LE CAP D'AGDE - La Nao Santa María de Christophe Colomb quitte le port de plaisance

Chaque semaine, de nombreux lecteurs se rendent également acteurs de l'information locale en communiquant…

Chaque semaine, de nombreux lecteurs se rendent également acteurs de l'information locale en communiquant à la rédaction d'herault-tribune des infos, photos, vidéos ou texte d'un sujet qu'ils souhaitent mettre en lumière.

Aujourd'hui, découvrez  les dernières images de Renaud Dupuy de la Grandrive, de Rodolphe Manens et de Patou Ricard, qui ont photographié le départ de la Nao Santa Maria.

” Elle était arrivée par l'est de Brescou en traversant l'Aire marine protégée de la côte agathoise, la Nao Santa Maria vient de larguer ses amarres du Cap d'Agde où elle est restée 10 jours en faisant le bonheur des vacanciers et des habitants. Par temps plutôt calme, elle retraverse notre littoral protégé pour rejoindre les côtes espagnoles près de Valence d'ici quelques jours. 
Bon vent à cette belle réplique de la caravelle de Christophe Colomb et son très sympathique équipage avec lequel nous avons pu partager nos histoires maritimes”
précise Renaud Dupuy de la Grandrive qui, outre ses talents de photographe amateur, est directeur de l'aire marine protégée de la côte agathoise.

 

Un peu d'histoire

La Nao Santa María est l’un des navires les plus célèbres de l’humanité. Le 12 octobre 1492, sous la direction de Christophe Colomb, il a joué un rôle majeur dans la découverte de l’Amérique, événement qui a bouleversé l’histoire.

La Nao Santa Maria est une réplique historique fidèle, en taille réelle, de 200 tonnes, 29m de long et 8m de large, comprenant 5 ponts. Elle assure la promotion de la province de Huelva par la culture et la promotion de l’histoire maritime.

La construction du bateau a été menée à bien dans le respect rigoureux des formes et détails historiques originaux tout en appliquant un système innovateur et révolutionnaire dans le secteur de la construction navale de répliques historiques de ce type, combinant une construction en fibre de verre et un revêtement en bois.

L’embarcation pèse quelques 120 tonnes. Tout comme l’originale, la réplique de la Santa María comprend trois mâts et un beaupré, avec un mât principal de presque 25 mètres au-dessus de la ligne de flottaison du bateau jusqu’à la « perilla », ou partie la plus haute.

Approximativement 45 mètres cubes de bois d’Iroko, bois tropical de grande durabilité et résistance aux intempéries et aux différentes conditions climatiques et météorologiques, ont été employés pour la construction.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.