Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

L’EAU À AGDE DU XVIIème au XXIème SIÈCLES Vendredi 1er juin à partir de 14 heures 30,

L’EAU  À  AGDE  DU  XVIIème  au  XXIème  SIÈCLES Vendredi 1er juin à partir de…

L’EAU  À  AGDE  DU  XVIIème  au  XXIème  SIÈCLES

Vendredi 1er juin à partir de 14 heures 30, dans la salle Terrisse de la Maison de cœur de ville (ancienne mairie), rue Jean-Roger, le Groupe de recherches historiques agathoises (GRHISTA)  organise sa deuxième série de conférences de l’année 2012 sur le thème de « L’eau à Agde ».

L’histoire d’Agde, depuis la plus haute Antiquité, est intimement liée au fleuve Hérault. C’est sur la rive gauche du fleuve, à l’emplacement de la ville actuelle, que les Grecs, au VIème siècle avant Jésus-Christ, sont venus créer Agathé Tyché (la Boone Fortune). Pendant des siècles, le port d’Agde a été un port en rivière sujet à des débordements fréquents et importants. En même temps, l’Hérault est une barrière qu’il faut franchir pour aller vers l’Ouest d’où l’importance à toutes les époques des ponts. Madame Irène Dauphin et Monsieur Jean-Claude Sabatier présenteront « Les inondations à Agde au XXème siècle ». Monsieur Franck Bancal et Madame Virginie Gascon traiteront des « Ponts d’Agde face aux débordements du fleuve » et Madame Christine Delpous-Darnige, sous le titre de « Bataille autour d’un pont », évoquera les polémiques des années 1870 lorsqu’il fut question  de construire un nouveau pont routier au sud de la ville. L’entrée est libre et gratuite. La troisième série   de conférences aura lieu le  5 octobre.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.