Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

LE GRAU D'AGDE - Les pêcheurs des petits métiers ramènent des espèces insolites à la criée !

Cette semaine, les petits métiers installés au Grau d'Agde ont eu de drôles de…

Cette semaine, les petits métiers installés au Grau d'Agde ont eu de drôles de surprises dans leur filet.

C'est tout d'abord sur le bateau “Angèle Sylvie” cher à Léo Causse et Jean Philippe Mimosa qu'un crabe bleu a été découvert. 

Cet espèce invasive est depuis peu dans les eaux héraultaises.

Les premiers spécimens ont été observés en Méditerrannée dans les eaux espagnoles en 2012. Depuis, ce crustacé est devenu un problème sur nos côtes.

Une espèce envahissante et d'une grande voracité

Le crabe bleu d’Amérique (Callinectes sapidus) est une espèce exotique envahissante. Originaire de l’Atlantique Ouest, il a également été détecté également en Italie. 

« Ce crabe originaire de l’Atlantique américain s’est développé dans la mer, les rivières et les zones humides» explique Carmen Barberá, chercheuse au CIMAR.

Le vorace crabe bleu se nourrit surtout de bivalves à carapace fine, il peut manger jusqu'à 500 palourdes par jour mais aussi de petits poissons, de plantes et presque tout ce qu’il peut trouver.

Ils dévorent tout, les crabes verts qui habitaient déjà ces eaux et même d’autres crabes bleus, et ils détruisent aussi les filets de pêche lorsqu’ils sont pris accidentellement.

Ses fortes mâchoires et pinces, d’un bleu intense chez les mâles et d’un rouge chez les femelles, sont les outils parfaits pour se débarrasser facilement des filets des pêcheurs de ces côtes. Sans parler de leur taille : ils peuvent mesurer jusqu’à 20 centimètres de large et peser environ un kilo lorsqu’ils sont adultes.

Des États-Unis en Méditérranée 

Selon la théorie la plus solide à ce jour, ces crabes se trouvaient dans les eaux de ballast des navires. En les vidant dans nos eaux, le crabe a trouvé un nouvel habitat. « Ce crabe a des taux potentiellement élevés de fertilité et de survie, ce qui pourrait également justifier son succès à s’établir en méditerranée », explique un spécialiste.

Pour nous donner une idée, les femelles de cette espèce peuvent pondre 18 millions d’œufs chacune en seulement deux ans. Son seul prédateur naturel est la pieuvre et il n’y en a pas assez pour arrêter la prolifération de cette espèce.

Un Homard dans les filets de Pierre D'Isanto

Hier, c'était le sympathique et authentique Pierre D'Isanto et son bateau « Pierrick Cameron » qui se distinguait avec la pêche d'un beau homard de plus de 3 kg. Cette prise est passée à la vente aux enchères de la criée et les visiteurs du Belvédère ont eu la chance de le voir en direct … 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.