LE SUIVI PRÉVENTIF MALAÏGUE sur l'étang de THAU

LE SUIVI PRÉVENTIF MALAÏGUE Depuis 2007, le Syndicat mixte du bassin de Thau a…

LE SUIVI PRÉVENTIF MALAÏGUE

Depuis 2007, le Syndicat mixte du bassin de Thau a mis en place un suivi régulier de la lagune de Thau pour détecter un éventuel départ de malaïgue. Ce dispositif est destiné aux conchyliculteurs.

Son but : les avertir suffisamment tôt, en cas de malaïgue, pour qu’ils puissent parvenir à sauver tout ou partie de leur production.

Points suivi malaigue 2014site

Le combat contre « les mauvaises eaux »

La malaïgue signifie « mauvaises eaux ».

Elle se manifeste par la chute de la teneur en oxygène de l’eau, favorisée par les fortes chaleurs et l’absence de vent. Lorsqu’elle apparait, le milieu aquatique devient hostile à toute forme de vie et rend les coquillages impropres à la consommation.

Un scénario catastrophe pour les conchyliculteurs.

Pour l’anticiper, tous les étés, les eaux de la lagune de Thau sont placées sous surveillance.

Pour limiter les effets de la malaïgue

Chaque semaine, 29 points de mesure dans la lagune font l’objet de prélèvements. Les mesures concernent le niveau d’oxygène, la température et la salinité.

Après analyse, les résultats sont communiqués aux conchyliculteurs.

Ce suivi est un véritable travail partenarial.

Il associe :

  • La Communauté de Communes Nord du Bassin de Thau, qui effectue les mesures en bord de lagune (rives nord)
  • Thau Agglo qui assure les mesures au large de Sète et Marseillan (bouées sirène)
  • Le Comité Régional Conchylicole de Méditerranée, qui réalise les mesures au niveau des tables conchylicoles
  • L’IFREMER, qui assure les mesures au large, la coordination scientifique du programme et l’analyse des données
  • Le SMBT qui coordonne le suivi, collecte et met en forme les données, et diffuse le bulletin d’information hebdomadaire.

Lorsque les résultats des analyses font état d’un départ de malaïgue, un système d’avertissement est actionné auprès des conchyliculteurs. L’objectif est de protéger une partie de la production, évacuée de la zone impropre.

Une réflexion est engagée au niveau des collectivités concernées pour identifier et à moyen terme aménager de vastes zones de mise à l’abri des productions de coquillages.

Un bulletin de santé hebdomadaire

Les mesures hebdomadaires du suivi 2014 ont débuté le 23 juin 2014. Elles font l'objet d’un bilan par IFREMER qui sera mis en ligne chaque début de semaine sur le site internet du Syndicat mixte du bassin de Thau.

Bulletin du 28 juillet 2014

Une campagne de mesure des concentrations en oxygène dissous a été réalisée lundi 28 juillet sur les stations suivies par la CCNBT, l'Ifremer et Thau Agglo.

Le tableau et la carte des résultats sont accessibles ci-après.  bull_lundi_28_07_2014.pdf (32 Ko)  image x genericCarte_suivi_28_07_2014.jpg

Pour les stations de bordure, malgré une hausse de la température de l'eau de près de 2°C en une semaine (température moyenne de 24.5°C le 28 juillet), les niveaux d'oxygénation sont en amélioration. Ainsi, trois stations sur les dix sont dans un état satisfaisant. Les autres stations sont caractérisées par des conditions de stress biologique, voire d'hypoxie pour la station « Pyramide », située au sud de la ville de Mèze.

Ces situations sont observées régulièrement en bordure de la lagune en période estivale et ne sont pas systématiquement associées à un risque de départ de malaïgue pour les secteurs plus au large. En effet, la température élevée de l'eau favorise la respiration nocturne (consommatrice d'oxygène) de la végétation, parfois dense en bordure d'étang, comme cela a été observé au niveau de la station « Pyramide ». L'évolution de ces stations est tout de même à surveiller, en fonction des conditions météorologiques.

Grâce au brassage de l'eau favorisé par les vents qui ont soufflé de manière parfois soutenue depuis une semaine sur la lagune de Thau, le niveau d'oxygénation au large des tables conchylicoles reste satisfaisant et a également légèrement augmenté. La température de l'eau atteint en moyenne 24.6°C (hausse moyenne de 0.6°C depuis le 21 juillet), sans différence significative entre la surface et le fond de la colonne d'eau (pas de stratification). Au large des villes de Sète et Marseillan, la teneur en oxygène se maintient également à des niveaux satisfaisants.

Les prévisions météorologiques jusqu'à la fin de cette semaine font état de températures élevées (29 à 30°C), associées à des vents de Nord-Ouest (tramontane) puis à des brises marines, qui devraient permettre un brassage de la colonne d'eau.

Un nouveau bulletin sera diffusé en début de semaine prochaine.

A noter : Si vous constatez toute anomalie : couleur, odeur, mortalité de poissons, de coquillages…, vous pouvez la signaler au CRCM au 04 67 43 90 53.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.