Le port du masque en extérieur redevient obligatoire dans le département de l'Hérault

Reportage

Article mis à jour le 26 juillet. Lire l'article sur le nouveau périmètre et la limitation de la vente d'alcool dans certaines communes. Lien ci-après. A l'exception de 4 communautés de communes, des plages, des forêts et des espaces naturels, le port du masque en extérieur redevient obligatoire sur l'ensemble du département de l'Hérault, à partir de ce jeudi 22 juillet.

© Daniel Croci, Hérault juridique

Article initial publié le 21 juillet. C’est l’annonce faite par le préfet de l’Hérault ce jour depuis La Grande-Motte, où il visitait les installations de contrôle du Pass sanitaire du Pasino. Dans l’Hérault, le port du masque en extérieur redevient obligatoire à partir du jeudi 22 juillet, sauf pour les personnes qui, pour des raisons médicales, n’ont pas la possibilité de le porter. ” J’espère que cet arrêté suffira, à défaut de quoi je prendrai en temps voulu les mesures qui s’imposent ” a indiqué le nouveau préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh.

Plus de 250 % d’incidence en une semaine

Avec la remontée en flèche des indicateurs et la hausse exponentielle du taux d’incidence, et ” devant le risque d’avoir de nouveau une surpopulation dans les services de soins intensifs, je dois à la suite de certains de mes collègues – je pense en particulier aux Pyrénées-Orientales – prendre des mesures un peu plus restrictives “, a annoncé le préfet.

“Un jour après ma prise de fonction, je suis obligé de prendre un nouvel arrêté plus restrictif en matière de port du masque sur l’ensemble du territoire de l’Hérault (…) parce que la situation actuelle est particulièrement préoccupante, notamment sur le littoral. Le taux d’incidence, qui évolue d’heure en heure, est aujourd’hui de 235,7 avec une dynamique exponentielle de plus de 250 % en l’espace de sept jours (…) qui dépasse de loin ce que nous avons connu au niveau national pour les précédentes vagues “, a souligné le préfet.

4 communautés de communes font exception

” J’ai choisi de conserver une certaine proportionnalité dans l’exercice de ce pouvoir réglementaire qui est le mien” a tempéré le préfet. Après discussion avec l’Agence Régionale de Santé et analyse de la carte départementale de l’infection, ” Nous avons ciblé les communautés de communes qui ont passé le seuil critique du taux d’incidence de 200. C’est la quasi totalité du département qui se trouve concernée“.

Quatre communautés de communes échappent au nouvel arrêté “que j’ai signé tout à l’heure“, a indiqué Hugues Moutouh. Il s’agit de la communauté de communes des Cévennes, de la communauté de communes du Minervois, de la communauté de communes des Monts de Lacaune et de celle du Sud Hérault, où le taux d’incidence se situe entre 50 et 100. Le port du masque y sera facultatif.

Les plages, les zones de baignade, les forêts et les espaces naturels sont également exemptés de la mesure du port du masque obligatoire en extérieur.

Voir la carte

Cartographie communes soumises à lobligation du port du masque 210721

De nouveaux Vaccibus

En visite au Pasino de La Grande-Motte dans le cadre de la mise en place du Pass sanitaire et des contrôles inhérents, le préfet a confié : ” Finalement à la fois pour les personnels et pour les clients, on peut constater que l’introduction du Pass sanitaire a quelque chose d’extrêmement rassurant “. “Je rappellerai à ceux qui critiquent la mise en place de ce pass sanitaire qu’il est tout à fait conforme à notre Etat de droit, tout à fait conforme à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, dont j’invite nos concitoyens à relire l’article 4 : ‘la liberté de chacun s’arrête où commence celle d’autrui’. Le législateur a la pleine compétence et même la pleine obligation de prendre les mesures qui s’imposent pour protéger les individus à la fois contre eux-mêmes et lorsque leur comportement présente un risque pour autrui. C’est agir en responsabilité” a-t-il indiqué.

Avec cette précision : “ Il n’est pas question de rendre la vaccination obligatoire pour le grand public. Seules certaines catégories socioprofessionnelles sont visées [par cette obligation]. Il s’agit de mettre en place une politique fortement incitative. Vaccinez-vous pour retarder le développement de l’épidémie (…) pour sauver vos vies et surtout la vie de vos proches “.

