Législatives, 8e circonscription : le double projet local et national de Jean-François Audrin

Jean-François Audrin est le maire de Saint-Georges d’Orques depuis 2008. Il a été conseillé spécial de Georges Frêche, conseillé régional et est vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole. Sa suppléante, Danielle Varo vit à Frontignan et est enseignante. Ils sont investis par Ensemble, le parti de la majorité présidentielle.

Jean-François Audrin vient du centre droit, dans la lignée d’Alain Jupé. « Nous sommes à la fois complémentaires et paritaires », explique-t-il, sa suppléante venant du centre gauche. « Danielle est installée au sud de la circonscription et moi au nord. Nous portons des idées pour faire avancer les choses dans la nuance et la bienveillance. Nous sommes dans la conciliation et le respect mutuel » rajoute le candidat.

Tendances politiques

Sur ses tendances politiques, Jean-François Audrin est clair : « je suis humaniste, libéral, social et européen. J’ai quitté l’UMP pour rejoindre Horizon dans lequel je me retrouvais : une droite centriste. Je défends mes valeurs. J’ai beaucoup d’admiration pour Edouard Philippe : il est intelligent, plein d’humour et humaniste. Je le suis dans son projet de développement. Je me démarque des groupes extrémistes que je combats. Notre objectif est d’être un groupe autour d’Edouard Philippe pour aider le président Macron à réussir ce second mandat, tout en défendant certains points spécifiques à Horizon ». Le candidat ajoute que « il existe des partis qui se créent pour les élections, sans avenir commun. C’est dangereux de voter pour ces gens-là, qui ne sont déjà pas d’accord entre eux ».

Un double projet

Le candidat « suivra les points développés par le président Emmanuel Macron, qui sont en lien et auront des conséquences au niveau local bien entendu. » Au niveau du territoire, Jean-François Audrin organisera « des conférences de maires, à l’image de maires de ‘l’Arc Ouest’ qui existe dans le cadre de la métropole de Montpellier. Comme le nord et le sud de la circonscription n’ont pas totalement les mêmes problématiques, je pense que je constituerais deux groupes avec une réunion trimestrielle. Pourquoi les maires ? Mais parce qu’ils sont à l’écoute de leurs habitants ! Je serai au service des maires, eux-mêmes au service de la population. J’aurai également des actions avec les professionnels, les présidents des associations et les individus avec une permanence tournante. Je ne serai pas un député hors-sol puisque je resterai conseiller municipal et métropolitain ».

Le candidat a déjà rencontré les 15 maires et constate « que les points qui sont ressortis le plus vite concernent la loi Littorale, la circulation, le ZFE et la viticulture. Sur la ZFE par exemple, on ne pourra pas revenir en arrière, mais on peut aider, accompagner les personnes qui en ont besoin. L’idée est de faire en sorte que les citoyens puissent ‘vivre la ZFE’. » Sur la nouvelle ligne LGV, Jean-François Audrin pense « qu’elle est nécessaire, indispensable, mais il ne faut pas faire n’importe quoi sous prétexte de ‘protéger l’environnement’ ! Les choix doivent être faits en bonne intelligence. » Il rajoute sur la loi Littorale « il faut aider à développer le tourisme tout en préservant l’environnement et les ressources, réglementer et permettre, sans tout détruire. D’ailleurs, même avec les opposants, nous faisons les choses de façon raisonnée. »

Le candidat conclut en expliquant « tout dépend où l’on choisit de placer le curseur pour satisfaire tout le monde. Il y a toujours une ou plusieurs solutions. Je souhaite servir l’intérêt général dans la bienveillance et la mesure, ne laisser personne sur le côté et respecter tout le monde ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.