Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

L’Assemblée nationale refuse de faire cesser le financement du terrorisme islamiste par l’argent public français !

La suppression des allocations familiales aux familles de terroristes ne doit plus être un tabou. Comment accepter que l’argent des Français soit utilisé pour, ni plus ni moins, subventionner le terrorisme islamiste. Que dire lorsque l’on apprend dans la presse que 20 % des combattants islamistes français profitent des allocations sociales françaises ? On peut lire […]

La suppression des allocations familiales aux familles de terroristes ne doit plus être un tabou. Comment accepter que l’argent des Français soit utilisé pour, ni plus ni moins, subventionner le terrorisme islamiste.

Que dire lorsque l’on apprend dans la presse que 20 % des combattants islamistes français profitent des allocations sociales françaises ? On peut lire en effet : « Munis de leurs cartes avec photos, des parents perçoivent les fonds venant de Pôle emploi ou de la CAF avant de les envoyer par mandat en direction des zones de combat »…

N’y a-t-il pas là quelque chose de choquant, de scandaleux, d’inadmissible ?

Pas pour les députés présents dans l’hémicycle apparemment puisque, accompagnés du Gouvernement, nombre d’entre eux ont estimé cette proposition que je défendais comme « honteuse » ou « immorale ».

Il me semble plutôt qu’une telle proposition est celle du bon sens et de la moralité. Et les victimes du terrorisme et leurs familles apprécieront certainement à sa juste valeur l’absence totale de volonté politique de la majorité et de ses affidés de prendre leurs  responsabilités en matière de lutte contre le terrorisme.

Selon le rapporteur de la loi, « la suppression du versement de ces prestations reviendrait à sanctionner les enfants des hommes partis faire le djihad ». C’est faire abstraction du fait que l’argent versé, dans au moins 20 % des cas, est envoyé aux hommes de Daech via la Turquie et ne sert pas à payer la cantine des enfants de terroristes.

Alors, oui, la majorité en marche montre son vrai visage : aucun état d’âme lorsqu’il s’agit d’augmenter la CSG des retraités « aisés » – c’est-à-dire ceux qui gagnent 1.200 euros par mois – mais pas question de toucher aux allocations des terroristes !

Tout est dit.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.