Le nouveau préfet de l’Hérault, Jacques Witkowski : “ Proximité, lisibilité, réactivité ”

Le nouveau préfet de l’Hérault a pris ses fonctions le 26 août. De la Manche à la Méditerranée avec une parenthèse à Paris, Jacques Witkowski avoue avoir pour pôle d’intérêt la mer (lire ci-après) et ne pas connaître le département. Dans l'immédiat, il donne la priorité aux rencontres avec les élus et les personnalités qui font l’Hérault.

Jacques Witkowski  a pris possession de son bureau – encore vide – ce 26 août quelques heures avant la rencontre avec la presse dans la “Maison de l’Etat*”, avec déjà une entrevue avec Philippe Saurel le matin même, une visite programmée à Sète en fin d’après-midi, et une rencontre avec les parlementaires prévue dans la semaine. Le nouveau préfet aime le pragmatisme. Il s’inscrit dans un travail de continuité avec son prédécesseur : “N’attendez pas une rupture avec Pierre Pouëssel auquel je succède avec un immense plaisir. Les responsabilités portées par l’Etat entre deux préfets, s’incarnent dans l’esprit de continuité”. Passé par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises à l’administration centrale du ministère de l’intérieur (Paris) ces deux dernières années, il précise : “Je n’étais pas affecté à l’ordre public mais à la gestion des secours comme les sapeurs-pompiers“. Le nouveau préfet ambitionne de baser son action sur trois comportements et autour de trois mots : proximité, lisibilité et réactivité…

*La préfecture de l’Hérault à Montpellier.


 

Article réservé aux abonnés. Lire la suite …/…

 

Abonnez vous en ligne

Une HJE 3268 3269

 

 

 

 

Pas encore abonné ? Abonnez-vous en ligne ICI, 

 

Nos articles  JURIDIQUES

 

 

 

 

 

 

 

 

nouveau prefet herault jacques witkowski
© HJE 2019, Daniel Croci

Le nouveau préfet ambitionne de baser son action sur trois comportements autour de trois mots : proximité, lisibilité et réactivité… Il précise : 

  • Proximité : “…pour être proche de celles et ceux qui sont impactés par les différentes politiques publiques portées par les services de l’État ; proche également et naturellement des élus en entretenant des relations étroites de travail sur et dans les différents territoires du département et de la région, pour pouvoir adapter si besoin les politiques publiques” ;
  • Lisibilité “C’est-à-dire être compris par tout un chacun dans les actions que l’Etat conduit, de manière à pouvoir expliquer et faire adhérer aux sujets qui sont portés collectivement pour le développement et notre bien commun”  ;
  • Réactivité : “Je n’aime pas les sujets qui traînent. Je souhaite que l’on puisse être en proximité pouvoir apporter des réponses… nous sommes tous des administrés, nous sommes tous des clients, et rien n’est pire au fond lorsqu’une question est posée, qu’il n’y ait pas de réponse ou que celle-ci tarde à venir…”.

4 priorités pour les services de l’Etat qui s’inscrivent dans un esprit de continuité

D’abord la sécurité, “C’est une responsabilité première de l’Etat qu’elle soit publique ou civile…” ;

Deuxième sujet, les actions liées à la cohésion sociale qui passent par les politiques Logement, Accompagnement des personnes en précarité, de Développement et d’accompagnement à l’emploi. “Malheureusement le département subit encore dans ce domaine un certain nombre de handicaps qu’il faut pouvoir surmonter. Ce n’est pas seulement de la responsabilité de l’Etat qui doit prendre toute sa part et contribuer à permettre aux personnes installées ou à celles qui arrivent – l’Hérault est un département particulièrement attractif – de trouver des structures d’intégration positives. Nous y avons tous intérêt tant individuellement que collectivement” souligne Jacques Witkowski.