Pour faciliter la vaccination, le préfet Hugues Moutouh a indiqué que de nouveaux Vaccibus allaient sillonner le littoral héraultais pour être au plus près des besoins, et qu’un Vaccibus dédié aux professionnels des cafés, hôtels et restaurants avait été mis en place à La Grande-Motte.

Concernant les professionnels

Hugues Moutouh a également rappelé les annonces du premier ministre Jean Castex faites quelques heures plus tôt : ” Concernant les contrôles (Pass sanitaire) des professionnels, le Premier ministre a indiqué à 13h00 que la première période sera une période pédagogique. Les forces de l’ordre du Département sont habituées… Nous sommes d’abord dans la pédagogie, dans le conseil, dans l’incitation. Après la pédagogie, c’est la peur de la sanction qui conduira les plus réfractaires de nos concitoyens à se faire vacciner ou à ne pas sortir… Nous avons en gros une semaine de pédagogie, et on multipliera les contrôles préventifs.” Concernant les heures d’activités des établissements recevant le public : ” la réglementation ne change pas par rapport à celle qui avait cours jusqu’à présent “. Pour la vaccination des plus jeunes, le Premier ministre a indiqué que le délai de mise en conformité du Pass sanitaire était prolongé jusqu’au 30 septembre.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Le port du masque est une aberration scientifiquement prouvée ! Il nuit plus à la santé de celui qui le porte qu’un hypothétique risque d’attraper un virus. On veut nous faire peur et nous diviser….pour mieux régner.

  2. Je ne comprends pas pourquoi on laisse à montpellier et autour continuer les milongas ( tango)où l on danse collé, sans MASQUES sans qu il y est de contrôle…..pour la propagation du virus il n y a pas mieux….

  3. Ok, il faut à nouveau porter le masque, à quoi sert d’être vacciné. On autorise les boîtes de nuit à fonctionner. Dans les boîtes du Cap d’Agde on dance collé serré sans masque et gestes barrière.
    Chercher l’erreur. Peut-on encore faire confiance en l’exécutif
    Un doublement vacciné qui incite tout le monde à se faire vacciner

  4. On nous a toujours dit que le port du masque n’était pas obligatoire et ne servait à rien à l’extérieur on continue à nous dire n’importe quoi.

  5. Chacun est libre de se vacciner ou pas, le chantage n’y fera rien, le risque est plus réel quand je passe une journée dans les transports en commun que 2h dans un TGV, trouvez l’erreur, c’est l’incompréhension totale.

  6. Manière déguisée et malhonnête de priver la population des libertés fondamentales énoncées par les droits de l’homme !
    Ce gouvernement n’a montré, depuis qu’il est aux affaires, qu’incompétence et dédain envers le peuple français.

  7. Certains parlent des droits de l’homme, mais ses devoirs sont de se protéger et protéger les autres, dans un respect de couverture sanitaire et humaine.
    La liberté, ce n’est pas faire n’importe quoi. Agir avec intelligence est une grande marque de liberté. Agissons pour le bien de tous. Vaccinons-nous.

  8. Très bien je suis tout à fait d’accord avec le code civil la liberté de chacun s’arrête ou commence celle d’autrui

  9. Ont nous fait mettre de nouveau les masques sa fait deux ans maintenent vous nous bassinez avec les pourcentages mais je voudrais savoir comment vous faite pour les donner
    Je vois que vous mélange toutes les maladies et voilà et vous les mettez dans le virus covid 19 maintenent c’est le delta et après sa cerise quoi pour continuer a nous mettre le couvre feu a 23 heures et peut-être nous reconfiner comme vous savez le faire messieurs du gouvernement
    Ils y a eut toujours des morts par les maladies
    Cancer le sida les abcs crises cardiaques mais vous n’en parler plus
    Comme les commerces comme des coiffeuses qui se sont donner la mort car il arrive plus a assumer leur métiers mr le PRESDENT avez aider et assumer cela ont n’est pas des moutons laisser nous vivre tranquille ont fait les vaccins et il faut avoir un passe sanitaire ont n’est plus libre ont doit assumer toutes vos lois mais il faut regarder vous voulez avoir sur votre conscience d’autres morts vous croyer qui n’a n’a pas eut assez depuis 2 ans ont n’est pas en Russie eux ils qu’ils se taissent nous
    C’EST LIBERTE . FRATERNITE . EGALITE
    OU C’EST TOUS CA

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.