Le Pays de Lunel facilite l'accès des familles aux services de la CAF

Reportage

Les habitants du Pays de Lunel auront désormais une meilleure connaissance donc un accès facilité aux aides de la Caisse d'allocations familiales grâce à une convention que vient de signer la communauté de communes avec la CAF de l'Hérault.

Photo © Virginie Moreau.

Mardi 17 janvier, le président du Pays de Lunel Pierre Soujol, et Laurent Teissier et Thierry Mathieu, respectivement président du conseil d’administration et directeur de la CAF de l’Hérault, ont signé la convention territoriale globale de services (CTG) aux familles du Pays de Lunel. Une convention qu’ont également signée 8 vice-présidents de la communauté de communes. L’ambition de cette convention est de donner aux habitants du territoire une meilleure lisibilité concernant les services aux familles proposés par la CAF et de renforcer l’efficacité des acteurs sociaux grâce à une meilleure coordination entre tous les services concernés par le soutien aux familles. Cette convention porte sur la période 2022-2026.

Une étape importante

Pierre Soujol assure : « La signature de cette convention est une étape importante dans la démarche de construction du projet social de territoire du Pays de Lunel. Il s’agit d’un projet ambitieux, évolutif, qui pourra s’étendre à d’autres thématiques au fil du temps ».

« Ce document permet de définir un plan d’actions et de rendre plus efficace le déploiement des politiques familiales sur notre territoire. C’est un levier formidable pour faciliter et optimiser le travail entre la CAF et le Pays de Lunel, résultat d’une action sociale plus efficace et plus lisible pour nos concitoyens. La CTG est le fruit d’un travail partenarial. Elle s’appuie sur un diagnostic partagé associant les habitants et l’ensemble des acteurs locaux concernés, avec un champ d’intervention allant de la petite enfance à l’enfance, la jeunesse, la parentalité, au handicap, à l’animation de la vie sociale et au logement. C’est un projet beaucoup plus ambitieux qu’auparavant. Il répond à une logique de vision globale, décloisonnée » a relevé Pierre Soujol.

Le projet social, un vrai choix politique

Jean-Jacques Estéban, 5e vice-président du Pays de Lunel chargé de l’Enfance et de la Jeunesse, maire d’Entre-Vignes, s’est pour sa part dit « satisfait de cette dynamique qui s’installe au service de la population. C’est un vrai choix politique qu’il nous faut mener ». Le projet social du Pays de Lunel a retenu 7 axes majeurs : encourager le lien entre les acteurs, développer les services de proximité, renforcer les structures d’accueil petite enfance et enfance-jeunesse existantes, développer l’offre d’accueil, la rendre lisible aux familles pour qu’elles y accèdent plus facilement, favoriser l’implication des habitants et soutenir les professionnels dans le développement de compétences… « De nombreuses actions émergeront à partir de ces axes, et des fiches, sur lesquelles nous nous appuierons, ont été rédigées. Cette dynamique permet de mutualiser les ressources et de mettre en réseau les acteurs pour faciliter le parcours des enfants dès leur plus jeune âge et jusqu’à l’âge adulte et apporter du soutien dans la fonction parentale », ajoute Jean-Jacques Estéban.

La première action mise en place grâce à cette première convention territoriale globale de services (CTG) aux familles est déjà lancée. Il s’agit de préparer la semaine de la parentalité qui devrait se dérouler du 4 au 10 juin dans le Pays de Lunel.

Répondre aux besoins des familles

Laurent Teissier, président du conseil d’administration de la CAF de l’Hérault, a rappelé la nécessité de pouvoir répondre aux besoins des familles. Pour sa part, Thierry Mathieu, directeur de la CAF de l’Hérault, a souligné le caractère historique de cette signature par 8 maires, deux présidents de Sivom et le président de la communauté de communes du Pays de Lunel. Il a assuré aux élus : « La CAF est là pour vos accompagner sur ses axes d’action. La petite enfance reste un champ à investir à Lunel et aux alentours, car beaucoup d’actifs y sont installés, qui doivent concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle. Cela nécessite la prise en charge des enfants ». Il a ajouté : « soutenir la parentalité est une politique publique qui fait sens dans toutes les couches de la société. Cela permet par exemple à la CAF de financer des actions de médiation demandées par les tribunaux, notamment en cas de séparation ; de calmer des situations complexes ».

Quelques chiffres

La CAF de l’Hérault verse 62 millions d’euros par an de prestations légales sur le Pays de Lunel. Cette somme permet notamment de soutenir le pouvoir d’achat des ménages. Dans le cadre de sa politique d’action sociale, elle attribue au total 2,2 millions d’euros sur toutes les communes signataires. 10 551 foyers habitant le Pays de Lunel étaient allocataires de la CAF en 2021, dont 46 % de familles avec 2 enfants et 21 % de familles avec 3 enfants et plus. Alors même que 12 % des habitants peinent à accéder à l’emploi, que 13 % sont au RSA et que 37 ,8 % vivent sous le seuil de bas revenus, la communauté de communes s’est fixé pour objectif de contribuer à leur insertion professionnelle.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.