Le troisième axe est consécutif du premier. Il s’agit l’ensemble des politiques d’accompagnement de la mobilité, du logement, du transport“Des sujets fondamentaux pour cette grande agglomération française” et très directement liés à l’accompagnement d’un développement démographique important et “pas simplement à des sujets de cohésion de littoral ou de rétro littoral, mais une approche qui doit être globale sur l’ensemble du territoire. Nous sommes traditionnellement sur une route de passage et bien que les transports soient très développés, il faut aussi préparer l’avenir. Il faut aussi que l’on puisse avoir une politique de rattrapage en matière de qualité et de quantité de logements, pour permettre à tout un chacun de pouvoir vivre et se développer avec des services publics, commerciaux et économiques qui doivent accompagner l’ensemble”. Les points forts du département relevés par le préfet, : “le tourisme, l’agriculture dans toutes ses acceptions dont les conchyliculteurs, mais aussi l’économie de demain avec, ici, une culture high tech qu’il ne faut pas négliger, avec de belles cartes à jouer collectivement.


Le dernier axe prioritaire : “Il ne vous étonnera pas que ce soit l’environnement. En qualité de substrat pour la construction de ce qu’est l’urbanisme et ce qui va avec. C’est aussi la préservation de ces attraits qui permettent de développer une économie touristique importante qui réalise un peu plus de 1,7 milliard d’€ de chiffre d’affaires. Nous verrons ce que donnera la saison 2019. Si nous n’avons pas une approche de préservation de la qualité de l’environnement, nous n’aurons pas une satisfaction des habitants, nous n’aurons pas d’attractivité, et nous n’aurons pas d’activités économiques. Le département de l’Hérault – je ne ferai pas la gageure de citer son palmarès dans de nombreux domaines – a une carte à jouer très importante dans le concert régional et très au-delà. Il faut être présent dans ces domaines qui sont aussi des domaines d’avenir” a expliqué Jacques Witkowski.

 


Le Verbatim de Jacques Witkowski

Les prochains jours de son agenda sont tournés vers quelques réunions incontournables… puis “mon intention est d’aller rencontrer les acteurs politiques et économiques, et d’aller sur le terrain le plus possible, de manière à connaître le département et à le comprendre, avec beaucoup de déplacements prévus au moins pour les deux prochains mois”.

Plusieurs sujets d’actualité sur le bureau du préfet – vide pour l’instant sourit-il. D’abord ceux concernant l’agriculture (voir ci-après). Un certain nombre de rencontres concernent la cohésion sociale, les sujets d’ordre public dont ceux du “samedi” qui sont réapparus. Il y a aussi des sujets globaux de poursuite des politiques de sécurité, et des items sur les quartiers prioritaires. “Avec ensuite, pour moi, la découverte du département, pour aller à la rencontre des différents terroirs et territoires qui composent l’Hérault. Je tiens à rencontrer les acteurs, à les connaître, à sentir le terrain. J’aime bien avoir ce vécu, in situ, le pouls, de façon à rentrer dans les différents sujets. Je vais à Sète dès cet après-midi (26 août, ndlr)”.

jacques witkowski nouveau prefet herault ©HJE2019
© HJE 2019, Daniel Croci

De manière plus personnelle : “Mon pôle d’intérêt c’est la mer. J’ai grandi dans les Hautes-Pyrénées, dans un petit village de montagne où mes parents vivent toujours. Mais tous mes loisirs sont tournés vers la mer et notamment la pêche – je ne pêche pas le gros. Je suis un invétéré plongeur et je fais de la montagne. J’essaie de faire du sport mais de moins en moins, l’âge aidant ou peut-être ma philosophie churchillienne (rires). Et j’aime bien vivre le territoire où j’habite, tout simplement”.

Des mesures à venir pour l’agriculture : “Les sujets agricoles sont bien évidemment des sujets de prime actualité, ne serait-ce que cette actualité de sécheresse, avec au moins encore une dizaine de jours à venir de grande chaleur annoncée, ce qui ne va pas contribuer à améliorer l’ensemble des cultures. Je vais mener un travail de proximité à l’encontre des agriculteurs. Compte tenu de mon arrivée, il me faudra une certain temps pour rencontrer tout le monde et instaurer le dialogue. J’ai servi à de nombreuses reprises de grands départements agricoles français, ce n’est pas un sujet qui m’est totalement inconnu. Des réponses sont attendues par la profession, dont le ministère de l’Agriculture sur des sujets nationaux aura matière à y répondre. Localement nous avons l’habitude, parce que l’Hérault n’y échappe pas, de mettre en œuvre un certain nombre de mesures comme l’étalement de charges. Les problématiques de fiscalité sont déjà à l’étude m’a-t-on dit…. “. Concernant les feux de forêt : “nous sommes dans une année paradoxale avec des abaques plutôt dans la moyenne malgré la sécheresse, mais la saison semble se décaler et durer dans le temps. Avec une limite du front des incendies qui se déplace chaque année plus au nord. Les météorologues disent qu’en 2040, la limite des feux de forêt sera la Loire. Ce qui a été fait en Méditerranée (en matière de lutte et de prévention, ndlr) doit servir aux autres régions.”

