de caravanes de Gens du Voyage. Conformément aux assurances qui nous avaient été données par la Police Nationale, ils sont partis le dimanche suivant, le 20 février.
La progression aidant, les verrons-nous, la prochaine fois, s’installer à l’intérieur du Palais ?
En attendant, à deux pas du poste de police du Cap, au mépris des lois, ils ont stationné pendant plusieurs jours, sur un parking interdit par arrêté municipal, aux caravanes, dans des conditions sanitaires précaires.
Combien de temps encore devrons-nous attendre l’aire de stationnement, terre promise – par la loi BESSON du 5 juillet 2000, qui oblige les communes de plus de 5.000 habitants à créer des aires d’accueil pour les Gens du Voyage – et par le Conseil Municipal, lequel, dans sa séance du 1er décembre 2003, a approuvé la création de cette aire de 150 places sur la commune d’Agde (alors qu’on avait, antérieurement, parlé de 40) ?
Faudra-t-il chanter, comme dans « l’ARLESIENNE » célèbre opéra de BIZET « elle va venir » ou, au contraire, déchanter ? Ou bien, faudra-t-il attendre le renouvellement d’incidents graves ?

Dans ses différentes interventions, AGATHE, rappelons-le, à toujours refusé que ces investissements soient réalisés aux frais des contribuables Agathois.
Sous cette réserve, afin d’aplanir les difficultés rencontrées dans les rapports entre les gens du voyage et la population sédentaire, elle considère qu’il faut les créer le plus rapidement possible, en ayant soin toutefois de récupérer auprès des gens du voyage les sommes avancées pour l’aménagement de ces aires.
Ce n’est que lorsqu’elles seront créées, c’est à dire que la commune aura satisfait aux obligations de la loi et aux dispositions des schémas départementaux, que la loi BESSON permettra au Maire d’interdire par arrêté le stationnement des Gens du Voyage sur le reste du territoire de sa commune.
La nouvelle saison touristique arrive à grands pas et les gens du voyage ne vont pas se priver d’ utiliser nos parkings comme résidences secondaires, si tant est qu’ils ont une résidence principale.
Aussi, encore une fois, nous nous faisons l’écho de la population pour demander à la Municipalité quelles dispositions concrètes elle compte prendre pour nous éviter cet envahissement qui, malheureusement, est devenu coutumier.

Pour le Bureau, Le Président J. RAVAILLE

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle défend aussi le Patrimoine communal et la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation Stationnement) les problèmes des Impôts locaux
L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.
Adresse postale : B.P.909 – Le Grau – 34 304 AGDE Cedex -Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social 2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville

Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=411

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.