Le rendez-vous La CGT des Hôpitaux du Bassin de Thau avec Christophe EUZET, Député

Depuis l’annonce faite, aux Hôpitaux du Bassin de Thau de revenir à l’équilibre financier,…

Depuis l’annonce faite, aux Hôpitaux du Bassin de Thau de revenir à l’équilibre financier, La CGT n’a eu de cesse de mener des actions contre cette obligation, notre organisation syndicale refuse qu’un établissement public soit géré comme une entreprise privée.

La CGT refuse ces mesures drastiques qui ont des répercussions sur le personnel et les usagers. 

C’est pourquoi, suite aux Elections législatives, nous avions demandé un rendez-vous avec Monsieur Christophe EUZET Député de la 7ème circonscription, afin de lui faire part de notre inquiétude sur le devenir des Hôpitaux du Bassin de Thau.

Cette rencontre a eu lieu ce lundi 20 novembre, en présence de son suppléant et de ses attachés parlementaires.

Nous avons pu aborder, la situation financière des HBT et la tension qui règne au sein de notre établissement suite aux suppressions de poste (IDE, AS et ASH) et réorganisations dans les services.

 

Nous avons également porté nos revendications locales, notamment :

–  Arrêt du CREF (contrat de retour à l’équilibre financier)

–  Financement en totalité, par l’Etat, du futur bloc opératoire

–  Financement en  totalité, par l’état, des travaux de modernisation des HBT

–  Ouverture d’un service d’urgences 24H/24, à l’hôpital st loup d’Agde

–  Suspension de l’activité libérale aux HBT

–  Regroupement des deux maternités de Sète sur les HBT, en maternité 100% publique, avec rénovation de la néonatalogie, niveau 2.

–  Du personnel en nombre suffisants pour assurer des soins sécurisés et de qualité.

 

* Sans oublier, bien sûr, les EHPAD (manque de personnel et de moyens.)

 

–  Personnel supplémentaire dans tous les EHPAD des HBT, actuellement le ratio est compris entre 0,50 et 0,58…

On est bien loin des souhaits d’un ancien gouvernement… 1 agent pour 1 résident !

–  Reconstruction de l’EHPAD « les pergolines » avec des financements 100% publics

 

Nous avons aussi insisté sur certaines revendications nationales de La CGT :

–  La T2A, tarification à l’activité, basée sur des critères de rentabilité. La ministre de la Santé souhaite atténuer cette T2A, mais comment ?

–  Le gouffre financier du recours à l’intérim médical (entre 1 500 et 2 000 euros/24h)

– La compensation financière des soins, pour les patients en précarité ou sans mutuelle.

–  L’augmentation financière des MIG (missions d’intérêt général)

– La suppression de la taxe sur les salaires (13,6% sur les salaires) comme les cliniques et les entreprises privées

–  La récupération de la TVA pour les investissements, comme pour le privé

– La possibilité d’emprunter à taux zéro auprès de la caisse des dépôts et consignations

–  Revoir l’autorisation du droit d’effectuer de l’activité privée dans le secteur public.

 

Le Député nous a écouté attentivement et avec empathie et portera certaines de nos revendications auprès du ministère de la Santé.

Nous lui avons, donc, remis un courrier à destination de Madame Agnès BUZIN Ministre des Solidarités et de la Santé.

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.