Rassemblement national des gilets jaunes le 7 septembre à Montpellier : ” Je le vois avec beaucoup de sérénité. Nous avons connaissance du sujet. Nous nous y préparons comme nous l’avons fait précédemment. N’attendez pas de laxisme de ma part en matière d’ordre public… pour le dire d’une manière très directe. Je suis très attaché à double titre, aux libertés individuelles. C’est le principe même de notre fonctionnement démocratique pour lequel de nombreux compatriotes sont morts, se sont battus et se battent encore. Il faut aussi raison gardée. Et dire que les manifestations non autorisées qui viennent perturber la vie économique engendrant des déprédations incompréhensibles, ne peuvent plus prospérer. C’est une question de logique. L’expression publique doit trouver une forme tout à fait républicaine. Nous avons des textes qui l’encadrent (…) en même temps nous ne pouvons pas admettre et supporter que sur une durée trop longue, l’on ait des centres-villes totalement fermés aux activités économiques sans que l’on puisse entendre et écouter ce qu’ont à nous dire les commerçants ou ceux qui vivent là. Il faut pouvoir trouver cette entre-deux, entre d’un côté cette expression publique de contestation légitime et de l’autre, cette expression autant légitime portée par les acteurs économiques ou le simple habitant. Nous avons un certain nombre d’outils juridiques pour le faire.

Les paillotes : le nouveau préfet s’inscrit dans la continuité de Pierre Pouëssel : “Les paillotes sont une spécificité du département que je découvre. Mon principe c’est le respect des textes et des lois. Je m’inscris totalement dans les décisions prises par mon prédécesseur Pierre Pouëssel. Une évaluation du dispositif de contrôle sera menée dans les prochains jours. Elle doit permettre de déterminer s’il y a lieu, de faire évoluer ou accentuer les mesures prises en juillet dernier.

Propos recueillis par Daniel CROCI


Le parcours professionnel du nouveau préfet de l’Hérault jusqu’à aujourd’hui

 

Jacques WITKOWSKI

né le 21 janvier 1963

DEUG de droit. ESM Saint-Cyr. Diplômé d’État-major de gendarmerie.

01/08/1985 Officier de gendarmerie
01/01/1996 Chef d’escadron affecté au cabinet du Premier ministre
07/09/1998 Sous-préfet de 2e classe, directeur du cabinet du préfet des Côtes-d’Armor
07/11/1999 Intégré dans le corps des sous-préfets
09/09/2000 Directeur du cabinet du préfet de la région Réunion, préfet de La Réunion
30/06/2001 Détaché administrateur civil. Directeur de cabinet de la directrice des affaires politiques, administratives et financières au secrétariat d’État à l’outre-mer (mobilité)
28/04/2002 Reclassé administrateur civil
07/09/2002 Sous-préfet de 1ère classe
30/06/2003 Intégré administrateur civil
01/12/2003 Sous-préfet de Sélestat-Erstein
01/01/2005 Sous-préfet hors classe
01/01/2006 Administrateur civil hors classe
03/07/2006 Réintégré administrateur civil, détaché secrétaire général de la Polynésie française
26/05/2008 Secrétaire général de la préfecture du Finistère (1ère catégorie)
14/03/2001 Secrétaire général de la préfecture du Pas-de-Calais (classe fonctionnelle II)
18/02/2013 Préfet de Mayotte
03/06/2014 Titularisé préfet
01/09/2014 Préfet hors cadre, directeur du cabinet de la ministre des outre-mer
01/01/2016 Préfet de la Manche
13/04/2017 Directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises à l’administration centrale du ministère de l’intérieur
26/08/2019 Préfet de l’Hérault

Source préfecture de l’Hérault

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.