L'écopole de la vallasse prend une tournure politique + Inquiétudes sur les décharges

En réponse  à Mme Magne et Atika Nègre   Laissez-moi en premier lieu vous…

En réponse  à Mme Magne et Atika Nègre
 
Laissez-moi en premier lieu vous féliciter pour votre franc parlé et votre courage
d’expression. En ce qui te concerne ATIKA  nous  Bessanais  avons bien pris connaissance de ta  position ( Ecopôle de la vallasse) Parce que , MonsieurCOUDERC à mon avis ne s ‘est pas trop mouillé et voici la réaction d’ un de nos collègue Roland Fontaine

Je l’ai effectivement regardé/écouté : il est très réservé sur la torche. Par contre pour la Vallasse « il faut cesser d’exporter des déchets » et il « a pris position à la demande de l’Agglomération Hérault Méditerranée » .

Cette position a juste été « réservée » selon le rapport d’enquête. Il faut être clair , la Vallasse ne le dérange pas.
 
Monsieur  Roland  Fontaine  et moi-même avons également rencontré autour d’une table Madame , Agnès Gizard  que nous remercions et qui nous donne  son avis …Lettre qui suit
 
Bonjour,
 
Suite à notre rencontre, j’ai parlé du projet à Jean Louis Roumégas : nous sommes d’accord sur la nécessité de traiter les déchets que nous produisons, mais il n’est pas souhaitable que quelconque déchets soient enfoui, quel que soit le sol et le sous-sol dans lequel on projette de le stocker.
Je pense donc que le projet est à revoir car sa forme actuelle de traitement ne semble pas totalement respectueuse de l’environnement et des riverains.
le procédé ne semble pas être maitrisé par la société que doit mettre en place le site de traitement de ces déchets.
Je vous donne donc mon soutien, contre le projet actuellement proposé avec une part importante d’enfouissement, mais je suis consciente qu’il faudra trouver une solution viable pour tous, pour traiter nos déchets dans le secteur Ouest hérault.
 Agnès Gizard
 
La coordination , prend également note de ces nombreuses têtes d’affiches qui n’ont  pas osé s’exprimer , leur prise de position est importante et doit éclairer les électeurs. Ils pourraient facilement nous répondre que la décision finale de ce projet revient au préfet de l’Hérault. Nous le savons, mais nous avons aujourd’hui besoin de d’eux.
 
Marcel DICKS  pour la coordination


Les décharges qui inquiètent les Médecins  ( centre d’enfouissement)
 
Informations prises sur le blog ……
que je vous conseille tous d’aller visiter et voir aussi archives
http://accid.over-blog.com/
La décharge inquiète les médecins
 
Vivre à proximité d’un centre d’enfouissement technique, ce n’est pas l’idéal. Les habitants de Pinon en savent quelque chose. Ils subissent par moments des nuisances olfactives qu’ils ont d’ailleurs plusieurs fois dénoncées à coups de panneaux installés au bord des routes. Ils se posent aussi des questions sur un éventuel impact sanitaire de la présence de ces déchets enfouis près de chez eux.
 
Les médecins du canton aussi se posent des questions sur la santé de la population. Surtout après avoir eu connaissance d’un document rédigé par l’OR2S, l’Urcam et la direction régionale du service médical Nord-Picardie. Cinq praticiens ont même décidé d’écrire au préfet pour lui demander d’ouvrir une enquête. Ils évoquent dans leur missive ce document « concernant le canton d’Anizy, (qui) fait état d’un taux standardisé de mortalité supérieur à la moyenne française et régionale pour certains cancers sur la période 2000-2004. […] Chez l’homme, le cancer de la vessie est responsable d’un taux de mortalité multiplié par 2 ; celui de la trachée, des bronches et des poumons d’un taux de mortalité multiplié par 1,5. Chez la femme, les leucémies sont responsables d’un taux de mortalité multiplié par 2. » Selon les médecins, diverses études établissent une relation entre le fait de vivre à proximité d’un centre d’enfouissement et le développement de cancers.
 
Il est également question dans leur courrier d’une étude similaire menée à New Yor
k qui conclut que les femmes vivant près d’un centre d’enfouissement de déchets avec échappement de gaz « ont un risque quatre fois plus important de développer un cancer de vessie ou une leucémie. »
 
Notre but n’est pas de vous faire peur , mais il faut nous aider à réagir
 
                                                                                                                                         

Dicks Marcel  Pour la coordination
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.