Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

L'art de deverser de la boue

Quand le métier de journaliste consiste à fouiller le fond des poubelles afin de…

Quand le métier de journaliste consiste à fouiller le fond des poubelles afin de vendre son torchon, l’écrivain se transforme en écrivassier. Il est également clair que dans votre précipitation à vouloir faire paraître vos calomnies la rédaction de ceux-ci laisse à désirer quand à l’écriture et l’orthographe. La Semaine de l’Hérault grand pourvoyeur d’articles à scandales en est un triste exemple.

Non contant de diffuser dans son N° 14 du jeudi 24 Janvier un article intitulé : Les élus confondent « servir et se servir » dans lequel je suis citée, et ce sans m’en avoir demandé l’autorisation, ils déversent ce jour un article «  DEFIGUREE PAR LE CHIEN D’UNE TETE DE LISTE COMMUNISTE ».

– 1 Mr. Monsieur Pistre n’est pas tête de liste du PARTI COMMUNISTE Les communistes faisant liste commune avec les socialistes menée par Mr Monédéro. La liste ENFIN VIAS AUTREMENT menée par Mr. Pistre est sans étiquette.

2- A la lecture de l’article, il est mentionné que le chien était assez agressif et aurait déjà mordu l’enfant à plusieurs reprise. En tant que mère et craignant pour la sécurité de mon enfant, j’aurais éloigné celui-ci de l’animal, et cherché un autre hébergement. .Cet accident remonte à Octobre 2005 et on se pose la question quand à l’opportunité de le diffuser ce jour. Les éditoriaux nous font part de faits divers survenus les jours précédents et non 2 ans et demi avant. Il est clair que l’on a incité la maman de la petite Nina a révéler dans ce journal friand de scandales cet événement malheureux. Je trouve lamentable cette façon de se servir d’une enfant pour salir une personne et de diffuser son portrait afin d’être sur que l’impact sera encore plus efficace pour leur travail de sape. Mr Pistre qui .au demeurant avait recueilli cette famille dans la détresse, était loin de se douter que sa bonne action du moment qui s’est malheureusement terminée par un drame servirait à de basses manœuvres. Il est poutant de notoriété publique que faisant fi de sa carrière il se bat au côté des précaires et des privés d’emploi.

L’approche des municipales semble faire perdre la tête et toute mesure à quelques uns. Jusqu’ou iront-ils pour essayer d’accéder au podium? Nous n’avons plus droit à une campagne électorale, mais à une vrai FOIRE D’EMPOIGNE où tout les coups sont permis.

Certaines personnes se complaisent dans la fange, ont-elles un programme électoral si vide qu’elles n’ont rien de mieux à proposer ?

NDLR : Conformément aux conditions générales de notre site : http://herault-tribune.com/?p=p14 Hérault Tribune n’est pas responsable des propos tenus par la signataire dont il nest que le support gracieux .
Les textes qui lui sont soumis sont édités sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.