Législatives, 1re circonscription : Patrice Boccadifuoco veut « réviser tout le système »

Patrice Boccadifuoco est retraité, originaire de la cité Mion à Montpellier. Autodidacte, inspiré par ses lectures diverses et variées, il a travaillé comme carreleur, dans le monde de la nuit et en tant que chauffeur routier.

Avec sa suppléante, Marie-Claire Arnoux, retraitée elle aussi, ils représentent le Mouvement pour la Ruralité (ancien Chasse Pêche Nature et Traditions), dont il est le représentant sur le département de l’Hérault.

Le projet

Patrice Boccadifuoco se positionne en premier lieu contre les éoliennes « qui dénaturent le paysage, créent beaucoup de dégâts avec des oiseaux protégés, ont des effets indésirables sur les humains (maux de tête) comme sur les ovins et bovins dans les élevages (changement de comportement).»

Le candidat a rencontré Jean St Josse, fondateur du CPNT, alors qu’il assurait sa sécurité : « mon métier de physionomiste m’a beaucoup aidé ! ». Le parcours du candidat a été jonché de périodes de chômage « et quand on est au chômage après 46 ans, c’est très compliqué. Quand je vois les femmes des artisans et des agriculteurs qui ont travaillé toute leur vie à côté de leur époux, eux submergés de charges à payer, et qui n’ont droit à rien, c’est un scandale ! Les montants des pensions de retraite sont au plus bas, indignes et ne permettent pas aux gens de vivre correctement après une vie de travail. »

Le candidat explique qu’il faut « se méfier des gens qui ont trop de miel dans la bouche, ils ont souvent du venin dans le cœur. L’union des gauches, la Nupes, ce qu’ils promettent est impossible à faire. Les animalistes eux, ne veulent plus rien, plus de traditions, plus de corrida, ni de course camarguaise, car ils considèrent que le taureau n’est pas un divertissement. »

Le territoire

Le candidat se dit être « un humaniste. Un humain, c’est un humain. Homme, femme, c’est pareil, je considère que c’est une égalité parfaite. Je respecte tout le monde tant qu’on me respecte. »

Patrice Boccadifuoco est le président de la société de Chasse de Pérols et « il tient à la sécurité avant tout. On veut nous faire passer pour des tueurs alors qu’il y a des accidents mortels partout ! Jean-Luc Mélenchon par exemple, avec sa Nupes qui est un faux-semblant, il s’est découvert écologiste le plus absolu et prône l’arrêt de la chasse les seuls jours où les chasseurs ne travaillent pas et peuvent pratiquer leur loisir ! » Le candidat complète en disant « que les chasseurs sont amicaux et solidaires, entre eux, mais aussi avec les randonneurs ! À chaque fois qu’on en croise, tout se passe très bien. C’est le même état d’esprit entre pêcheurs. »

Sur la pêche professionnelle, le candidat prévient : « si on l’arrête c’est toute une économie qui s’effondre (3,6milliards à 4 milliards), et ces des chômeurs en plus. C’est la même problématique autour de l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques : c’est une tradition et une économie qui en prend un coup ! »

Patrice Boccadifuoco a un avis très tranché « sur les quartiers de Montpellier : ils sont laissés à l’abandon. Des Immeubles sont en délabrement, il va y avoir une catastrophe. Il faudrait imposer aux bailleurs de les rénover. » Pour lui, « dans la ruralité, les déserts médicaux sont inadmissibles ! Les maires font ce qu’ils peuvent. On ferme une clinique parce qu’il y a eu 12 accouchements au lieu de 14, ou une classe parce qu’il manque 3 élèves. C’est un désert rural qui s’installe, alors que les gens veulent aller y habiter et s’installer. Il faut inverser la tendance et réinstaller ces services. »

Concernant l’écologie, Patrice Boccadifuoco explique « il ne faut pas nous donner des leçons sur les animaux ou l’écologie. 98% des chasseurs sont contre l’abandon des animaux domestiques. Les chasseurs et les pêcheurs sont les 1ers écologistes : ils voient ce qu’il se passe et ils protègent. À Pérols, les terres où nous chassons nous sont prêtées par Immochan. On les entretient, on les nettoie. On applique les mesures de sécurité ; nos deux gardes, Frédéric et Jordan, sont très à cheval là-dessus ! »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.