LE VRAI CHOIX Par Henri COUQUET

LE VRAI CHOIX Par Henri COUQUET Depuis plusieurs années, toutes les collectivités ont pris…

LE VRAI CHOIX

Par Henri COUQUET

Depuis plusieurs années, toutes les collectivités ont pris conscience qu’elles étaient trop endettées, et qu’elles prélevaient beaucoup trop de taxes sur les contribuables et les entreprises. Vous le savez, les conséquences sont néfastes, avec une baisse des possibilités financières de la population, donc une baisse de la consommation, et par voie de conséquence une baisse de l’emploi. C’est la pente désespérément glissante dans laquelle nous sommes engagés. Malgré ce constat général, bien peu de responsables sont capables de prendre les mesures qui s’imposent. Celles-ci sont pourtant simples. Mais il faut une vraie détermination et … pas mal de courage ! La mesure principale consiste à maîtriser les dépenses. Mais, malgré la prise de conscience de cet état de fait, malgré les déclarations d’intention, le résultat est toujours le même. La dépense continue à filer de manière exagérée.

Dans notre propre collectivité, la ville d’Agde, il en a été de même tout au long de ce dernier mandat. Celui-ci a débuté par un matraquage fiscal tous azimuts. Les impôts locaux ont été fortement augmentés en 2009, toutes les autres taxes aussi, et de nombreuses nouvelles ont été créées. Des budgets annexes masquant une partie de l’endettement ont été ouverts. Une grande partie du foncier municipal a été vendue, bradée. Sur les questions budgétaires, les propos lénifiants de la majorité sortante ne sont que des affirmations péremptoires, complètement à l’opposé de la réalité. La ville d’Agde n’a jamais été aussi endettée, et nous aurons fort à faire pour redresser les comptes en 2014.

Aujourd’hui, nous voilà devant de nouvelles élections municipales. Que font les candidats ? Deviendraient-ils raisonnables ? Nous devons constater une nouvelle fois que non ! Ils tournent le dos au constat de la réelle situation. Ils affichent à nouveau des projets destinés à faire rêver, et donc bien souvent à tromper l’électeur. Ils alignent des listes sans fin de propositions et d’engagements destinés à satisfaire toutes les attentes possibles. Bien souvent, ces promesses sont ensuite délaissées pour ressortir aux prochaines élections (comme la disparition du passage à niveau, la création d’un port fluvial ou bien une passerelle rejoignant le château Laurens …). Quand elles sont réalisées, elles le sont dans de telles conditions qu’elles s’avèrent ruineuses (le centre aquatique par exemple). Ces candidats jouent au jeu trompeur de la séduction. Malheureusement ce comportement léger a des conséquences sur notre ville et sa population.

Peut-être serait-il vraiment temps aujourd’hui de remettre les pieds sur terre. Ce n’est pas d’austérité dont je parle. Être réaliste n’est pas forcément être austère. En effet, notre ville garde d’importantes marges de progression. Nous ne sommes pas dans un territoire isolé. C’est pourquoi nous pouvons envisager l’avenir avec optimisme. Pour autant, nous ne devons pas persister dans la mauvaise pente. Nous devons nous ressaisir. Pour cela la recette est simple. Nous ne devons pas dépenser plus que ce que nous gagnons. Ce n’est pas une politique d’austérité, mais plutôt une politique de sagesse. Je n’exposerai pas à nouveau ici la méthode que je préconise pour dégager une épargne supplémentaire et inverser la tendance. C’est une méthode simple, éprouvée, dont la mise en place  a seulement besoin d’une réelle volonté. Le résultat sera une baisse des taxes.

Nous devons véritablement baisser les taxes pour répondre à un besoin fondamental de la population. Ce besoin est celui d’argent. Et la seule chose que peut faire une municipalité pour ça, c’est de lui en prendre moins, donc de baisser les taxes. En effet, la mairie ne peut pas distribuer de l’argent (en principe), mais elle peut en prélever moins. J’avais commencé à le faire de 2002 à 2008, en tant que responsable des finances de la ville, et je propose de continuer dans cette voie avant-gardiste, malheureusement abandonnée en 2009.

C’est ce que j’appelle un retour aux fondamentaux. Je propose d’en faire de même pour l’emploi, autre problème réel rencontré par notre population. Nous devons lancer le grand chantier du développement économique, première compétence de notre agglomération. C’est parce que cet aspect a été trop négligé jusqu’à maintenant que nous avons atteint le triste record du taux de chômeurs chez nous. Il en est de même pour la sécurité, celle-ci étant un des premiers principes républicains à appliquer. N’oublions pas la santé, avec l’obtention d’un véritable service des urgences médicales, si nécessaire à notre population. Par ailleurs, prenons les mesures nécessaires pour faciliter l’installation difficile de nos jeunes actifs. Il est devenu impératif d’endiguer cette hémorragie de nos jeunes qui affecte notre ville. Ainsi, nous répondrons aux vrais besoins de la population. C’est cette approche fondamentale qui fait ma vraie différence avec les autres candidats.

Je le redis, le vrai choix de ces élections municipales n’est pas un choix d’ordre politique. Ce choix ne se situe pas non plus entre des candidats qui font assaut de promesses démesurées. Le vrai choix ne se fait pas entre ceux qui veulent séduire et qui, pour cela, tentent d’aveugler les électeurs avec des « ambitions 2020 » d’une part ou des promesses sans fin de l’autre. S’il suffisait de dépenser de l’argent public à la pelle pour améliorer le sort des agathois, ça se saurait depuis longtemps. En fait, le vrai choix se trouve entre ces candidats sans retenue aucune et le seul qui propose un retour cohérent aux fondamentaux. C’est-à-dire le seul qui se préoccupe des véritables problèmes des agathois. Ce choix de la sagesse, c’est aussi celui d’un avenir meilleur pour les agathois, car un avenir beaucoup plus solide. Donnez-moi la force de faire passer ces valeurs !

Henri COUQUET, liste « Pour Agde Gagnant »


http://www.calameo.com/read/003261519c8cbd6def0d9

 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.